Grande course de haies

Autres informations / 12.08.2008

Grande course de haies

Bon comportement des favoris dans ce handicap d’ouverture où

Bamarok n’a pas rencontré d’opposition, sur le plat, après avoir toujours

figuré dans le peloton de tête. Plaçant une belle accélération à mi-tournant

final, le 8ans à la robe grise de Robert Collet a rapidement pris plusieurs

longueurs sur ses poursuivants avant de filer au poteau vainement poursuivi par

Celtix qui n’a cessé de combler du terrain, sur le plat, s’emparant sûrement de

l’accessit d’honneur en léger retrait du lauréat. Toujours remarqué dans le

sillage des leaders, Gandolfino et Nidéa du Moulin, en dedans, Nobilita a

remarquablement tenu sa partie jusqu’au bout faisant longtemps illusion pour la

2e place avant de pencher quelque peu dans les 100 derniers mètres devant

se contenter de la 3e place. Allodial Land, qui était déjà pointé en

sept ou huitième position, à un tour du but, terminait en tête des battus.

Discret en début de parcours, Mitchelo a regagné quelques rangs dans la phase

finale concluant au 5e rang devant Mister Fixit et Mister Nikos.

 

PRIX DE RANVILLE

Malgré une mise en jambes assez délicate, Lala Fatimazohra

est venue se positionner en première ligne à l’entame du dernier tour avant de

relayer peu après l’animatrice de la première heure, Quirka de Simosa.

Accélérant en progression à l’entame du dernier kilomètre, Lala Fatimazohra

prenait progressivement du champ sur ses rivaux, sautant nettement détachée

l’ultime difficulté avant de filer au poteau sans autre forme de procès. Encore

au sein du peloton à mi-ligne d’en face, Kavzo Reef a regagné de nombreux rangs

ensuite venant s’emparer d’une probante 2e place, sur le plat, aux

dépens de One Little David qui avait bien soutenu un effort entamé dans le

dernier tournant, en épaisseur. Malgré une petite hésitation à la dernière

difficulté de la ligne d’en face, Titi Trinidad faisait bonne contenance

jusqu’au bout échouant toutefois en tête des battus devant Azdine, vite en

action, mais qui n’a pu répondre à l’accélération finale.

 

PRIX DES PLATANES

Superbe emballage final à l’arrivée de ce steeple réservé à

des 4ans de qualité et nouveau succès de Quelle Melody qui a fait preuve d’une

pugnacité qui semblait lui faire défaut à ce jour, elle qui avait souvent fait

preuve de caractère… Rapidement en bon rang, dans le sillage de Lucky Fonson

qui allait ensuite être relayé par Pibrac, la pouliche de Thierry Civel est

venue mettre la pression à son contemporain après le parc à moutons, prenant

seule le meilleur avant que son rival ne revienne l’inquiéter dans la phase

finale en compagnie de Taffetas qui venait chercher l’appui de la lice

extérieure. Après le saut de l’ultime obstacle ces trois concurrents se

retrouvaient aux prises mais Pibrac allait céder le premier. Taffetas semblait

en mesure de s’imposer, en dehors, mais Quelle Melody redonnait un superbe coup

de reins s’imposant au forceps bien que rendant 10 livres à son rival. Pibrac

conservait sûrement la 3e place devant Springtale qui n’a pas mal

conclu, en retrait, et Lord Villez. A noter que le très en vue Quai Ouest était

tombé au premier obstacle.

 

PRIX DE LA PAQUINE

Inédite en obstacle, Casting de Star a rapidement pris le

train à son compte bientôt rejointe par la grandissime favorite, Mamassita.

Elise des Monceaux et Madame de Cœur venaient ensuite devant Keep Chance. Queen

Quest effectuait un joli rapproché, aux tribunes, venant intégrer le groupe de

tête. L’arrière-garde était composée de Bas As Pria, Zelmina et Romance Turgot,

cette dernière nettement détachée du reste du peloton avant d’être arrêtée. Les

positions n’allaient plus beaucoup évoluer jusqu’à l’amorce du dernier

kilomètre où Casting de Star cédait totalement alors que Mamassita, visiblement

victime d’un problème allait être arrêtée. Le peloton se regroupait dans le

dernier tournant où plusieurs concurrents faisaient mouvement notamment Zelmina

et Rafale de Kerser. Queen Quest était toujours en bonne place mais elle allait

un peu plafonner pour finir devant se contenter de la 4e place. Bad

As Pria refaisait beaucoup de terrain, en léger retrait. Soutenant

magnifiquement son effort, sur le plat, cette dernière n’allait toutefois pas

avoir le temps de remonter Rafale de Kerser qui venait de se débarrasser de

Zelmina qui allait toutefois conserver le second accessit.

 

PRIX DES CASSIAS

Déjà lauréat, à ce niveau, en milieu de semaine dernière,

Rey Ene a brillamment réédité. Venu rapidement relayer Correra de Melo, le

partenaire de Christophe Soumillon est venu chercher le bon terrain, en pleine

piste, à l’entrée de la dernière ligne droite alors que Correra de Melo

plongeait en dedans. Toujours vu à 2 ou 3 longueurs des deux premiers, Siffle

Vent tentait de combler son handicap. Sun Chain avait tenter de faire de même,

le long du rail, mais il n’avait longtemps pu faire illusion… Rey Ene repartait

de plus belle dans les 150 derniers mètres prenant finalement sûrement la

mesure de Correra de Melo qui résistait jusqu’au bout à Siffle Vent qui n’avait

jamais abdiqué. En retrait, Bonjour l’Africain concluait en tête des battus

devant Diktaking qui n’a pas mal conclu venant des derniers rangs.

 

PRIX DES CAMPANULES

Dans ce pendant pour pouliches du précédent réclamer, Choky

Rani est parvenue à ouvrir son palmarès après avoir bénéficié d’un bon parcours

ce qui a loin d’avoir été le cas de toutes ses rivales… Attentiste, au sein du

peloton, à plusieurs longueurs d’Okabelle et d’Ambatoloaka, la future lauréate

a pu progresser librement, au centre de la piste, à mi-ligne droite prenant

nettement l’avantage à la distance avant de résister à l’excellent retour de

Miss Love qui se serait certainement imposée si elle n’avait été contrariée

dans sa progression au moment décisif avant de revenir superbement conclure.

Toujours vue en première ligne Okabelle a beaucoup biaisé à environ 250 mètres

du disque final conservant toutefois la 3e place au passage du disque

final avant d’être maintenue avec enquête. Far Brave, encore à la lutte pour la

victoire, au centre de la piste, à mi-ligne droite, avait marqué le pas devant

se contenter de conclure en tête des battues. Capricieuse Bleue et Malary

n’ont pu fournir leur valeur étant fortement contrariées lors du sprint final…

 

PRIX DE SAINT-JOUIN

Bien parti puis légèrement repris, Rêve d’Empire a ensuite

sagement attendu son heure, dans le sillage des leaders, avant de revenir

porter son attaque, en pleine piste, à mi-ligne droite, se révélant intraitable

lors du sprint final. La lutte pour l’accessit d’honneur était beaucoup plus

âpre, classement qui revenait finalement à Mister Roque, bon finisseur, qui

prenait un minime avantage à The Highest Major, toujours vu en bon rang, au

passage du disque final. Venu rapidement épauler l’un des animateurs, Hadgi,

Shranap a longtemps fait illusion pour un accessit, tout en dehors, avant de

quelque peu rentrer dans le rang échouant à la 4e plae. Sabbaag

venait ensuite devant Lehera.

 

PRIX DE SAINT-LEGER DUBOSQ

Arrivée très disputée dans ce petit handicap de clôture où

Christophe Soumillon, en selle sur Panache Blanc, a tenté un coup de poker en

lançant son partenaire le long du rail à l’entrée de la dernière ligne droite

alors que le « gros des troupes » progressait en dehors. On a

longtemps cru que le protégé de Jean-François Toux allait pouvoir mener sa

tâche à bien mais les 200 derniers mètres allaient lui être fatals… Et c’est

tout en dehors que se trouvait, une fois de plus, la vérité, Willow Weep For

Me, rapidement pointé en première ligne aux côtés de Premier Violon, revenant

arracher la décision dans les derniers décamètres. Longtemps remarqué en queue

de peloton Majimourien concluait en trombe, le long de la lice extérieure

venant s’emparer sûrement de l’accessit d’honneur tout en échouant d’assez peu

pour le succès. Great Gorge, toujours remarqué dans le sillage des premiers,

résistait d’extrême justesse à Premier Violon qui avait longtemps été contraint

de galoper en dehors.