Prix de nozay

Autres informations / 29.06.2008

Prix de nozay

Lauréat, en début de mois, sur ce parcours, Turka Ligeonnière a

brillamment doublé la mise adoptant la même tactique : la course en tête.

Sautant remarquablement les nombreuses difficultés de ce steeple nantais, le

protégé de Philippe Peltier a longtemps été accompagné par Princeton de la Forêt avant que ce dernier

ne rentre progressivement dans le rang au milieu de la face. A cet instant du

parcours, trois compétiteurs allaient se détacher : le futur lauréat qui

continuait à durcir l'épreuve, Satin Gallery et Présence d'Esprit. Prélude

tentait de s'accrocher, en retrait, imité par Roi Lyphard qui allait

malheureusement chuter au bullfinch et Leo Tercah. Les autres venaient beaucoup

plus loin. Turka Ligeonnière n'était jamais inquiété dans l'ultime ligne droite

s'imposant aisément devant Présence d'Esprit qui concluait honorablement, en

dehors, pour prendre la mesure sur le plat de Satin Gallery, en dedans. Prélude

devait se contenter de conclure en tête des battus devant Leo Tercah. 

 

GRAND HANDICAP SYNERGIE

Nous avons assisté à une belle « bagarre » à l'ouverture des

stalles, bon nombre de protagonistes voulant visiblement occuper un rang

enviable... C'est finalement les deux extrêmes dans les boîtes, Molitor (corde

16) et Marabaa (corde 1) qui parvenaient à s'installer au commandement dans la

ligne d'en face. Tous deux formaient la 1re ligne pour passer devant les

tribunes, à un tour du but, précédant Mister des Aigles, le long du rail épaulé

par Rue de Lappe. Host, côté corde, et Happy Story venaient ensuite devant

Twester, en épaisseur. Mal sorti des stalles, Andreï Roublev avait recollé au

peloton. Ce dernier était bien groupé dans la ligne d'en face mais Marabaa

accélérait en progression derrière le petit bois, se débarrassant peu après de Molitor

alors que Host passait à l'attaque se lançant à sa poursuite. Malgré un bel

effort final, le doyen de ce handicap n'allait pouvoir mettre en doute

l'écrasante supériorité du partenaire de Ioritz Mendizabal. En retrait, Buttes

Chaumont, après avoir tardé à s'exprimer, concluait très plaisamment, en

dedans, venant arbitrer les débats pour l'octroi de la 3e place devant Turiamo,

bon finisseur et Andreï Roublev qui avait regagné beaucoup de terrain. Twester

avait baissé de pied échouant aux portes du quinté. Bien que seulement

neuvième, Aar Home a bien mieux couru que ne l'indique son classement, étant

longtemps contraint aux grands extérieurs...

 

PRIX DE THOUARE

Alors que Dominique Boeuf, en selle sur Big Monologue, évitait de peu la

chute peu après le départ, le long du rail, n'ayant visiblement pas toutes ses

aises, Masque Rose parvenait à s'emparer rapidement du commandement passant aux

tribunes devant Angelhid qui était épaulé par Lakuta. Songsong et Vytinna

venait ensuite alors que Big Monologue, qui avait perdu de précieuses

longueurs, fermait logiquement la marche. Le train était régulier mais pas très

soutenu dans la ligne d'en face mais les choses allaient prendre une autre

tournure derrière le petit bois où Masque Rose accélérait contrant sans problème

l'attaque de Lakuta. Angelhid allait progressivement rentrer dans le rang.

Songsong et Vytinna tentaient s'accrocher, étant déjà « montés ».

Masque Rose n'allait pas être inquiétée dans les 250 derniers mètres s'imposant

plaisamment devant Lakuta qui n'a nullement démérité et Beauty Wango qui est

venue de la seconde moitié du peloton fort bien conclure à la 3e place dominant

sûrement Vytinna qui avait baissé de pied à l'image de Songsong, cinquième.

 

 

DERBY DE L'OUEST

Les régionaux de l'étape ont subi la loi des deux seuls visiteurs

parisiens, Pompeyano et Chirango s'emparant des deux premières places. Toujours

vu à la hanche de l'animateur, Speedy Silver, le premier nommé lui a mis la

pression derrière le petit bois lui prenant le meilleur à la sortie du dernier

tournant avant de se voir attaquer à son tour par Epic Similie. Ces deux

concurrents progressaient en dehors alors que Speedy Silver conservait l'appui

du rail. Bien qu'ayant commis une petite faute à environ 400 mètres du but,

perdant un instant son action, Pompeyano se relançait remarquablement dans la

phase finale pour s'imposer avec autorité. Epic Similie avait longtemps fait

illusion pour l'accessit d'honneur mais elle n'allait pouvoir endiguer le

retour de Chirango, à son intérieur. Speedy Silver ne pouvait soutenir la

comparaison dans les 150 derniers mètres devant se contenter de conclure en

tête des battus devant Kanithos, constant figurant sur une 3e ligne, le long du

rail, mais incapable d'accélérer utilement pour finir, King of Speed, qui n'a

pas mal conclu après avoir fermé la marche et Play Star, auteur d'un bel effort

à l'entame du dernier kilomètre, en dehors, qu'il n'a pu soutenir très

longtemps.

 

GRAND PRIX ANJOU-BRETAGNE

Contrat rempli pour le visiteur germanique, Forthe Millionkiss, qui a

survolé ce second temps fort du jour après avoir toujours figuré à la hauteur

de la grande animatrice, Galaxie des Sables. Cette dernière a rapidement pris

le train à son compte pénétrant en tête derrière le petit bois avant de se voir

sèchement attaqué par le futur lauréat, dès le dernier virage, ne pouvant

longtemps soutenir la comparaison. Une fois en tête Forthe Millionkiss n'a plus

rencontré d'opposition, s'imposant dans un excellent style devant Major Grace

qui a fourni un remarquable effort final, en pleine piste, venant de

l'arrière-garde. Un peu brillant, en début de parcours, le long du rail, sur

une 3e ligne, Prince Fasliyev est également à créditer d'une probante fin de

course après avoir légèrement tardé à trouver son jour obtenant une probante 3e

place. Quatrième, Tobeornottobe a toujours figuré dans le sillage de

l'animatrice avant de quelque peu baisser de pied dans les 200 derniers mètres.

Dernier, décollé, à 400

mètres du but, Ilbaritz a conclu dans une très plaisante

action à la 5e place. Très en vue, Fastmambo a déçu ne pouvant soutenir la

comparaison lors du sprint final.

 

PRIX GERALD DE ROCHEFORT

Sujet pourtant très habile, l'imposant et splendide Leader du Cochet

avait débuté l'année 2007 comme il avait conclu la précédente : par une chute.

Resté cette fois debout du premier au dernier obstacle des 4.300 mètres du

parcours, le partenaire de Lénie Suzineau a renoué brillamment avec le cours

des succès après avoir toujours figuré en première ligne d'un trio de tête qui

s'est rapidement détaché du reste du peloton. Belle Perruche, Leader du Cochet

et Oxo des Prés ont donc abordé le dernier tour avec plusieurs longueurs

d'avance sur Jim d'Ange et Doumaja qui n'allaient pas tarder à faire mouvement

venant se positionner dans le sillage des premiers, à mi-ligne d'en face. Mais

les leaders n'allaient pas tarder à repartir de plus belle, Leader du Cochet

pénétrant en tête dans l'ultime ligne droite poursuivi par Oxo des Prés qui

venait de décramponner Belle Perruche. Leader du Cochet filait au poteau, sur

le plat, Oxo des Prés refaisant un peu de terrain tout en devant se contenter

du premier accessit. Courageuse, Belle Perruche conservait sûrement la 3e

place, en net retrait, devant Doumaja et Jim d'Ange qui n'ont pu soutenir la comparaison

pour finir.

 

PRIX DES VIGNEROSN DE LA REGION D'ANCENIS

Déjà lauréat d'une épreuve principale réservée aux AQPS, en début de

semaine, aux Sables d'Olonne (Quristine), le tandem composé d'Etienne Leenders

et de Jean-Pascal Ricocé a doublé la mise grâce au 4ans Que Faire. Attentiste,

dans la seconde moitié du peloton, le fils d'April Night a surgi, à mi-ligne

droite, le long du rail, ne tardant pas à prendre franchement le meilleur sur

ses rivaux pour rallier le poteau avec une franche longueur et demie d'avance

sur Quifapour, auteur également d'un très bel effort final, en dehors, après

avoir patienté sur une 4e rideau, le long du rail. Principale animatrice,

Qasida d'Oudairies a été prise de vitesse par l'accélération de Quesnay qui

avait coupé le rail, dans le dernier tournant, se détachant aussitôt, avant de

revenir bien conclure pour arracher la 3e place à Paxteem, sur le fil. Puszta

des Mottes venait ensuite après avoir longtemps fait illusion pour un meilleur

classement devant Quesnay qui a connu une fin de course difficile alors qu'il

semblait parti pour la gloire aux « 500 »... Qeever des Mottes n’a pu

que figurer alors que Passion des Aulmes n’a pas pris part à l’emballage final,

son jockey ayant cessé de la monter dans le dernier tournant.

 

PRIX LOIRE-ATLANTIQUE

Installé logiquement favori au vu d'un récent accessit obtenu sur ce

même tracé derrière Andreï Roublev, Darhamsala a fait sien ce handicap de

clôture après avoir longtemps été contraint de ronger son frein, au sein du

peloton. Encore en dix ou douzième position à l'entrée de la dernière ligne

droite, le protégé de Norbert Leenders a été lancé par Dominique Boeuf, en

dedans, aux 200 mètres

refaisant un terrain considérable pour s'imposer finalement assez sûrement

appuyé le long du rail. Grande animatrice, Maguilor Floo a contré Lelahel dans

le dernier tournant faisant preuve de beaucoup de courage avant de subir la loi

du futur lauréat. Troisième, Karuda, voisine de box du lauréat, a tracé une

plaisante fin de course pour s'emparer du second accessit dans les derniers

mètres devant Cloudor qui est venu faire illusion pour un meilleur classement,

en dehors, à la distance.