Rauh à revoir

Autres informations / 07.03.2008

Rauh à revoir

DEAUVILLE,

Jeudi 6 mars

Favori

du Prix d’Étretat (D) après des débuts encourageants à Cagnes-sur-mer, Rauh

(Vindication) a dû se contenter la deuxième place derrière l’animateur Flying

Blue (Fly to the Stars) à l’issue d’un parcours malheureux. Le pensionnaire de

Jean-Claude Rouget a suivi le cheval de tête côté corde depuis le début mais

faute d’un train réellement  soutenu  sur 

les 1.300     mètres PSF du

parcours, et après avoir tardé à trouver le passage, l’américain n’a pu refaire

le lauréat, sans démériter pour autant. Jean-Claude Rouget analysait au micro

d’Équidia : « Il avait bien débuté dans un lot tout de même médiocre et j’avais

demandé à Ioritz [Mendizabal, le jockey] de le courir caché. Mais il n’y a pas

eu de train ; ils sont allés doucement pour un 1.300 mètres. Ensuite, il a vu

des bâtons devant lui et c’est encore un bébé. C’est une course perdue mais il

y en aura d’autres. » Jockey du lauréat, Christophe Soumillon a pour sa part

expliqué : « Il est bien sorti de sa stalle et s'est vite retrouvé en tête,

alors que j'avais les plutôt les ordres d'attendre. J'ai repris dans le

tournant et attendu Stéphane [Pasquier, sur Laureldean Lady, ndlr] dans la

ligne droite. Une fois lancé, il est bien reparti, s'imposant en cheval

courageux ». Flying Blue a gagné de bout en bout, une tactique qu'il découvrait

à cette occasion. Il est entraîné par l’Espagnol, Roman Martin-Sanchez, neuf

fois cravache d'or chez ses compatriotes.

Troisième

de cette épreuve avec Laureldean Lady (Statue of Liberty), juste derrière Rauh,

François Rohaut a pris sa revanche sur Jean-Claude Rouget dans le Prix de

SaintValéry (E), une course pour femelles de 3ans sur les 1.500 mètres de la

fibrée remportée par Rainbow Crossing (Cape Cross) aux dépens de la favorite

Fever Fever (Elusive Quality), qui n’a pu lui résister jusqu’au bout. La

gagnante courait l’an dernier sous l’entraînement de Kevin Prendergast en

Irlande et son propriétaire, Chryss O’Reilly, l’a transférée dans le Sud-Ouest

après une saison marquée par une victoire en six sorties. Elle débutait donc

pour François Rohaut. « On connaissait bien la qualité de Fever Fever, a

rappelé François Rohaut sur Équidia, et ce que fait ma pouliche est donc très

bien. Elle s’est vite adaptée au travail à la française, et à la nourriture, ce

qui est aussi important. Elle avait fait un petit bout plaisant avec de bonnes

pouliches à l’entraînement et nous nous attendions à une bonne course. Nous

allons maintenant essayer de lui donner le caractère gras qu'elle mérite »

Jockey de la lauréate, Olivier Peslier, qui gagnait ici sa première course de

l'année en France, a estimé : « Elle s'est montrée un peu fraîche au début,

puis s'est bien posée. Une fois équilibrée, elle a bien accéléré. Je lui ai

juste donné une « claque » pour passer la pouliche de tête ».

 

 

La

version masculine de cette épreuve, le Prix de Fécamp (E), est revenue à

Sigvati (Berkoutchi) pour l’entraînement d’Yves de Nicolaÿ après le forfait

d’Éclair Magique (Fasliyev), l’autre favori de la course. Vite bien placé dans

le sillage de l’animateur Adagio (Pyramus), le partenaire de Stéphane Pasquier

a dû s’employer pour résister à la bonne fin de parcours du deuxième Speed

Skater (Verglas), qui a ainsi racheté deux échecs à Cagnes cet hiver. Sigvati

est un

 

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.