prix des gobelins

Autres informations / 28.04.2008

prix des gobelins

 

ARTABAN, UN NOUVEAU BLEU DE QUALITE

Dimanche 27, Longchamp. Battus de peu avec

Mission Secrète dans la première épreuve pour inédits, Elie Lellouche et la

casaque Wildenstein ont pris leur revanche dans le Prix des Gobelin grâce à Artaban (Peintre Célèbre). A l’issue

d’une vive lutte, il s’est montré très tenace pour contenir jusqu’au poteau la

bonne attaque de Thabazimbi (Empire

Maker). L’année est partie sur d’excellentes bases pour l’Ecurie des Bleus avec

une génération classique riche en bons éléments. Outre Artaban, il faut citer Magadan (High Chaparral – Rising Star JDG),

Pluie d’Or (Bering) et Bank Guard (Peintre Célèbre).

D’ailleurs, Elie Lellouche le disait à l’arrivée de ce Prix des Gobelins, « maintenant, avec les lignes que j’ai

avec les 3ans, je vais voir pour le programme d’Artaban. Toutefois, c’est bien

ce qu’il a fait aujourd’hui ». Appartenant à la famille

« A » de l’Ecurie Wildenstein, Artaban est le frère d’Actrice (Danehill – Prix Corrida – Gr2)

et est le neveu d’Agathe (Manila –

placée dans la Poule

d’Essai, Gr1) d’où Aquarelliste

(Danehill). Il y a aussi le mémorable Arcangues

(Sagace), lauréat de la

Breeder’s Cup Classic (Gr1). La performance du dauphin

d’Artaban, Thabazimbi est aussi à mettre en exergue. Sans bénéficier du

meilleur des parcours, le nez au vent toute la course, il n’a échoué qu’à une tête

d’Artaban. Cela octroie à ce frère de Dynaforce

(Dynaformer – 3e du Prix Jean Romanet 2007, Gr2) plus qu’un brin de

qualité. La 3e place de cette épreuve d’inédite est revenue à Angel of Rain (Dalakhani), très bon

finisseur qui est venue régler trois autres poulains tout à la fin. Enfin, il

faut également parler de Raise the Flag (Sadler’s

Wells), dont les débuts était très attendus. Ce fils de la grande poulinière Hasili (Kahyasi) n’a pu imiter ses

illustres aînés, se classant 6e. Il ne faut pas le condamner trop

hâtivement, car ce poulain, au modèle assez compact, semble assez tardif. Plus,

en tout cas, que les autres membres de sa fratrie. D’ailleurs, Teddy Grimthorpe

estimait qu’« il a bien couru pour

ses débuts. En plus il a dû patienter. Par rapport à ses frères et sœurs, Raise

the Flag montre plus de tenue. »


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.