Et de sept pour mendizabal

Autres informations / 10.05.2008

Et de sept pour mendizabal

 

Vendredi 9 mai, Toulouse.

Lauréat à deux reprises

l’après-midi-même à Marseille-Borély, Ioritz Mendizabal s’en est allé à toute

vitesse pour la première de ses sept montes à Toulouse le soir-même. Il y est

arrivé à deux minutes de la clôture de son premier engagement, synonyme de défaite.

Mais le basque s’imposait ensuite à cinq reprises jusqu’à la dernière de la

soirée. Les coups de cinq ne sont pas si rares, puisque Christophe Soumillon à

Longchamp (deux fois, et en dernier lieu le 10 septembre 2006) et Johan

Victoire à Vichy en juillet 2007 ont réalisé de tels exploits ces dernières

années. Par ailleurs, Jean-René Dubosc avait gagné six de ses sept courses le 23

avril 1995 à Mont-de-Marsan (déjà pour Jean-Claude Rouget, ndlr). Cependant,

aucun n’avait réussi à s’imposer à sept reprises la même journée, même si, pour

y parvenir, Ioritz Mendizabal a dû participer à deux réunions. Selon Guy

Thibault, Pierre Delfarguiel avait gagné six courses dans une après-midi, le 11

décembre 1955 à Auteuil. « Avec

Michel Chartier, mon agent, nous avions décidé avant le coup de faire l’impasse

sur la réunion de samedi au Lion d’Angers, a révélé le jockey sur Equidia. Sur

le coup, je n’ai pas réalisé la portée de ce que je venais de réussir. C’est seulement

ce matin, en me levant… »

Le record

européen demeure cependant celui de Lanfranco Dettori, lauréat des sept courses

au programme d’Ascot le jour des Queen Elizabeth II Stakes en septembre 1996. En

attendant, Ioritz Mendizabal est largement en tête de la course à la cravache

d’or avec 87 victoires contre 49 pour son plus proche rival, le tenant du titre

Stéphane Pasquier. Il affiche en outre le meilleur coefficient de réussite du

top 50 avec 22,2% de partants lauréats.