Prix paul couturier

Autres informations / 22.07.2008

Prix paul couturier

Après avoir pratiqué une longue course d'attente, en queue de peloton,

Jamindar s'est rapproché en progression, à l'abri, à l'entrée de la dernière

ligne droite avant d'être déboîté au passage de route, déployant de belles

foulées pour venir sûrement se rendre maître de Nera Divine dans la phase

finale. Toujours vue sur une 2e ligne dans le sillage du grand animateur,

Panichop, cette dernière avait pris résolument le meilleur, à mi-ligne droite,

en pleine piste, faisant un instant illusion pour la victoire avant de subir la

loi de l'intouchable lauréat. Encore dernière à la sortie du dernier tournant,

Best Song a conclu en trombe, en dehors, venant s'emparer du second accessit

dans les derniers décamètres face à Panichop qui résistait de justesse à Galixi

pour l'octroi de la 4e place. Constant figurant, sur une 3e ligne, le long du

rail, Singapore Quest a fait un instant illusion pour un meilleur classement

avant de devoir se contenter de conclure en tête des battus. Poligold avait

longtemps accompagné Panichop en tête de course avant de progressivement

rentrer dans le rang. Venu librement à environ 400 mètres du disque

final, en dedans, Camfair, n'a pu longtemps poursuivre son effort. 

 

PRIX DE LA

MINARDIERE

Venu rapidement en première ligne en compagnie de Zosime, à son

intérieur et de Dr No, à son extérieur, le favori Staol a placé une vive

accélération peu après l'ultime ligne droite abordée se mettant vite hors de

portée de ses rivaux pour vivre ensuite sur son avance. Malgré un superbe

effort final, Fabuleux Charmer, pourtant encore pointé aux derniers rangs à la

sortie du dernier tournant, a dû se contenter d'une très plaisante 2e place

refaisant plusieurs longueurs sur le lauréat sans toutefois pouvoir mettre en

doute sa supériorité. Constamment vu dans le sillage des premiers, Tanaos s'est

vaillamment défendu jusqu'au bout parvenant à sauvegarder la 3e place malgré

les excellentes fins de course de Saphir Doré et de Stern Dancer, qui ont dû se

contenter de conclure au pied du podium causant toutefois une excellente

impression visuelle. Coquind'Ouilly a longtemps bien tenu son rang avant de

marquer le pas dans les 250 derniers mètres. Alexenri a rapidement été en

difficultés, victime visiblement d'un souci.

 

PRIX DE BELLERIVE

Alors que Cavalière concédait un peu de terrain à l'ouverture des

stalles, Dubaï Rose, Sakkara des Aigles, Mamaria et Queen America étaient les

plus promptes, de la corde vers l'extérieur. Le peloton avait trouvé sa

hiérarchie dans le premier et seul tournant, Dubaï Rose et Mamaria précédant La Masai et Queen America,

elles-mêmes suivies par Sakkara des Aigles, The Last Chance et Maybe Me,

contrainte de progresser en épaisseur. Queen America allait rapidement créer la

décision lors du sprint final, s'imposant avec désinvolture, nettement ralentie

au passage du disque final. Un instant contrariée, Chakacha a ensuite pu être

lancée en dedans par Anthony Cardine, concluant plaisamment, le long du rail, à

la 2e place. Bien que marquant un peu le pas pour finir, Dubaï Rose conservait

le second accessit face à La

Masai et Maybe Me qui n'a nullement démérité n'ayant pas

bénéficié du meilleur des parcours.

 

PRIX D'ABREST

Bien qu'effectuant sa rentrée, Papourêve s'est rapidement installé au

commandement imprimant un train régulier mais peu soutenu à l'épreuve. Get

Ready venait à ¾ du leader alors que Bleu Désir et le favori Dance Dance

formaient la 2e ligne légèrement détachés de Dernier Tango et Takemor. Les

positions n'allaient plus évoluer jusqu'à l'entrée du dernier tournant où Dance

Dance déboîtait, en 3e épaisseur. Ils étaient quasiment quatre de front, à

mi-ligne droite, Bleu Désir, le plus en dedans, possédant un léger avantage sur

Papourêve qui allait rentrer dans le rang au contraire de Get Ready et surtout

de Dance Dance qui s'annonçaient, en dehors. Dance Dance n'avait pas besoin de

forcer son talent pour repousser l'attaque de Get Ready, à son intérieur, ce

dernier devant même s'employer pour prendre la mesure d'un courageux Bleu Désir

qui échouait finalement de fort peu pour l'octroi de l'accessit d'honneur.

Quatrième, Dernier Tango n'a pas mal conclu au même titre que Stakator,

cinquième. Papourêve venait plus loin, à la dernière place.

 

PRIX DE CHOUVIGNY

Vraiment très impressionnant lors d'un récent succès obtenu sur le sable

deauvillais, Chico del Sol a brillamment doublé la mise démontrant qu'il était

tout aussi compétitif sur le gazon. Pour construire ce succès le partenaire de

Julien Augé a sagement attendu son heure, au sein du peloton, avant d'être

lancé, en dedans, à mi-ligne droite, venant librement s'assurer le meilleur à

la distance avant de s'imposer avec brio, plus sûrement que ne l'indique

l'écart à l'arrivée. Toujours vu dans le sillage de la grande animatrice, La Minardière, Rosarina

est venue se mêler à la lutte pour la victoire, à mi-ligne droite, obtenant

d'autant plus aisément l'accessit d'honneur que La Minardière a un peu

biaisé à la distance avant de bien se ressaisir, devant toutefois se contenter

de la 3e place. Constamment vue en bon rang, Championne d'Ouilly venait un peu

plus loin précédant assez nettement Treize Heureux, qui n'avait jamais quitté

la 2e ligne. Pour l'avenir on retiendra la prometteuse fin de course

d'Altahire...

 

PRIX DU BRIANDET

Venu rapidement se positionner dans le sillage de Comohio qui emmenait

un petit peloton qui conservait l'appui du rail, Guldimix s'est lancé à la

poursuite de ce dernier à mi-ligne droite, en disposant sûrement, à la

distance, avant de filer au poteau sans autre forme de procès. Longtemps

remarqué en toute fin de peloton, Rislew a conclu en trombe, tout en dehors,

venant s'adjuger l'accessit d'honneur dans les derniers mètres. Autre

attentiste, Le champion avait encore énormément de chemin à refaire à mi-ligne

droite, enclenchant tardivement avant de conclure dans une superbe action pour

ravir le second accessit à Flechazo, dans les toutes dernières foulées.

Rosisina venait ensuite.

 

PRIX DE LA

MONTAGNE VERTE

Alors qu'Opérette de Condé et Grand Bandit concédaient quelques mètres à

l'ouverture des stalles, Poquelino et Campo Charro s'assuraient rapidement le

meilleur devant Haddaf Alemarat et Styx. Grand Bandit revenait intégrer la

première ligne au début de la ligne d'en face galopant à l'extérieur de Campo

Charro et d'Haddaf Alemarat. Ce dernier allait pouvoir prendre le sillage de

l'animateur dans le dernier tournant alors que Grand Bandit était toujours

contraint aux extérieurs, Styx ayant fait mouvement, à son intérieur. Poquelino

allait d'ailleurs être un court instant « tassé » en dedans. Haddaf

Alemerat s'assurait le meilleur à l'amorce des 300 derniers mètres mais Styx

venait rapidement l'attaquer, à son intérieur, s'en rendant sûrement maître à

la distance. Grand Bandit n'avait pas démérité mais devait se contenter de la

3e place devant le grand animateur, Campo Charro.