Prix de longueil

Autres informations / 29.07.2008

Prix de longueil

Malchanceuse lors de sa dernière sortie nantaise où elle avait failli

tomber, Big Monologue a cette fois pu bénéficier d'un parcours limpide, en

dedans, dans le sillage de Rudra qui galopait aux côtés de Batelière, bien

appuyée le long du rail. Se décalant en progression avant d'aborder le dernier

tiers de ce sprint, la pouliche de Maxime Guyon a placé une belle accélération

dans les 250 derniers mètres se révélant la plus forte à la lutte. Constante

animatrice du petit peloton situé côté corde, qui allait d'ailleurs se révéler

être le bon, Batelière a semblé dominé à la distance avant de redonner un bon

coup de reins revenant s'emparer de l'accessit d'honneur face à Rudra qui avait

toujours figuré à ses côtés. Vite en action, un peu plus au centre, Distrayante

a remarquablement tenu sa partie jusqu'au bout devant toutefois se contenter de

conclure en tête des battus devant Quephaeton qui avait toujours fait partie du

wagon situé le long du rail avant de conclure honorablement, en léger retrait.

La favorite Cocopalm a longtemps fait illusion, en première ligne, en pleine

piste, avant de rentrer dans le rang à 500 mètres du disque

final.

 

PRIX LADAS

De bout en bout pour Time to Beat qui a longtemps été accompagnée par

Antigone et Dixie Girl avant de prendre seule l'avantage dans la ligne d'en

face. A cet instant du parcours, la partenaire de Dominique Boeuf précédait

Untouchable Bird, en dedans, elle-même flanquée de Dixie Girl. Antigone et Race

Driver, en 3e épaisseur, venaient ensuite devant French Gallery, Dam d'Augy et

Rey Davis qui attendait son heure. Time to Beat pénétrait en tête à l'entrée de

la dernière ligne droite étant dirigée au centre de la piste alors

qu'Untouchable Bird tentait de l'attaquer à son intérieur, abdiquant rapidement

toutes prétentions. Dixie Girl et Race Driver se révélaient bien plus

menaçantes et ces deux pouliches se retrouvaient aux prises avec la grande

animatrice, à mi-ligne droite. Rey Davis refaisait beaucoup de terrain, en

dehors, en retrait. Courageuse en diable, Time to Beat repoussait la double

attaque de Dixie Girl et de Race Driver qui se classaient finalement dans cet

ordre devant Rey Davis, bon finisseur.

 

PRIX FAST FOX

Alors que Princess Roseburg concédait un peu de terrain à l'ouverture

des stalles, Luna d'Argent prenait un excellent départ, en dedans, en compagnie

de Kala Kanta, à son extérieur et de Pure Joy, à son intérieur. Anyaar était

également à créditer d'une rapide mise en jambes, tout en dehors. A la

mi-course, Pure Joy, Luna d'Argent et Anyaar formaient la première ligne, de la

corde vers l'extérieur devant Ladouce et Kala Kanta. Princess Roseburg était

plus en retrait. Passant à l'attaque, à la distance, Ladouce prenait la mesure

d'Anyaar avant de filer au poteau. Auteur d'une excellente fin de course, le

long du rail, Princess Roseburg venait arracher l'accessit d'honneur, sur le

fil, à Anyaar qui avait pourtant fait preuve de ténacité jusqu'au bout. Prise

de vitesse lors du sprint final, Pure Joy est revenue conclure honorablement,

sans plus, à la quatrième place, précédant Kala Kanta et Luna d'Argent.

 

PRIX FAUCHEUR

Belle impression visuelle laissée par la lauréate, Sahpresa, qui a

surclassé l'opposition malgré un sérieux écart commis au mirador où elle a

visiblement eu peur de l'ombre de ce dernier... De suite en première ligne

accompagnée par Rummage, à son intérieur, la propre soeur de Monfils Monfils a

contrôlé les opérations, à un train peu modéré durant la partie initiale de ce

sprint avant de placer une belle accélération juste après sa petite mésaventure

survenue... En net retrait, Second Act, toujours vue sur une 2e ligne dans le

sillage de sa compagne de couleurs, Rummage, fournissait un bel effort final

venant prendre la mesure de Foreverace qui avait fait longtemps illusion pour ce

classement, en pleine piste. Bien que contraint de venir tout en dehors, Koro a

eu sa chance pour un meilleur classement, aux 2/3 tiers de l'épreuve, avant de

rentrer dans le rang résistant toutefois de justesse au superbe effort final de

Gladys de la Vis,

qui a regagné beaucoup de terrain après avoir tardé à s'exprimer.

 

 

PRIX DE VILLIERS-ADAM

Déjà lauréat de la 2e compétition, la « valeur sûre »,

Dominique Boeuf a « remis le couvert » associé cette fois au massif

Ixalos. Après avoir bénéficié d'un excellent parcours, le long du rail, sur une

3e ligne, Ixalos a été lancé par son jockey, en dedans, à mi-ligne droite,

venant sûrement prendre la mesure de Bal de Noor qui venait de s'assurer le

meilleur après avoir été contraint de négocier le dernier tournant en

épaisseur. Attentiste, Royal Protector est venu bien conclure pour s'emparer de

l'accessit d'honneur malgré un petit écart commis à la distance. Bal de Noor

conservait sûrement la 3e place devant le très en vue Gibor qui avait toujours

été vu dans le sillage de l'animateur (train assez soutenu) Alto Douro ne

pouvant toutefois soutenir la comparaison lors du sprint final.

 

PRIX DE L'ISLE ADAM

Knowing Look, Maid for Sucess, Lariqua et Bedford Hope, assez brillante,

tout en dehors, ont pris le meilleur départ, la dernière citée ne tardant pas à

s'assurer assez nettement le meilleur précédant, à mi-ligne d'en face, Knowing

Look, Lariqua et Maid for Sucess alors que Valse de la Tour attendait son heure à

portée de fusil des premiers. Diagora fermait la marche en compagnie de Baby

Light qui avait concédé un peu de terrain à l'ouverture des stalles. Bedford

Hope abordait nettement en tête l'ultime ligne droite faisant longtemps

illusion pour le succès avant de subir l'attaque de Valse de la Tour qui venait l'ajuster,

sur le fil, à l'issue d'une tranchante fin de course. Encore en retrait à la

sortie du dernier tournant, La

Boudeuse n'a cessé de combler du terrain tout au long des 400

derniers mètres venant s'emparer d'une méritoire 3e place devant Queen of Sun,

venue de loin fort bien conclure pour disposer de Sea Rythm, sur le fil.

 

PRIX DE SOYECOURT

Les premiers à la sortie des stalles le sont restés jusqu'au bout... Et

Dominique Boeuf (coup de trois !) a une fois de plus fait preuve de sa

« vista » prenant un excellent départ, en dehors, en selle sur

Kentucky Derby, avant de venir en progression chercher l'appui du rail, la

bonne option comme on avait pu s'en rendre compte depuis le début de la

réunion... Après avoir laissé prendre un bol d'air à sa pouliche, aux 2/3 de

l'épreuve lorsque les attaques ont fusé, Dominique a relancé Kentucky Derby à

la distance, cette dernière s'imposant avec brio. Vite en action, Manoko a

conservé de haute lutte l'accessit d'honneur aux dépens de Red Wolf qui avait

également rapidement intégré la première ligne en compagnie du futur jumelé

gagnant ainsi que de Sicile et de Sigvati, ce dernier devant se contenter de

conclure en tête des battus. Pour l'avenir on retiendra l'excellente mais

tardive fin de course de Palampur, côté corde.

 

 

 

PRIX DE CARRIERES-SOUS-POISSY

Et de quatre pour Dominique Boeuf, sans conteste l'homme de la réunion !

Associé à Loup de Mer avec lequel il s'était illustré à un tout autre niveau,

Dominique a sagement attendu son heure, dans le seconde moitié du peloton, en

dedans, avant de lancer son partenaire en pleine piste, à l'entrée de la

dernière ligne droite. Bien que n'évoluant plus au même niveau que par le

passé, le protégé de Werner Baltromei (coup de deux) ne tardait pas à s'assurer

le meilleur pour résister ensuite à la belle fin de course de La Madonnina, autre

attentiste, côté corde, sur une 3e ligne, dans le sillage de Heartlove de Plés

qui suivait Saruhan. Assez froid en début de parcours où il a été contraint aux

extérieurs, Fanisso est venu en épaisseur dans le dernier tournant se mêlant à

la lutte pour la victoire, à mi-ligne droite, en pleine piste, avant de devoir

se contenter de la 4e place devant Charleval, à créditer d'un bel effort final.

Même remarque pour Toninho, longtemps vu en retrait, qui a regagné pas mal de

terrain tout au long des 300 derniers mètres. Lady Needles a longtemps figuré

avant de marquer le pas lors du sprint final.

 

PRIX DE BELLEFORIERE

Rapidement en première ligne en compagnie de Raj Love Royale et de

Cordon Bleu, en dehors, Roi Béré et Finaliste, tous deux en dedans, se sont

retrouvés aux prises pour la victoire à la distance, un instant rejoint par

Magic Sport qui avait été contraint de progresser plus en dehors. Le plus

pugnace jusqu'au poteau, Roi Béré repoussait l'attaque de Finaliste. Magic

Sport devait se contenter de la 3e place assez nettement devant La Madonetta qui avait

toujours été vue dans le sillage des leaders, tardant quelque peu à trouver

l'ouverture avant de revenir finir honorablement en tête des battus. Cordon

Bleu n'a pu répondre à l'accélération finale devant se contenter de la

cinquième place.