Vie des associations professionnelles

Autres informations / 06.02.2008

Vie des associations professionnelles

Assemblée

général des Actionnaires du Galop

 

L’Assemblée

Générale des Actionnaires du Galop, présidés par Corine Barbe, s’est tenue le

26 janvier 2008, au siège de l’Association, en présence du Bureau et

d’adhérents venus apporter leur soutien et leur contribution au débat.

• Bilan des

élections au plan national :

Quelques abus

et dysfonctionnements sont survenus, qui ont fait l’objet de Communiqués de

France Galop, démontrant que le Code Electoral doit être encore amélioré ainsi

que l’organisation.

On constate la

perte d’un siège chez les propriétaires (retrait de Laurent Broomhead sous

contrat de travail avec Equidia, pour éviter un risque de conflit d’intérêt et

décision surprise de Patrick Fellous de créer une liste personnelle, à quelques

jours de la clôture officielle des candidatures).

Sans obtenir de

sièges, la nouvelle liste nationale au collège des éleveurs obtient un succès

d’estime et permet à l’association de concrétiser l’esprit filière qui lui est

cher.

Quatre sièges

obtenus dans les deux régions sollicitées : deux propriétaires et deux

éleveurs.

 

• Projection

vers l’avenir :

Des

« missions » vont remplacer les « commissions » dans une

gestion plus dynamique des dossiers. Le résultat des élections ne diminue pas

la capacité des Actionnaires du Galop à se faire entendre et leur force de

proposition de plus en plus reconnue semble appelée à se développer dans la

nouvelle gouvernance :

Corine Barande

Barbe a d’ores et déjà été pressentie par la présidence de France Galop dans la

perspective d’un renforcement de l’égalité des chances et missionnée pour

étudier l’économie de la filière avec une équipe formée pour établir des

tableaux de bord avec des indicateurs. Cette mission qui devrait donner lieu à

des propositions de mesures concrètes représente un vrai espoir d’évolution

positive pour le Galop en France. Notre présidente a pris contact pour que

Michel Perret continue à offrir des conseils éclairés à France Galop en ce qui

concerne la gestion de chantiers en cours et à venir, comme il l’a fait tout au

long de sa participation à la Commission Investissements et Modernisation des

Sites. Enfin, il semble que la compétence de Laurent Broomhead en matière de

Communication, matérialisée par son travail avec Equidia, sera la bienvenue

dans les analyses à venir.

Enfin, Patrick

Fellous étant démissionnaire, Michel Perret le remplace au titre de

vice-président des Actionnaires du Galop.

 

• La question

de l’Elevage est longuement évoquée :

Demande d’un

statut de l’éleveur qui lui donne droits et devoirs en tant que membre à part

entière de France Galop (agrément et responsabilité).

Demande de plus

de transparence et de traçabilité dans les ventes publiques.

Regret :

l’absence de concurrence crée un monopole isolant les « acteurs moyens »

(éleveurs et propriétaires).

Proposition

d’une alternative à la seule politique de marché qui existe actuellement et

prise en compte des « éleveurs passions » et de leurs attentes.

Recherche de

solutions pour permettre aux éleveurs de vendre ou de placer leurs élèves qui

ne sont pas sélectionnés par Arqana et méritent pourtant d’être entraînés. Ce

dossier correspond à une vraie demande des propriétaires qui cherchent des

chevaux et ne trouvent pas leur bonheur aux ventes. L’idée d’une plateforme de

l’élevage est évoquée et sera étudiée.

Rappel de la

proposition d’une prime plus incitative à l’éleveur qui fait courir ses

produits.

Laurent

Broomhead évoque la nécessité d’une actualisation du site Internet des

Actionnaires du Galop, et surtout d’une réflexion approfondie et d’une action

rapide de modernisation et de regroupement en un même portail d’accueil des

sites des acteurs majeurs des courses en France : France Galop, le Cheval

Français et le PMU.