Rotina, prolifique et magnifique reproductrice

Autres informations / 19.05.2008

Rotina, prolifique et magnifique reproductrice

Nous

avons acheté Rotina (Crystal

Glitters) comme jument sortant de l’entraînement sur les conseils de M.

Champion. C’est une origine Batthyany et cela doit faire 15ans » expliquait

Aliette Forien après la victoire de Belle et Célèbre.

Le moins

que l’on puisse écrire est que Rotina est prolifique : elle en est cette

année à son quatorzième produits !

Avant

Belle et Célèbre, elle avait déjà produit des performers de Groupe 2 avec

Whortleberry (Starborough/Prix Jean Romanet), de Groupe 3 avec Valentino (Valanour/Prix

Edmond Blanc) et Appel Au Maitre (Starborough/Stockohlm Cup International) et

une placée de Groupes avec Ysoldina (Kendor). Pour la petite histoire, Appel au

Maitre a remporté, la veille du Saint-Alary, le Walter Nilsens Minnelop, une Listed richement dotée à

Ovreroll (Norvège).

Depuis Belle

et Célèbre, Rotina (Crystal Glitters) a donné une 2ans par Kendor entraînée par

Alain de Royer Dupré, un yearling par Dubawi qui passera aux ventes de

Deauville, un mâle par Archange d’Or et elle va cette année à Stormy River.

Toute la famille est passée dans les boxes de l’entraîneur cantilien, qui a

particulièrement apprécié cette victoire : « La famille Forien m’a toujours soutenu et je suis heureux de

pouvoir partager ce succès avec elle, a-t-il déclaré. Je n’ai pas toujours été

à la mode ! »

 

JC CUNNINGTON : « Je suis revenu

25 ans en arrière… »

Suite à

la victoire de Belle et Célèbre

(Peintre Célèbre) une rencontre avec John-Charles, dit Jacky, Cunnington s’imposait.

Pourquoi ? Tout simplement parce que l’’ex-entraîneur, qui a eu sous sa

responsabilité Gabina et Galetto, a aussi entraîné Rudolfina (Pharly), la grand-mère de Belle et Célèbre, ainsi que Rotina (Crystal Glitters), sa mère. Il

est revenu, pour nous, sur cette famille et, surtout, sur leurs aptitudes spécifiques.

En effet, il n’aura échappé à personne que Belle et Célèbre a construit son

succès en allant devant, tactique judicieuse aujourd’hui avec la lice à zéro…

Jacky

Cunnington nous expliquait : « J’avais

dit à un ami que j’avais vu une bonne pouliche à Saint-Cloud. Il s’agit de

Belle et Célèbre, que je n’avais pas trouvé très heureuse ce jour-là. En plus,

si je me souviens bien, elle n’avait pas été devant cette fois. Aujourd’hui, je

l’ai trouvé très belle au rond. Dès que je l’ai vu allée devant, je savais

qu’elle irait au bout. On l’a cru battue au pavillon, mais elle est repartie.

Je suis revenu 25ans en arrière avec cette victoire. En effet, j’entraînais

Rudolfina, qui n’allait que devant. Elle ne faisait de bonnes performances

qu’avec cette tactique. En plus, concernant la distance, Rudolfina était

typiquement une jument de 2.000-2.100m. Par contre, c’était une jument de Groupe

3, pas de Groupe 1. Il s’agit vraiment d’une bonne famille. »

Cette explication

ajoute à tous les fondamentaux de l’élevage, battus et rebattus, pesés et

soupesés comme les aptitudes relatives au terrain et la distance, une donnée

plus inhabituelle et incertaine : celle relative à la manière de courir.

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.