Prix henri de franclieu

Autres informations / 06.02.2008

Prix henri de franclieu

Tombée à la haie d’essai, Star Zita

a pu être rattrapée sans dommage rejoignant ensuite ses petites camarades pour

un voyage long de 3.300 mètres. La pensionnaire de Christian Scandella a

rapidement occupé les avant-postes en compagnie de sa voisine de box, Prisma,

toutes deux figurant dans le sillage de l’animatrice de la première heure, Grey

River. C’est un peloton bien groupé qui venait passer une première fois aux

tribunes emmené conjointement par Public Affaire, Grey River, Prisma et Smalou.

Star Zita se tenait tout près au même titre que Suwannee qui allait toutefois

être rappelée à l’ordre par Arnaud Duchêne. Seule Domptina, dernière décollée

était déjà battue. Dans la ligne d’en face le train allait progressivement

s’accélérer sous l’impulsion de Grey River qui était talonnée par les deux

« Scandella ». Smalou perdait de nombreux rangs au même titre que la

très en vue Suwannee qui allait être arrêtée. La Ita tentait de faire mouvement

mais elle était encore en net retrait, n’ayant pas très bien franchi quelques

obtsacles. Encore bien en course au milieu de la ligne d’en face, Star Zita

allait à terre. Grey River et Prisma semblaient devoir alors se disputer la

victoire mais La Ita trouvait enfin la bonne cadence regagnant de nombreux

rangs. Bien appuyée le long de la lice extérieure, la protégée de Jean-Pierre

Totain allait finalement dicter sûrement sa loi, sur le plat, devançant Prisma

et Grey River. Fleur de Preuil était une lointaine quatrième. Comtesse Saga

pouvait espérer une allocation lorsqu’elle est allée à terre à la réception de

la haie du dernier tournant.

 

PRIX DE L’ADOUR

Après le forfait de la très en vue

Yolaine, la route semblait dégagée pour l’imposante Line Divine qui effectuait

ses premiers pas sur le steeple. Contrat rempli pour la protégée de Jacques

Ortet qui a « atomisé » l’opposition après avoir attendu son heure en

léger retrait de son compagnon d’entraînement, Baley d’Orthe. Ce dernier a

longtemps animé les débats franchissant la rivière des tribunes en compagnie de

Kalif de l’Orme, Line Divine et Loucatmi. Sautant assez « gros » les

premières difficultés, Lucky de Beaufai fermait la marche, à une bonne dizaine

de longueurs des animateurs. Les positions n’allaient que peu varier jusqu’au

dernier passage de la ligne d’en face où Kalif de l’Orme chutait gênant quelque

peu Cleni Girl qui tentait de faire mouvement. Line Divine appuyait sur

l’accélérateur pour prendre nettement le meilleur poursuivie par les seuls

Mango Bay et Baley d’Orthe. Après avoir longtemps fait bonne contenance

Loucatmi passait la marche arrière… 

Baley d’Orthe allait chuter dans le dernier tournant laissant la

troisième place à Cleni Girl loin derrière Line Divine qui s’imposait dans un

canter et Mango Bay qui affichait de gros progrès sur ses dernières sorties.

Loucatmi, quatrième, dans le lointain et Lucky de Beaufai, jamais dangereux,

obtenaient toutefois une allocation. 

 

PRIX PIERRE RIVIERE D’ARC

Comme ce fût déjà le cas lors du

précédent meeting hivernal, le phénomène anglo-arabe, Grain de Sable, n’a pu

s’adjuger le troisième cross réservé à sa race, devant se contenter une

nouvelle fois du second accessit… battu par le poids. Mais le protégé de Loïc

Manceau n’a nullement démérité dans une épreuve rendue assez sélective par

Faucon de la Brunie qui a tenté de profiter de ses 12 livres d’avantage sur le

favori pour le devancer. S’il est parvenu à ses fins, le fils de Faucon Noir

n’a toutefois pu endiguer le retour de Maurrinor qui est venu dicter sa loi

dans les 100 derniers mètres après avoir pourtant commis une faute au petit

passage de route, à moins de 1.000 mètres du but. Venu également prendre

une part active à l’emballage final à la réception de la dernière haie,

Nefertar a finalement dû se contenter de la quatrième place, sans démériter.

Fils de Duc a rapidement été arrêté. Considéré comme la principale opposition à

Grain de Sable, Kit Kat a chuté à la mi-course entraînant dans sa perte Djoal

de Senam. 

 

PRIX PMU CAFE DES ARCEAUX-TARTAS

Panorama Royal a été le plus prompt

au lâcher des élastiques emmenant Mona du Paon, Somag et Malberaux, en début

d’épreuve. Prima Song venait un peu plus loin. Patient fermait la marche. Pour

venir passer aux tribunes, les positions étaient inchangées, l’animateur

comptant 2 longueurs d’avance sur les 5 autres compétiteurs qui venaient

ensemble, Patient s’étant rapproché, en dehors. Dans la ligne d’en face, le

train allait quelque peu s’accélérer toujours sous l’impulsion de Panorama

Royal qui conservait le meilleur bien que biaisant à plusieurs reprises sur

l’obstacle. Patient venait lui mettre la pression, en dehors. Malbereaux

tentait de garder le contact, le long du rail, en compagnie de Mona du Paon.

Prima Song venait de chuter et Somag n’allait pas tarder à donner des signes de

lassitude, étant irrémédiablement dominée dans le dernier tournant. A cet

instant du parcours, ils n’étaient donc plus que 4 en course pour la victoire.

Panorama Royal, en tête depuis le départ, allait se révéler intraitable sur le

plat malgré tous les efforts de Patient qui avait été un instant contraint de

changer de ligne. En léger retrait, Mona du Paon et Malbereaux de disputaient

le second accessit, classement qui revenait au premier nommé après

développement de la photo finish.

 

PRIX LEON DARAN

Après un faux départ, les 11

poulains et pouliches ont finalement pu s’élancer normalement. Malchanceux lors

de sa dernière sortie où il avait chuté dans la phase finale alors qu’il

semblait contrôler les opérations, Quéfir d’Airy a rapidement pris le train à

son compte. L’animateur précédait d’une franche longueur Freed de Beauvais,

Azedream, Dona et Spanish Star, pour venir passer aux tribunes. Montjeu de la

Tour, isolé le long du rail et Kid City fermaient la marche. Dans la ligne d’en

face, le peloton progressait en dehors seul Montjeu de la Tour choisissant de

progresser côté corde. Accélérant en progression Quéfir d’Airy tentait de

décramponner ses rivaux mais Spanish Star s’accrochait à ses basques en

compagnie de Freed de Beauvais et Dona. Azedream commençait à donner des signes

de lassitude au contraire de Rêve d’Icare qui entamait un joli rapproché, en

dehors. Dans le dernier tournant Quéfir d’Airy, Spanish Star et Dona se

retrouvaient seuls aux prises mais Rêve d’Icare soutenait magnifiquement son

effort pour venir arracher le succès dans les derniers mètres malgré la belle

résistance de Dona qui semblait avoir fait le plus dur après avoir pris la

mesure de Quéfir d’Airy à une centaine de mètres du disque final. Après avoir

longtemps fait illusion pour un meilleur classement, Freed de Beauvais a un peu

baissé de pied pour finir, sans démériter.  

 

PRIX DE MAULEON

C’est un peloton bien groupé qui est

venu passer une première fois devant les tribunes sous l’impulsion de Nickito

Star qui précédait Prince Damelia, Precieux Dancer et Nassor de Grugy. Seul

Tangbourg était décollé semblant d’ores et déjà battu. Les choses sérieuses

allaient véritablement commencer dans la ligne d’en face où le favori Jo Bambou

perdait de nombreux rangs étant finalement arrêté. Nickito Star avait toujours

le meilleur mais il allait commettre une grosse faute, son jockey ne parvenant

pas à se remettre en selle… Malchanceux sur l’obstacle suivant où il était gêné

par Nickito Star, en liberté, Cadoustar allait à son tour à terre alors qu’il

était venu en première ligne. Precieux Dancer prenait seul l’avantage à la

sortie du dernier tournant et n’avait plus qu’à filer au poteau offrant par la

même occasion un beau coup de trois à Jean-Pierre Totain. Constant figurant,

Prince Damelia se classait net deuxième devant Kissovo, venu bien conclure de

la seconde moitié du peloton. Nassor de Grugy avait baissé de pied dans la

phase finale devant se contenter de conclure en tête des battus très loin

devant Silver Road. Soyeux de Beaufai n’a jamais été en course.

 

PRIX CHARLES WILLIAM BARTHOLOMEW

Prometteur succès de Poliroc qui a

rapidement joué les filles de l’air, précédant de 2 ou 3 longueurs Marminhac, à

un tour du but, lui-même détaché de Delos, Firswallow et Skyprien. L’animateur

allait accélérer en progression en abordant le dernier passage de la ligne d’en

face, seul Marminhac parvenant à s’accrocher à ses basques. Ce duo comptait une

quinzaine de longueurs d’avance sur Delos, qui allait bientôt plafonner, Old

Mamy, Odudy et le favori Nunatac qui tentait de regagner des rangs après avoir

longtemps été pointé aux derniers rangs. Marminhac coupait la corde dans le

dernier tournant mais Poliroc ne tardait pas à revenir lui porter l’estocade,

s’imposant avec une belle autorité, sur le plat. Marminhac conservait sûrement

l’accessit d’honneur alors que Numatac soutenait bien son effort jusqu’au bout

obtenant la troisième place aux dépens d’Old Mamy qui n’avait pas démérité.

Après avoir fait un instant illusion, pour les places, côté corde, dans

l’ultime ligne droite, Cherue n’a pu finalement conclure qu’au cinquième rang.

 

 

 

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.