Des impayés prestigieux à tattersalls

Autres informations / 20.03.2008

Des impayés prestigieux à tattersalls

 

Charlie

Gordon-Watson est un courtier à succès aux allures de play-boy à qui tout a

réussi ces dernières années. Il est un des rares agents indépendants qui agit

aussi bien pour Darley que pour Coolmore, tout en construisant une sérieuse

clientèle dans le monde dont Sir Alex Ferguson, le célèbre manager de

Manchester United et ancien propriétaire de Rock Of Gibraltar.

 

Cependant,

l'année dernière, Charlie a rencontré un propriétaire anonyme, Michael Baker,

qui apparemment s’était décidé à faire une entrée remarquée dans le cercle de

l'élevage européen puisqu'il acheta aux ventes de Décembre de Tattersalls, avec

le concours du brillant Gordon-Watson, 3 juments et non des moindres :

  • Sweet

    Stream (Shantou), pleine de Monsun, pour 1.100.000 Guinées (1,6 Million Euros),

  • Silverskaya

    (Silver Hawk), pleine de Galileo, pour 750.000 Guinées (1,1 Million Euros),

  • Mora

    Bali (Indian Ridge), pleine de Galileo, pour 380.000 Guinées (550.000 Euros).

     

    Et

    le dénommé Michael Baker n'a jamais daigné régler ses achats, ce qui place

    Charlie dans une bien inconfortable position, puisque le Racing Post a révélé

    que Tattersalls poursuivait notre malheureux courtier en justice, lui réclamant

    les 2,75 Millions de £ impayés. Voilà une affaire qui fait grand bruit car

    Charlie a été abusé par un client, apparemment « difficile » et

    surtout récidiviste. En effet, le même client n'avait pas réglé, il y a 3 ans,

    deux chevaux de courses dont un entraîné par Henry Cecil. Pour ce défaut de

    paiement de 56.000 £, Michael Baker se retrouve au Tribunal le mois prochain. Troublante

    coïncidence.

     

    Si

    les vendeurs ont été payés par l’organisme de vente, celui-ci se trouve à

    présent propriétaire, à titre transitoire, des juments. Tattersalls semble néanmoins

    serein, et la rumeur qui circule indiquerait qu'une solution devrait intervenir

    dans les prochains jours. Charlie Gordon-Watson, de son côté, n'est guère

    joignable mais nous ne manquerons pas de rapporter sa position dès qu'il

    communiquera sur le sujet.

     

    Nous

    devons ajouter que cet épisode sulfureux concerne indirectement la France par

    diverses voies. D'abord, parce que les deux juments millionnaires en Euros,

    Sweet Stream et Silverskaya, ont été vendues par European Sales Management, une

    entité commerciale française formée par Le Haras des Capucines et le Haras

    d'Etreham. Et puis chacun sait que ces deux excellentes juments se sont

    distinguées sur les champs de courses français, respectivement entraînées par

    John Hammond et Jean-Claude Rouget. Rappelons que Sweet Stream a gagné le

    Vermeille (Gr1) ainsi que le Gontaut-Biron (Gr3), alors que Silverskaya a, pour

    sa part, enlevé les Prix Minerve et de Royaumont (Gr3). Elle descend de la

    fameuse famille de Frénétique, une des juments de base du Haras d'Etreham.