Prix spumate

Autres informations / 05.03.2008

Prix spumate

Leaudeva

a animé les ¾ de l’épreuve avant de rentrer progressivement dans le rang au

bout de la ligne d’en face où Toorah Laura La, toujours vue en position

d’attente à portée de fusil des leaders, portait son attaque. La protégée de

François Belmont prenait rapidement du champ sur ses rivales pour s’imposer

avec autorité. Rapidement remarquée dans le sillage immédiat de l’animatrice,

Joyau d’Orfausse confirmait ses bonnes dispositions actuelles en s’adjugeant

une nette 2e place. Toujours vue aux premiers rangs, Funny Line faisait preuve

de beaucoup de ténacité, sur le plat, pour conserver le second accessit aux

dépens de Nagha venue bien conclure de la seconde moitié du peloton après avoir

commis une grosse faute en début de parcours. Cinquième, Porte d’Auteuil a

effectué un excellent rapproché dans la ligne d’en face après avoir longtemps

musardé en queue de peloton, effort qu’elle n’a pu tout à fait soutenir

jusqu’au bout, sans démériter. Constante figurante, Atraska a marqué le pas

dans le dernier tournant devant se contenter de la 6e place.

 

PRIX

AVRANCHIN

Premier

partant PMU et première victoire pour Bernard Secly qui a eu la joie d’assister

à l’envolée de Shadline, une pouliche douée qui n’en restera visiblement pas

là. C’est à la manière des forts que la partenaire de Christophe Pieux s’est

imposée, prenant rapidement le train à son compte pour user progressivement ses

rivales avant de se détacher irrésistiblement dès la sortie du dernier tournant

entamé. Toujours vue dans son sillage, côté corde, Calenzara n’a pu répondre à

l’accélération de sa contemporaine faisant toutefois preuve de beaucoup de

pugnacité, sur le plat, pour conserver l’accessit d’honneur malgré tous les

efforts de Safre qui n’avait jamais quitté l’avant-garde du peloton. En retrait

Elixir du Berlais, qui semblait pourtant sur ses fins dans le dernier tournant,

est venu ressaisir la 4e place dans les derniers mètres face à Crystallin qui

avait longtemps fait illusion pour un accessit avant de marquer le pas. Très en

vu Great Shudder est tombé à l’avant-dernière haie alors qu’il était très

nettement dominé. Tourville a figuré en bon rang jusqu’au début dans la ligne

d’en face avant de nettement marquer le pas.

 

PRIX

D’ESSAI DES POULICHES

C’est

sous des trombes d’eau que s’est disputé ce maiden pour pouliches de 3 ans.

Partie avec les honneurs du betting, la « Macaire » Folie Lointaine a

permis à son mentor de briser un – petit – écart inhabituel de 15, en réunion

PMU… Toujours vue à proximité des leaders, Tekila de l’Orme, Frozen Beach et

Sunny Chope, la protégée de Jean-Pierre Dubois s’est lancée à la poursuite des

deux « Balanda », Diamond Aule et La Trattoria, à l’entrée de la

dernière ligne droite avant de faire preuve d’une belle supériorité, sur le

plat. Après avoir relayé les animatrices à mi-tournant final, Diamond Aule a

longtemps fait illusion pour la victoire avant de subir la loi de l’intouchable

lauréate, dans les 200 derniers mètres. Rapprochée en progression à l’entame

des 1.500 derniers mètres, La Trattoria a bien soutenu son effort jusqu’au bout

obtenant une très nette 3e place. Venue de la seconde moitié du peloton,

Batholite n’a pas mal conclu à une lointaine 4e place devant Full Success qui a

marqué le pas pour finir. Tchika de la Tempa a chuté dans le dernier tournant

alors qu’elle n’avait sûrement pas dit son dernier mot…

 

PRIX

BAROUD III

Beaucoup

de rebondissements dans ce steeple pour AQPS où les chutes ont été nombreuses.

Notamment celle du favori, Quamino d’Airy, qui allait à terre au deuxième

obstacle de la ligne d’en face alors qu’il suivait les leaders emmenant dans sa

perte Passing Shot. La difficulté suivante allait être fatale à Phyléa qui

figurait alors en première ligne aux côtés de Petite Harmonie, Quetzal Bay et

Quakhdari. Quant à Plessis du Buisson, il avait comblé pas mal de terrain et

s’annonçait compétitif pour un « petit » accessit lorsqu’il

connaissait le même sort à la réception de la dernière haie… Quakhdari s’est

montré beaucoup plus appliqué ce qui lui a permis de dicter très sûrement sa

loi, sur le plat, après avoir pris la mesure de Quetzal Bay qui lui a offert

une belle résistance, s’inclinant avec les honneurs. Encore en net retrait des

animateurs au bout de la ligne d’en face, Pas de Baratin a comblé beaucoup de

terrain dans la phase finale s’adjugeant une prometteuse 3e place devant Paso

Doble, lointain quatrième et Petite Harmonie qui a nettement baissé de pied

dans la phase finale.

 

PRIX

D’ESSAI DES POULAINS

Beaucoup

de sauts approximatifs et pas mal de bousculades durant la partie initiale de

ce pendant pour poulains de la 3e course. Venu rapidement se positionner dans

le sillage des animateurs, Olifan de la Barre s’est détaché en compagnie de

Spinning Wave dès le dernier tournant entamé avant de se débarrasser de son

rival à la réception de la dernière difficulté pour s’envoler, sur le plat,

offrant par la même occasion un second succès à Raymond O’Brien une ½ heure

après la plaisante victoire de Quakhdari. Toujours vu en première ligne,

Spinning Wave s’est remarquablement comporté jusqu’au bout sans pouvoir

toutefois mettre en doute la supériorité du fils de Smadoun. En net retrait, Priviet,

venu en progression, s’emparait sûrement de la 3e place devant Racy Man qui n’a

pas mal conclu et River Cry qui a un peu marqué le pas dans la phase finale.

Tarouk s’est rapproché en progression, le long du rail, à un tour du but, avant

de se montrer lourdement fautif et d’abdiquer. Très en vue Swing Mambo a bien

tenu sa partie durant les 2/3 de l’épreuve avant de rentrer progressivement dans

le rang.

 

PRIX

DE LA CHAPELLE-EN-SERVAL

Doté

d’une excellente classe de plat et ayant évolué à un excellent niveau, en fin

de saison dernière, sur le steeple de la Butte, Parrain a fait sien ce handicap

bien doté disputé en steeple à la force du jarret… et des biceps de Christophe

Pieux qui n’a pas été avare d’efforts, sur le plat, pour venir chercher Olga

d’Arthel qui avait longtemps fait figure de lauréate après s’être assurée le

meilleur entre les deux dernières difficultés. En retrait durant la partie initiale

de l’épreuve, Plume Noire s’est rapprochée en progression, le long du rail,

soutenant bien son effort jusqu’au bout pour s’emparer sûrement du second

accessit. Quatrième, Roi de Paix a l’excuse d’avoir commis une faute sur la

dernière haie alors qu’il bataillait pour les places. Animatrice de la première

heure, Ostention a commis une grosse faute à mi-ligne d’en face avant de

rentrer dans le rang. Turkoa a semblé en mesure de jouer un rôle plus actif

dans le dernier tournant avant de rester dans son action. Patient a rapidement

été en difficultés avant d’être arrêté. Paon du Houx n’a jamais été réellement

menaçant.

 

PRIX D’AURILLAC

Véritable

promenade de santé pour Finzi Contini qui s’est débarrassé de Gamin du Bronx et

de Petraul, entre les deux dernières haies, avant de filer au poteau sans autre

forme de procès. En net retrait le favori, Gamin du Bronx, discret en début

d’épreuve mais rapproché en progression à mi-parcours, obtenait une très nette

2e place devant Petraul. Après avoir pris résolument le meilleur à la sortie du

dernier tournant, relayant Tornado de la Vega, sur ses fins, ce dernier a fait

un instant illusion pour un meilleur classement avant de devoir se contenter du

second accessit. En retrait Polextrême finissait à son rythme précédant Tornado

de la Vega qui a nettement baissé de pied pour finir.

 

PRIX

SPORETO

Joli

coup de trois pour Raymond O’Brien, en selle sur Page d’Histoire, qui est

parvenu à conserver un minime avantage sur Brave Ville au passage du disque.

Toujours vu dans le sillage de l’animatrice, Jim Jams, un peu brillante, le

tandem victorieux s’est retrouvé à la lutte avec Brave Ville, à son intérieur,

et Nomilk Today, tout en dehors, entre les deux dernières haies. Page

d’Histoire se révélait finalement la plus forte. Brave Ville s’inclinait avec

les honneurs devançant Nomilk Today qui a fourni une excellente valeur faisant

même longtemps illusion pour un meilleur classement. Grande animatrice,

légèrement détachée, Jim Jams a un peu marqué le pas, sur le plat, sans démériter,

conservant toutefois la 4e place devant Pitchoune d’Ha qui s’est rapprochée en

progression dans le dernier tournant semblant longtemps en mesure jouer un tout

premier rôle. Parolaccia a effectué un bel effort dans le dernier tournant

qu’elle n’a pu longtemps soutenir à l’image de La Loute. Incontournable a

longtemps fait bonne contenance.

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.