Ana americana rappelle des souvenirs

Autres informations / 06.08.2008

Ana americana rappelle des souvenirs

A dix jours des ventes de yearlings, on espère voir aux

courses des gagnants ayant ensuite un frère ou une sœur sur le ring.

Malheureusement, malgré plusieurs tentatives, Ana Marie (Anabaa) est vide cette

année et les professionnels ne pourront donc pas enchérir sur l’un de ses

yearlings après la facile victoire de sa fille, Ana Americana (American Post)

dans le Prix du Mézeray (B). Grande performer, Ana Marie a eu trois produits.

Sa fille a un air de famille… « Il existe plein de similitudes dans sa façon de

faire », nous a déclaré Philippe Demercastel, entraîneur d’Ana Americana qui

avait déjà sous sa responsabilité Ana Marie.

Changeant de tactique, Ana Americana a été montée en

quatrième ou cinquième position alors qu’elle avait remporté le Prix Firfol de

bout en bout (héritant au passage d’une ??JDG Rising Star ?). Détendue, elle s’est

montrée sérieuse et appliquée. « Elle court mieux que l’autre jour, a ajouté

Philippe Demercastel. C’est une très bonne pouliche, au-dessus des autres 2ans

de mon écurie. Si elle récupère bien, elle courra le Prix du Haras des

CapucinesPrix du Calvados (Gr3, le 23/08). »

Ciel Rouge et Peach Pearl confirment  Respectivement 2e et 3e, Ciel Rouge (Red

Ransom) et Peach Pearl (Invincible Spirit) ont réalisé une nouvelle fois une

bonne valeur. Après des débuts tonitruants, la première  citée  avait  pris  la

 3e 

place  d’une  course 

B  à Deauville, tandis que Peach

Pearl s’était imposée après lutte. Battues par une « très bonne pouliche »,

elles n’ont pas à rougir de cette performance, bien au contraire.