Modern look peut regarder plus haut

Autres informations / 01.06.2008

Modern look peut regarder plus haut

Dimanche 1er,

Chantilly. Cinq

partantes seulement. Mais quatre revenaient de Groupes 1. Autant dire que le

panel était hautement sélectif. Et la logique n’a pas été prise en défaut avec

le succès de Modern Look (Zamindar),

la plus titrée d’entre toutes. Installée immédiatement au premier rang la

pouliche baie à la liste-en-tête parfaitement dessinée a tenu ses quatre

adversaires en respect et restait du même coup invaincue à Chantilly .Pour

cette représentante de Khalid Abdullah, beaucoup de voies vont dorénavant se

fermer. Comme le précisait David Smaga, son entraîneur, « nous n’avons plus vraiment le choix, désormais,

elle doit aller sur un Gr1. Elle pourrait disputer les Coronation Stakes (Gr1,

le 20/06), ou le Prix Rothschild, (ex-Prix d’Astarté, Gr1, le 03/08) à

Deauville. Nous allons en discuter avec le Prince. » Quoiqu’il en

soit elle restera sur le mile.

Dans

le cercle des vainqueurs, Modern Look, a montré des signes de nervosité et

faisait des ronds qui agrandissaient inexorablement le cercle de photographes.

Blanche d’écume, elle fuit rapidement les flashs et tout ce qui tourne autour

de la célébrité.

 

Mousse au chocolat plus

vite qu’Albisola

Deuxième

d’un rien devant Albisola (Montjeu),

Mousse au Chocolat (Hennessy) a produit

une vraie accélération en pleine piste. Elle confirmait par là que sa campagne

de 2ans n’a pas entamé ses moyens. Son début d’année a été allégé par Jean-Claude

Rouget car elle a couru à cinq reprises l’an dernier en empochant trois

victoires et deux deuxièmes places. Elle n’était apparue alors qu’une seule

fois cette année lorsqu’elle avait terminé quatrième du Prix La Grotte (Gr3), remporté par Zarkava (Zamindar). Courageuse en

diable, Mousse au Chocolat a pourtant perdu un fer à l’antérieur droit en

partant. « Avec le temps, elle se

montre moins brillante et devient plus maniable, nous a déclaré Jean-Claude

Rouget. Aujourd’hui, elle fait sa course car elle est battue par une meilleure

pouliche. Je l’avais gardée fraîche car elle avait beaucoup couru à 2ans et

elle a pleinement répondu à nos attentes. S’agissant de la suite de son

programme, nous réfléchissons encore car il y a peu de Groupes 3 pour les

pouliches sur 1.600

mètres. Or je ne pense pas qu’elle tienne beaucoup plus

que le mile. »

Albisola

a longtemps joué le rôle de compagne de route de Modern Look. Elle a néanmoins

rapidement laissé voir qu’elle ne pouvait rivaliser avec elle. Elle nous a

aussi donné l’occasion de « disséquer » son action bien

spécifique : rasante et réduite. Albisola ne couvre pas beaucoup à chaque

foulée et répète vite. C’était ici notoirement insuffisant pour rivaliser avec

Modern Look et résister au rush final de Mousse au Chocolat. Avec mes mêmes

caractéristiques, son action avait été plus ravageuse lors de sa victoire dans

le Prix Finlande (L) à Longchamp, en terrain sensiblement plus souple. « Elle devrait maintenant se diriger

vers le Prix de Psyché (Gr3, le 02/08) à Deauville sur 2.000 mètres », a

déclaré Robert Collet, son entraîneur.

Lady Deauville (Fasliyev) a mis du temps à atteindre

sa vitesse maximale. Du coup, sa fin de course tranchante n’est pas passée

inaperçue pour n’échouer qu’à une courte encolure d’Albisola.