Royal god vers de plus hautes destinées

Autres informations / 26.04.2008

Royal god vers de plus hautes destinées

Vendredi 25 avril, Toulouse. Le Prix FBA – Aymeri

de Mauléon (L) a un profil de Listed provinciale singulier. Dans le cadre des

programmes régionaux pour 3ans, ce genre d’épreuve s’inscrit en général avec le

statut de « Derby » sur une distance de 2.400m ou avoisinante. Tel

n’est pas le cas ici. Les 1.600m visent délibérément un autre segment de

compétiteurs, les milers. Ce qui est bien sûr le cas de Royal God (Royal Academy), le lauréat du jour. Cette course a, dans

le passé, pu servir de tremplin vers les plus hautes destinées sur le mile. Un

nom revient alors immanquablement : Tie

Black (Machiavellian), lauréate en 2006 de cette épreuve puis gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches

(Gr1), après rétrogradation de Price Tag

(Dansili).Mais on trouve, également en 2006, le nom de Garnica (Linamix) au 3e rang, qui allait finir 5e

de la Poule

d’Essai des Poulains (Gr1) quelques semaines plus tard. Starpix (Linamix), au palmarès 2005, allait faire tout juste moins

bien que Tie Black en devenant ensuite le 2e du Prix Jean Prat (Gr1)

de Turtle Bowl (Dyhim Diamond).

Cette

Listed a donc de sacrées références et Royal

God (Royal Academy) a incontestablement dorénavant quelques devoirs. Royal

God a, en fait, répété la valeur de sa sortie précédente puisqu’il a dominé une

nouvelle fois, ce vendredi, Blue Exit

(Pulpit) qu’il venait de laisser à trois longueurs derrière lui dans leur

dernière sortie commune. Sa victoire a été ainsi commentée par Olivier Peslier,

son jockey : « Le cheval

confirme. Il a bien réaccéléré dans la phase finale, ce qu’il n’avait pas fait

lors des deux courses précédentes. » Le pensionnaire de Freddy Head a

donc réussi à tenir en respect la coalition des trois représentants de

Jean-Claude Rouget. Celui-ci a, en guise de consolation, réussi un joli tir

groupé en plaçant son trio aux 2e, 3e et 4e

places. Blue Exit a néanmoins réduit l’écart avec Royal God en le portant cette

fois à trois-quarts de longueurs. Et, surtout, il a semblé plus à l’aise qu’à

sa sortie précédente sur le terrain très lourd de Longchamp. L’autre entraîneur

incontournable du sud-ouest, François Rohaut, ne cachait pas une certaine

déception sur la réalisation de White

Spire (Septième Ciel), 6e. « La

distance ne lui a pas convenu : elle ne tient pas 1.600m. »

Un mot

enfin sur le partenariat de cette Listed avec l’agence de courtage FBA de Jean-Pierre

Deroubaix. Nous en sommes, cette année, à la 7e édition du Prix FBA

– Aymeri de Mauléon. On peut parler à ce stade d’un mariage heureux.

 

SATAN’S CIRCUS, la fille du Bien

Vendredi 25 avril, Toulouse. Autre Listed, autre

partenariat. De manière encore plus ancienne, le nom du Haras des Granges, de

Mathieu Daguzan-Garros, est associé au Prix Caravelle, Listed pour pouliches de

3ans sur 2.100m. La favorite venait de l’ouest : Counterclaim (Pivotal) étant présentée par Henri-Alex Pantall.

Celui-ci avait confié avant l’épreuve que sa pensionnaire était en pleine

forme. Elle a pourtant dû subir la loi de Satan’s

Circus (Gone West), sans qu’aucune contestation rationnelle puisse être

avancée. Satan’s Circus était incontestablement la meilleure ce vendredi ;

elle a offert pour tout dire une accélération finale peu commune.

« C’était une vrai course et c’est une très bonne jument. » a

simplement commenté Jean-Claude Rouget. On assistait ainsi à un grand

classique : une arrivée entre les entraîneurs provinciaux n°1 et n°2 en

plat : Jean-Claude Rouget et Alex Pantall.

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.