Presentations compiegne

Autres informations / 01.07.2008

Presentations compiegne

 

ON ATTEND DES PROGRES DE CES POULICHES

Mardi 1er juillet,

Compiègne. Très

jouée lors de ses débuts à Saint-Cloud, Cigale

(Dalakhani) n’a pas chanté bien haut, se classant seulement septième sur douze.

Comme il s’agit d’une pouliche tardive, elle est capable d’afficher de nets

progrès ici. Elle provient d’une souche Niarchos qui a notamment donné Keos (Riverman), multiple placé de Gr1

(2e du Prix de la

Forêt 1999 notamment). C’est la riche branche familiale d’Hector Protector (Woodman) et Bosram Sham (Woodman). Cigale aura une

compagne d’écurie dans cette épreuve en la personne de Victory Tornado (Peintre Célèbre). Cette dernière vient de terminer

deuxième sur cette piste (une aptitude qui compte), et descend elle aussi d’une

bonne famille. Sa mère, Victory Cry

(Caerlon) est lauréate du Grand Prix de Vichy (Gr3) et est une sœur de la

petite Vallée Enchantée (Peintre

Célèbre), lauréate du Hong Kong Vase (Gr1) en 2003. Bien née également, Nandi (Dynaformer) s’est assez bien

comportée pour ses débuts, se classant cinquième. Elle est la nièce de la bonne

Dynaforce (Dynaformer), lauréate de

Listeds et troisième de Satwa Queen

(Muhtathir) dans le Prix Jean Romanet (Gr2). Elle est identiquement apparentée

à Cetewayo (His Majesty), lauréat de

Groupes 1 aux Etats-Unis. Rising Tornado

(Storm Cat) est une compagne d’entraînement de Nandi. Jusqu’à maintenant, cette

« tornade » n’a pas balayé grand-chose. Elle demeure néanmoins

perfectible et est la nièce de Xaar

(Zafonic) qui avait montré beaucoup de précocité et s’était retrouvé au sommet

de la hiérarchie des 2ans européens en 1997.

 

YES MATE RETROUVE CÔTES D’ARMOR

Mardi 1er, Compiègne. Venant de se rencontrer

au Lion-d’Angers, Yes Mate (Lord of

Men) et Côtes d’Armor (Numerous) se

retrouvent ce mardi à Compiègne. Bénéficiant à nouveau d’une décharge, Yes Mate

aura 1,5 kilo d’avantage sur sa rivale qu’elle vient de devancer. Cependant,

l’écart n’était que d’une encolure et Côtes d’Armor avait 2,5 kilos de

désavantage. Cette fois, et suivant en cela la pure théorie, elle peut prendre

sa revanche. Deux poulains font leurs premiers pas dans cette B : Palermo Viejo (Dansili) et Marinous (Numerous). La mère de Palermo

Viejo, Pot Pourri (Sadler’s Wells),

est une sœur de Mukhalif (Caerleon),

lauréat du Derby italien (Gr1) en 1999. Marinous est lui aussi d’une famille

donnant de la tenue, puisqu’il est le frère de Marend (Green Tune), lauréat du Grand Prix de Deauville (Gr2) en

2005. Son autre frère, Marabaa (Lord

of Men), est lui aussi un sujet de tenue, puisqu’il vient de remporter un gros

handicap sur 3.100m, samedi sur l’hippodrome de Nantes.

 

LE BON TERRAIN, ALLIÉ DE SARANDI

Mardi 1er, Compiègne. Neveu de Sendawar, Sarandi (Numerous) n’a pas si mal couru pour ses débuts, avec une

cinquième place à la clé. Au vu de ses origines, il a certainement été desservi

par le terrain collant et, cette fois, avec du bon terrain, il devrait pouvoir

montré son potentiel. Dans cette épreuve pour jeunes jockeys et jockeys, il

aura principalement face à lui deux pensionnaires de Jonathan Pease. La

première, Untouchable Bird (Cadeaux

Généreux), s’est bien comportée en débutant quatrième d’Océane Music (Ocean of Wisdom). Cette dernière a regagné depuis. La

seconde, Rudra (Cape Cross), est une

sœur de Saddex (Sadler’s Wells), récent

lauréat du Premio Presidente (Gr1). Elle n’a pas été revue depuis sa bonne deuxième

place derrière San Sicharia (Daggers

Drawn) à Deauville le 28 novembre. Enfin, on reverra également dans cette

épreuve Magazin (Big Shuffle), peu

heureux lors de ses débuts (5e) dans l’épreuve pour inédits

remportée par Bermuda Rye (Cape

Cross) devant Dunkerque (Highest

Honor).

 

 

HUIT LONGUEURS QUI FONT PEUR

Mardi 1er, Compiègne. Venant de s’imposer par

huit longueurs à Longchamp, Classic

Swain (Swain) trouve une belle occasion dans le Prix des Gardes de

confirmer. Pour tenter de lui barrer la route du succès, on peut penser à Poligold (Poliglote), qui vient de

montrer un net regain de forme au Lion-d’Angers. Il avait auparavant fait le

leader pour Falco (Pivotal). C’est

un poulain qui galope aux avant-postes, ce qui est un atout indéniable sur

cette piste. Concernant le reste du lot de cette D, la plupart des poulains en

lice ne semblent pas avoir pour le moment affiché leurs réelles limites et

beaucoup sont capables de montrer de nets progrès.