Holocène, sur la piste de ses exploits

Autres informations / 31.08.2008

Holocène, sur la piste de ses exploits

On se souvient tous de la performance extraordinaire

d’Holocène (Lemon Drop Kid) l’an dernier dans le Prix Jacques Le Marois (Gr1),

dont il avait pris la 2e place derrière l’intouchable Manduro. Ensuite, il

s’était retrouvé dans le creux de la vague, ne parvenant pas à refaire cette

valeur. En début de mois, il a renoué avec le succès, sur la PSF. Un sursaut

qu’il tentera de confirmer dans ce Prix Quincey (Gr3), dont l’entourage avait

déclaré y courir Holocène dès le 5 août. Nous y sommes donc et Alan Cooper,

manager de l’Ecurie Niarchos, nous a déclaré : « Il a mis du temps pour revenir

en bonne forme. Il a fait une bonne rentrée victorieuse et a progressé

physiquement depuis. Nous pensons qu’il devrait se montrer compétitif sur cette

piste qui lui a déjà réussi. »

Face à Holocène se dressent deux pensionnaires de Freddy

Head. Athanor (Ashkalani), lauréat le 25 juillet du Prix Jacques de Brémont

(L), à Vichy, et la ??JDG Rising Star ??Celebrissisme (Peintre Célèbre), qui a remporté, le mois

dernier, le Prix de Saint-Patrick (L), sur cette distance mais avec tournant. A

leurs sujets, Freddy Head nous disait : « Tous deux sont très bien. Ils ont

gagné une listed et reviennent logiquement au niveau des groupes. Athanor est

dans un très bel état. » Ils ont déjà fait leurs preuves en ligne droite et

s’annonce ici comme de très bonnes chances.

 

Le « clan » Head sera également représenté par Hello Morning

(Poliglote), entraîné par Criquette. Il tarde cette année, tout en courant

bien, à répéter ses bonnes performances de 2ans. Mais si l’on regarde ses

origines, ce tracé devrait lui plaire, puisque son propre frère Hello Sunday

avait remporté cette épreuve en 2006.

André Fabre présente lui Echoes Rock (Tiger Hill), solide

hongre, qui a croisé le fer à Vichy avec Athanor. Il s’était incliné de très

peu et une revanche est possible, car il a certainement progressé sur cette

course. Son autre représentant, Stop Making Sense (Lujain) revient ici au

niveau des groupes. Il reste sur un échec, sur ce tracé, mais dans des

circonstances spéciales, puisque c’était dans le Grand Handicap de Deauville

(L), où il devait porter « une tonne » de plomb. Enfin, le dernier français est

Mesa Marauder (Indian Ridge), présenté par John Hammond. Il reste sur une 5e

place dans ce même Grand Handicap de Deauville et ce sera ici son premier essai

au niveau des groupes. Ce cheval régulier sera intéressant à juger à ce niveau.

Les Britanniques délèguent deux partants. On connait Calming

Influence (King’s Best), qui a remporté le Prix de Tourgeville (L) en début de

meeting. Il monte ici de catégorie. Il sera de nouveau monté par Lanfranco

Dettori. L’autre britannique, Laa Rayb (Storm Cat), n’a encore jamais couru en

France. Après avoir fait ses classes dans des gros handicaps anglais, il s’est

classé 2e d’un Gr3, les Sovereign Stakes, derrière un cheval confirmé à ce

niveau. Sur la foi de cette performance, il faut prendre sa candidature au

sérieux.