Hapsburg imperatrice de vichy

Autres informations / 24.07.2008

Hapsburg imperatrice de vichy

Mercredi 23, Vichy. Le couronnement de Kocab (Unfuwain) était attendu ce

mercredi à Vichy mais, finalement, c’est Hapsburg

(Anabaa) qui s’est vue décerner le titre d’Impératrice. Cette lauréate de Listed

l’an dernier restait sur une 4e place dans le Prix Corrida (Gr2) et,

on la sentait vraiment sur la montante. Dans la ligne droite, quand Kocab est

venu l’attaquer, on a pu croire que « c’était fait » pour lui. Mais,

signe d’une très bonne pouliche, Hapsburg a su redonner un second coup de rein

pour contenir son rival, qui échoue encore, de peu, dans sa quête de première

victoire de groupe. Dans ce Gr3 support de la 6e étape du Défi du

Galop (le seul groupe du Défi), les femelles sont rares au palmarès. En effet,

depuis 1994, seulement trois ont réussi à s’imposer. Et cette victoire

d’Hapsburg remet à l’honneur le tandem Eric Libaud/Ioritz Mendizabal, lauréat

cette année du Jockey-Club avec Vision

d’Etat (Chichicastenango). De plus, elle permet à la casaque de Jean Luck,

très connue au trot, notamment à Vichy, de remporter son premier groupe.

Derrière le duo de tête, Boris de

Deauville (Soviet Star) se comporte très bien, fournissant un bon effort

final pour se classer 3e. Il devance Daly

Daly (Medaaly), qui a assuré le train e réalise, une nouvelle fois, une

très belle valeur.

 

Les

réactions

Eric Libaud, entraîneur d’Hapsburg : « Je ne suis pas du tout surpris. La

jument arrive à maturité à 4ans. J’avais de bonnes sensations avec elle à

l’entraînement et elle méritait un succès de Gr3. Le programme pour elle était

établi à l’avance et elle devrait maintenant courir le Prix Jean Romanet, Gr2,

le 24 août à Deauville. »

 

Stéphane Wattel, entraîneur de Boris de Deauville : « On a testé une tactique attentiste

pour retrouver un cheval montrant un meilleur visage. On espérait une piste

plus souple, mais d’un autre côté, c’est normal à cette époque de l’année

d’avoir du terrain comme cela. Le cheval s’est une nouvelle fois montré

courageux. Il a eu beaucoup de combats de ce type et n’y a jamais déçu. »

 

Robart Laplanche, entraîneur de Daly Daly : « Elle a été magnifique une nouvelle

fois. Elle répète sa valeur de Compiègne. D’ailleurs, je l’a trouvait aussi

bien que lors de cette course et j’espère que cela va durer. Elle est au top

actuellement. Elle a vraiment franchi un palier au printemps. »

 

Johan Victoire, jockey d’Aspectus, 6é : « Il a eu une bonne course dans le

sillage de Daly Daly. Je suis venu facilement, puis il est resté un peu là.

Mais, il ne faut pas le condamner sur cette course. »

 

Christophe Soumillon, jockey de La Boum, 8e : « Je l’ai trouvée beaucoup plus

nerveuse que d’habitude. Elle a d’ailleurs fait des histoires derrières les

boîtes. J’ai eu une course de rêve, mais au moment d’accélérer, elle n’a pas

répondu à mon attente. »