Viotti a les lignes pour lui

Autres informations / 17.06.2008

Viotti a les lignes pour lui

Mardi 17,

Auteuil. Viotti (Dream Well) n’a été vu sur les

obstacles qu’à une seule reprise, mais il s’y est montré très convaincant. Il

se présente ici dans l’habit du favori pour plusieurs raisons. D’abord, par la

manière dont il a remporté le Prix Wild Monarch. Ensuite, par le fait qu’il a

battu deux adversaires qu’il retrouvera dans le Prix Aguado (L) dernier

rendez-vous printanier de taille pour les 3ans. Le pensionnaire de Jean-Paul

Gallorini devra, pour confirmer tout le bien que l’on pense de lui, battre neuf

autres concurrents. Long Run

(Cadoudal), son dauphin dans le Prix Wild Monarch, est à cet égard son plus

sérieux opposant tandis que Brave

Koutchi (Berkoutchi) était tombé à l’avant-dernier obstacle alors qu’il

marquait le pas. Revu par la suite, l’élève de Jean-Luc Pelletan ne s’était pas

montré beaucoup plus incisif en terminant dans le lointain. Dès lors, l’opposition

pourrait se dessiner ailleurs. La ligne du Prix Stanley (L), copie du Prix

Aguado, disputée le jour du Grand Steeple Chase de Paris (Gr1), n’a pas échappé

à… Long Run ! Il devançait ce jour-là Man

Island (Mansonnien), quatrième. Après avoir évolué en retrait, Man Island

avait ensuite bien progressé. Une performance notable tout autant que son

harmonieuse musique. En trois sorties sur les obstacles, il a pris une deuxième

et une quatrième place et remporté une victoire. Lors de cette grande réunion, Shambeni (Poliglote) s’était montré

bien moins percutant que lors de ses débuts victorieux. Il terminait septième

en retrait. Une troisième ligne doit être retenue de manière prioritaire, cele

du Prix de Pouilly. Rouge et Blanc

(Mansonnien) y prenait la troisième place pour ses débuts en compétition. Il

devançait Bambi du Rheu (Sunshack),

cinquième, qu’il retrouve également.

 

NOUVEAU CHAPITRE DE

PAT’RIOTE

Mardi 17,

Auteuil. La carrière et

réputation d’un cheval de course se construisent sur ses performances. Dans

celles de Pat’Riote (Arnaqueur), un

chapitre serait à déchirer : celui de sa chute en décembre dernier. Hormis

cette petite mésaventure, le pensionnaire de Marcel Rolland a connu le succès à

trois reprises et pris une deuxième place. Lors de sa dernière apparition est

piste, Pat’Riote devançait avec une belle netteté Paon du Houx (Le Balafré), troisième du Prix Morgex (Gr3) l’an

dernier, qu’il retrouve.

Mysoko (Dom Alco), un 8ans présenté par Jean-Paul

Gallorini, a montré, surtout les années passées, beaucoup de qualité et pourrait

à ce titre en imposer à nombre de ses adversaires. Notamment deuxième du Prix

Ferdinand Dufaure (Gr1) et du Prix Maurice Gillois (Gr1), il a cependant été

bien moins percutant depuis le début de la saison à Auteuil.


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.