Vente d’eté arqana

Autres informations / 05.07.2008

Vente d’eté arqana

Un effet « cascade logique »

Au lendemain de la vente

d’Eté Arqana, le recul de quelques heures et la consolidation de l’ensemble des

statistiques permettent d’apporter une analyse plus sereine des résultats de

cette session. Eric Hoyeau a bien voulu nous apporter quelques éclairages.

« Il faut apprécier

cette vente section par section. Le marché des stores de 3ans s’est maintenu.

En revanche le marché des stores de 2ans a été clairement exposé aux

positionnements des pinhookers anglosaxons. Comme ils n’ont pas eu les

résultats escomptés ce printemps lors des premières ventes en Grande-Bretagne

et Irlande – avec certaines ventes qui ont affiché -25% –, ils ont adopté une

attitude prudente. Soit ils ont été très sélectifs dans leurs choix, en

essayant de faire des achats au-dessous du prix fort du marché, soit ils n’ont

pas acheté. Cette réserve est une position par anticipation de mauvais

résultats à venir.

Concernant le marché des

chevaux à l’entraînement, il s’est bien comporté malgré les prétentions

quelquefois trop importantes de certains vendeurs. On a donc assisté à un effet

de cascade logique (répercussions des mauvais résultats des ventes du

printemps, ndlr) avec une résistance correcte de notre marché. Il faut aussi

dire que le cours de la Livre

très inférieur à l’en dernier (1£ pour 1,5€ en 2007 contre 1£ pour 1,25€ cette

année) a été pénalisant. Si on ajoute la récession en Irlande et des marchés

très encombrés, on trouve de nombreuses explications. Il nous reste à réfléchir

pour l’avenir sur le marché des 2ans de spéculation. »

 

EXTRAITS COMMUNIQUE ARQANA

 

Avec

un chiffre d’affaires de 3.771.000€, en retrait de 7,4% par rapport au

volume d’affaires record enregistré en 2007, la Vente d’Eté organisée par

ARQANA a plutôt bien résisté sur un marché « obstacle » subissant une

assez forte correction en Europe cette saison. Les résultats des ventes

comparables organisées ces dernières semaines en Irlande et en Grande Bretagne

ainsi qu’un euro au plus haut par rapport à la livre sterling pouvaient laisser

présager une vente très difficile. Cette vacation a finalement bien tenu sa

partie avec néanmoins des résultats contrastés selon les différentes catégories

composant le catalogue.

La

cote toujours élevée des chevaux d’obstacle estampillés FR en Angleterre en

Irlande, la qualité du catalogue 2008 et la confiance accordée aux ventes

d’ARQANA par les principaux acheteurs de ce marché ont assuré cette année

encore une forte délégation anglo-irlandaise (Highflyer, Gerry Hogan, Bobby

O’Ryan, James Delahooke, Peak Bloodstock, etc.) ainsi que les courtiers Hubert

Barbe, Guy Petit et Bertrand Le Métayer toujours actifs  . La qualité des modèles était également au

rendez-vous mais les ordres d’achat étaient incontestablement inférieurs à

l’année passée.

 

Un marché de stores à deux vitesses : consolidation sur les 3 ans

mais recul sur les 2 ans

Le

marché des stores de 3 ans a fait mieux que résister avec une moyenne de

32.400 euros en hausse de 8% par rapport à l’an dernier si l’on inclue les deux

transactions amiables réalisées à l’issue des enchères.

En

revanche, la correction est nette sur le marché des 2 ans, un créneau

porté par les « pinhookers » anglais et irlandais ces

dernières années. Ces acheteurs ont essuyé quelques revers cette saison où ils

font face à une demande plus molle. Le contexte n’était donc pas au

réinvestissement mais plutôt à l’extrême prudence et donc à une très forte

sélectivité. Le pourcentage de vendus a ainsi reculé de 57% à 44% et la moyenne

a elle aussi enregistré une baisse de 9,5%.

Un marché des chevaux à l’entraînement en bonne santé

Avec 69% de chevaux vendus,

le marché des chevaux à l’entraînement semble en assez bonne santé. Un chiffre

d’affaires légèrement en hausse et une moyenne à plus de 27.000 euros ont

permis une bonne tenue du marché malgré quelques rachats d’importance.

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.