Prix de psyche

Autres informations / 02.08.2008

Prix de psyche

 

TOP

TOSS S’EST SORTIE DU GUêPIER

Samedi 2 août, Deauville. Premier groupe du meeting

d’été, le Prix de Psyché (Gr3), a mis en scène un magnifique final avec trois

pouliches quasiment sur la même ligne. Cinquante mètre avant la ligne, la future

gagnante n’était encore que troisième… Quelle arrivée ! De ce trio de

pouliches, c’est la grise Top Toss

(Linamix) qui est venue régler ses adversaires, le long de la corde. Montée au

millimètre par Christophe Soumillon, elle s’est montrée très courageuse et

volontaire pour l’emporter, alors qu’à 200m du poteau elle pointait encore à

deux longueurs de Changing Skies

(Sadler’s Wells).

Pour en arriver là, l’entourage de Top Toss a pourtant

souffert. Aux 400m, Top Toss était consciencieusement cadenassée, à la corde

sur une troisième ligne. L’audace et la confiance de Christophe Soumillon ont

fait le reste. Il a d’abord dégagé sa monture d’un cran vers l’extérieur puis

après avoir gagné un rang, a replongé à la corde. Un véritable slalom qui exige

maniabilité et capacité à se relancer plusieurs fois. Qualités que l’on sait

maintenant possédées par Top Toss.

Il s’agit du second succès de la pouliche de Skymarc Farm

(Lady O’Reilly) à ce niveau, puisqu’elle avait remporté à 2ans le Prix d’Aumale

(Gr3). Avant cela, elle avait débuté il y a un an, jour pour jour, dans le Prix

de Lisieux.

La boucle n’est pourtant pas encore bouclée pour Top Toss,

car comme nous l’expliquait Yves de Nicolaÿ : « Elle va maintenant préparer le Prix de l’Opéra (Gr1 – Longchamp

– 5 octobre) et ne devrait pas courir le Prix Vermeille. C’est assez logique,

car il y a finalement assez peu d’opportunité sur 2.000m. Elle était calme

aujourd’hui et je ne m’explique toujours pas pourquoi le jour du Prix de Diane

elle s’est montrée aussi tendue. Cette prestation n’a donc pas vraiment de

valeur » Ce samedi, tout a été parfait pour Top Toss. De la

préparation (elle était très belle au rond) à la monte de Christophe

Soumillon ; du grand art !

Sa dauphine, l’anglaise Changing Skies (Sadler’s Wells), a bien failli réaliser le hold-up

parfait. Davy Bonilla l’a découvrait et il n’a pas hésité à prendre la tête.

Elle a longtemps tenu le choc, mais est tombée sur une pouliche qui, ce samedi,

ne semblait pas finalement pouvoir être battue. Son entraîneur Brian Meehan, se

montrait satisfait après la course, nous expliquant : « Je suis très content de la monte de

Davy Bonilla. Nous sommes encore battus mais Changing Skies fait une très belle

valeur. Nous allons sûrement revenir en France pour courir le Prix Liancourt (L

– Longchamp – 2 septembre). » Troisième tout près, Proviso (Dansili) fournit une valeur

sensiblement supérieure à celle qu’elle a affiché dans le Prix Chloé (Gr3). En

effet, elle termine cette fois beaucoup plus près de Top Toss qui l’avait devancée

de trois longueurs à Maisons-Laffitte. L’allongement de la distance a joué en

sa faveur et Claude Beniada, représentant de la casaque du Prince Khalid

Abdullah en France, nous disait : « Elle

a fait sa course et n’a pas d’excuse. » Des excuses et surtout des

regrets, Albisola (Montjeu) et son

entourage peuvent en avoir. Elle n’a trouvé que tardivement l’ouverture et a

fini très fort pour venir échouer à la 4e place. En tout cas, elle

rassure et affichait une très belle action pour finir.