1000 guinees et gold cup : la verite etait a longchamp

Autres informations / 24.05.2008

1000 guinees et gold cup : la verite etait a longchamp

Ce

dimanche au Curragh, tant l'arrivée des Irish 1000 Guinées que celle de l'Irish

Gold Cup ont dessiné la suprématie de la forme établie récemment à Longchamp

lors de la Poule d'Essai des Pouliches et du Prix Ganay.

Le

clan O'Brien accordait sa confiance à Kitty Matcham (Rock of Gibraltar) qui

avait déjà défendu sans succès  les

couleurs irlandaises à Newmarket, mais c'est la valeureuse et sous-estimée

Halfway To Heaven (Pivotal) qui a réglé le peloton de la classique irlandaise.

Après avoir pris le commandement dès l'entrée de la ligne droite, la fille de

Pivotal devançait d'une demi-longueur l'extrême outsider Tuscan Evening (Oasis

Dream) qui par la suite fut déclassée à la 4e place, laissant au

tandem de Dermot Weld, Mad About You (Indian Ridge) et Carribean Sunset

(Danehill Dancer) les accessits.

Les

français ne pouvaient pas sous-estimer la chance de Halfway To Heaven dans la

mesure où cette dernière avait produit une performance de premier ordre dans la

Poule d'Essai des Pouliches où elle finissait excellente 3e après

avoir fait le train pour sa compagne d'entraînement Psalm, la préférée de Aidan

O'Brien ce jour-là. À cette occasion la pouliche qui porte les couleurs de

Michael Tabor avait mené bon train, puis avait rétrogradé à la 5e

position à mi-ligne droite avant de revenir en trombe finir 3e de

Zarkava et de Gordikova, à une grande longueur de cette dernière. Cette

performance avait été notée par les turfistes présents à Longchamp car, comme

chacun sait, Zarkava est une vraie championne sur le mile et Goldikova une

"très bonne".

En

tout cas cette arrivée au Curragh a été saluée par tous les français car elle

place nos meilleures très pouliches au-dessus de leurs homologues outre-Manche.

En effet, Comme Halfway To Heaven a réalisé une prestation voisine dans ses 2

dernières courses, il suffit de dérouler la ligne avec méthode : à Longchamp,

tout en courrant fort bien, elle est surclassée très facilement par nos deux

stars; alors qu'au Curragh, elle devance très nettement Saoirse Abu (Mr

Greeley) qui finit 5e après un effort convenable ainsi que la

favorite de l'épreuve, Nahhodh (Clodovil), le pouliche qui a été très gènée à

Newmarket où elle aurait dû finir à côté de Natagora. Conséquence : la ligne de

la Poule d'Essai est très supérieure à celle des Guinées anglaises. Voilà la

bonne nouvelle qui nous parvient aujourd'hui d'Irlande, par l'intermédiaire de

la gagnante du jour qui semble avoir nettement remonté dans l'estime de son

entraîneur qui déclarait : "Ma

pouliche est une grande battante, elle est dure, et ne fait que progresser.

Maintenant je la destine au Coronation St Gr1 à Ascot où il faut tenir la

distance."

De

son côté, Dermot Weld, qui prenait les 2e et 3e places

après la rétrogradation de Tuscan Evening, développait les mêmes thèmes que

Bolger hier après la défaite de New Approach : "Le terrain d'aujourd'hui était beaucoup trop léger, et j'avais précisé

avant la départ que cela risquait de coûter la course à mes pouliches qui

souhaitaient un terrain normal. Je suis inquiet et j'attends de voir comment

elle "sortent" de cette course pour faire des plans pour le futur".

Par ailleurs, Nahoodh, tenue à distance, a plafonné quand son jockey lui a

demandé d'accélerer. Ce n'était plus la pouliche de Newmarket, et il faudra

revoir prochainement la fille de Clodovil.

 

Pour

parfaire la satisfaction française, et celle de Aidan O'Brien qui réalisait un

superbe doublé, la victoire tranquille de Duke Of Marmelade ( Danehill) dans

l'Irish Gold Cup Gr1, devant une étonnante Finsceal Beo (Mr Greeley), encore

compétitive après le parcours du combattant qu'elle a dû endurer, a confirmé la

ligne du Ganay. Duke Of Marmelade y devançait Saddex(Sadler's Wells), gagnant

depuis du Premio Presidente della Republica Gr1 à Rome, ainsi que

Sageburg(Johannesburg), récent vainqueur du Prix d'Ispahan Gr1. En somme ce

Dimanche  du Curragh n'a été que le

confirmation du brio et de la solidité des lignes tracées dans les Gr1 du

Printemps en France, tant pour les pouliches de 3ans que pour les chevaux d'âge

sur 2000m. Aidan ne s'y est pas trompé car après la solide victoire du fils de

Danehill, il traçait pour lui une carrière identique à celle de ses très bons

chevaux d'âge : Prince Of Wales a Ascot, puis York, avec pour but avoué la

Breeders Cup en Octobre, parcours assez similaire à celui de Dylan Thomas en

2007.