Prix du jockey-club

Autres informations / 02.06.2008

Prix du jockey-club

Réactions

 

Eric Libaud (Entraîneur de Vision d’Etat,

vainqueur)

« Dès la fin de son année de

deux ans, j’ai établi des plans pour lui. Chaque victoire était une marche

supplémentaire, j’espère que ce ne sera pas la dernière. Il a eu la pression de

bonne heure et mérite le respect. Il a besoin d’un bon break avant que l’on

parle de ses prochains grands engagements. C’est lui qui nous dictera ce qu’on

doit faire cet automne. Il n’est pas question de brûler des étapes, d’autant

qu’il a des progrès à faire. Il n’est pas encore parvenu à maturité. Je suis

également ravi pour Ioritz Mendizabal, à qui je fais pleinement confiance

depuis le début de l’année. Je suis heureux de lui avoir donné l’occasion de

remporter cette grande épreuve à laquelle j’associe aussi mon équipe, que je

remercie. »

 

Ioritz Mendizabal (Jockey de Vision d’Etat, vainqueur)

« Ce Jockey-Club vaut 150

victoires ! Le cheval a été formidable et nous avons bénéficié d’un super

parcours avant de prendre le sillage de Natagora, qui nous a emmenés très loin.

Lorsque je l’ai déboîté, il a giclé et il s’est montré ensuite très courageux à

la lutte pour bien résister aux attaques. Cette victoire est mon troisième

Groupe 1 après mes deux Prix  Saint-Alary.

C’est la plus belle. »

 

Jacques Détré (propriétaire de Vision d’Etat, vainqueur)

« Je l’ai acheté dans le but

de le courir d’abord sur le plat et après sur l’obstacle. Evidemment, pour

l’instant, il continue sa carrière de plat ! Je veux attirer l’attention

sur son pedigree. Dans le passé, on a bien souri de Chichicastenango,

mais aujourd’hui, on n’en sourit plus ! Il faudra vérifier, mais je ne

crois pas qu’un propriétaire a déjà gagné un Groupe 1 en obstacle et en plat

dans la même semaine. Bien sûr, j’ai reçu des offres entre sa course

préparatoire et aujourd’hui… Nous sommes des hommes de cheval mais on n’est pas

fous…  Je voudrais remercier toute

l’équipe et surtout Eric Libaud. Je ne suis un homme de plat mais je commence à

réaliser seulement maintenant l’importance de remporter un Jockey Club.»

 

Gaëtan Gilles (éleveur de Vision d’Etat, vainqueur)

« Je suis très ému. On y a

cru avant la course mais quel courage il a montré aujourd’hui ! J’aime les

deux disciplines, et j’ai déjà élevé un lauréat de Grand Steeple avec Mid

Dancer, mais une victoire comme celle-ci est autre chose ! C’est un

vrai sommet. »

 

Dermot Weld (Entraîneur de Famous Name, 2e)

« Il a été très bien monté

mais a dû faire son effort un peu à l’extérieur, tandis que le gagnant a trouvé

son passage à la corde. S’ils avaient tous les deux pris la même parcours, le

résultat aurait été différent. Il a très bien couru et je suis ravi que mon

premier partant pour le Prince Khalid (Abdullah) dans cette course se soit si

bien comporté. Je n’ai pas d’autre projet pour lui, car aujourd’hui était le

Jour J. »

 

Pascal Bary (Entraîneur de Natagora, 3e)

Elle est formidable! C’était juste cent

mètres de trop. Frankie (Dettori) a dit qu’elle avait tenu 1 900m ! Elle va

maintenant se reposer et puis ira vers le Prix Rothschild (ex-Prix d’Astarté,

Gr 1, le 3 août). J’y ai vraiment cru aujourd’hui. »

 

Lanfranco Dettori (Jockey de Natagora, 3e)

« J’ai vraiment cru à la victoire à 300m de l’arrivée

où elle a eu un très bon passage. Ensuite, elle a donné son maximum avec tout

son cœur. » 

 

Jean-Claude Rouget (Entraîneur de High Rock, 4e)

« Il aurait certainement

préféré un terrain plus souple, mais ce n’est pas un excuse, car il n’avait

jamais rencontré les chevaux qui le précèdent. Il était favori car l’écurie est

populaire et sa victoire dans le Prix la Force avait fait impression mais cette

dernière course avait été un peu spéciale, avec pas mal de bousculades. La

suite de son programme n’est pas encore décidée. Il n’a pas trop le

choix. »

 

Carlos Laffon-Parias

(Entraîneur de Chinchon, 5r)

« Nous avions décidé de le

garder frais, ce qui était important pour ce jockey Club. Il a eu un peu de mal

à se dégager pour finir mais cela ne change rien au résultat. »

 

Christiane Head-Maarek (Entraîneur de Hello

Morning, 6r, et Full of Gold, non placé)

« C’est un cheval vraiment

régulier, qui fait toujours ce qu’on lui demande et il réalise une très belle

performance. Par contre, je ne peux expliquer la mauvaise performance de Full

of Gold. Il s’est arrêté d’un seul coup sans aucune explication plausible

pour l’instant. »

 

Thierry

Thulliez (Jockey de Trincot, 7e)

« Sa course est excellente, je pense simplement que les

2100m représentent une distance un peu longue pour ses aptitudes. »

 

Olivier

Peslier, jockey de Prospect Wells (8e)

« Il a énormément tiré et n’a pas respiré normalement.

A l’entrée de la ligne droite, nous avons été gênés par Famous Name,

mais il n’avait pas assez de ressources pour réagir. »

 

Hervé Barjot (Manager de l’écurie de Sean Mulryan,

propriétaire de Thewayyouare, 10e)

« Le jockey (Stéphane Pasquier) a dit qu’il n’a jamais

eu d’influx en sortant des boîtes. Nous n’avons pas vu le vrai Thewayyouare aujourd’hui.”

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.