Prix de rumesnil

Autres informations / 07.08.2008

Prix de rumesnil

Wild Demon, Singapore Treat, Stent et Dona Carlotta ont été

les plus promptes à l’ouverture des stalles mais aucune de ces pouliches ne

voulait visiblement prendre le train à son compte… Dona Carlotta, très

brillante, Johan Victoire décidait finalement de laisser sa partenaire s’assurer

le meilleur et tous deux précédaient Singapore Treat, dans son sillage

immédiat, à mi-ligne d’en face. La favorite Stent galopait à la hanche de cette

dernière alors que Wild Demon et Tessalha formaient la 3e ligne

devant Hello Wendy et Light of Men. Riverwoman fermait la marche. Les positions

n’allaient plus évoluer jusqu’à la sortie du dernier tournant où Christophe

Soumillon, en selle sur Stent, décidait de venir chercher la pleine piste alors

que Dona Carlotta, en dedans, allait rapidement abdiquer toutes prétentions.

Stent faisait longtemps illusion pour le succès mais Singapore Treat venait

sûrement prendre sa mesure, à son intérieur, à la distance, avant de filer au

poteau dans un bon style. Stent conservait l’accessit d’honneur devant Hello

Wendy qui a conclu honorablement, en dedans, et Tessalha, honorable finisseuse,

en dehors.

 

PRIX DE VIRE

Impressionnante lauréate, sur la PSF, début juillet, Isanous

a brillamment doublé la mise dans cette compétition… Légèrement reprise à

l’ouverture des stalles, la fille de Zamindar a ensuite sagement attendu son

heure, en dedans, à portée de fusil des animateurs, Trevelez et Clecame.

Dirigée vers le rail, peu après les 400 derniers mètres entamés, la partenaire

de Ioritz Mendizabal a ensuite déployé de belles foulées pour venir sûrement se

rendre maître de Raja, à la distance, avant s’envoler vers un succès aisé.

Après avoir longtemps fait illusion pour un meilleur classement Raja devait

finalement se contenter de partager, la 3e place, ne pouvant

s’opposer à Dunkerque qui nous a gratifiés d’une excellente fin de course, en

dehors, après avoir attendu.

Raja se faisait rejoindre sur le poteau par Rey Davis venu

de la 4e ligne bien conclure. Clecame et Elusif venaient ensuite

échouant également d’assez peu pour l’octroi du second accessit. Quant au

favori, Jane Blue, pointé aux derniers rangs peu après le départ, il a tenté de

se rapprocher, en dedans, aux 2/3 de l’épreuve, ne pouvant toutefois faire

illusion très longtemps …  

 

PRIX DE VALSEME

Arrivée très disputée dans ce réclamer pour 2ans où les deux

favoris, Rey Ene et Milrêves se sont livrés une belle passe d’armes tout au

long des 200 derniers mètres. Venu rapidement relayer l’animateur de la

première heure, Rey Davis, le premier cité était finalement déclaré vainqueur

après développement de la photo résistant du minimum à Milrêves qui avait

toujours galopé à flanc de peloton, nez au vent, avant d’attaquer le leader à

mi-ligne droite, lui prenant même un instant le meilleur avant que ce dernier

ne reparte pour finalement dicter sa loi. En retrait, Coquind’Ouilly concluait

honorablement après avoir toujours figuré sur une 3e ligne dans une

épreuve peu sélective prenant sûrement la mesure de son voisin de box, Siffle

Vent, constant figurant, et qui a longtemps fait illusion pour un accessit

avant de quelque peu marquer le pas. Bon finisseur, Diktating venait échouer de

peu pour la quatrième place.

 

PRIX DE TROARN

De bout en bout pour la grandissime favorite, Winkle, qui

reste invaincue pour sa seconde sortie publique. Venue rapidement prendre le

train à son compte, épaulée par Lucky Game, la pouliche princière a accéléré en

progression à la sortie du dernier tournant, seule sa compagne de route

parvenant à la suivre. Toutes deux abordaient les 400 derniers mètres assez

nettement détachées de Kadabi qui regagnait du terrain au contraire de Sainte

Russy et de Hotot, rapidement en bon rang mais qui marquaient nettement le pas.

Repartant de plus belle à mi-ligne droite, Winkle s’imposait sans coup férir,

avec une certaine marge. En retrait, Lucky Game conservait l’accessit d’honneur

devant Kadabi qui n’a cessé de refaire du terrain tout au long des 250 derniers

mètres. Quatrième, Fairy Duster venait plus loin après avoir toujours figuré

sur une 2e ligne, au centre. Pour l’avenir on retiendra l’excellente

fin de course Nebela qui est venue arracher la 5e place dans les 50

derniers mètres, en dehors.

 

 

PRIX DES PRAIRIES

Alors que Missymaria concédait 3 ou 4 longueurs à l’ouverture

des stalles, Last Storm, Fighting Johan et Gare du Nord étaient les plus

prompts précédant Bel Empereur, un peu brillant et Mandali. Ce dernier

progressait en 3e épaisseur dans le 1er tournant avant de

venir s’assurer le meilleur au début de la ligne d’en face où il comptait 2

longueurs d’avance sur Fighting Johan. Gare du Nord galopait à la hanche de ce

dernier. Last Storm attendait son heure, sur une 3e ligne, côté

corde, flanquée de Bel Empereur. Satwa Princess venait ensuite devant

Missymaria qui fermait la marche. Mandali avait toujours franchement le

meilleur à la sortie du dernier tournant devant Fighting Johan qui n’allait pas

tarder à plafonner libérant le passage à Last Storm. Cette dernière se lançait

alors à la poursuite du leader, semblant en mesure de le « dévorer »

mais le fils de Sinndar repartait de plus belle dans les 100 derniers mètres

conservant finalement ½ longueur d’avance au passage du disque final sur sa

rivale. Deux longueurs plus loin, Satwa Princess fournissait une excellente fin

de course, le long du rail, venant s’emparer pour finir de la 3e

place devant Gare du Nord qui avait plafonné à la distance et Bel Empereur qui

n’a pu longtemps soutenir la comparaison lors du sprint final.

 

PRIX DE LA HETRAIE

Attentiste, en toute fin de peloton, Hiram a été lancé en

dehors, à l’entrée de la dernière ligne droite, par Grégory Besnoist, déployant

de puissantes foulées pour venir sûrement arbitrer les débats dans les 100

derniers mètres. Rapidement remarqué sur une 2e ligne, au centre, dans

le sillage des deux animateurs, El Diabolo et The Sundance Kid, Speed Skater a

trouvé son action à mi-ligne droite disposant de ses rivaux, à la distance,

avant de subir la loi de l’intouchable lauréat. En léger retrait, Son of Sarah,

bien que contraint de longtemps voyager en épaisseur venait conclure

plaisamment, le long du rail, après avoir changé de ligne, arrachant le second

accessit à Roi Béré, constant figurant, sur une 2e ligne, côté

corde.

 

PRIX DE BRANVILLE

Bien qu’effectuant ses premiers pas en compétition, à 4ans,

face à des compétiteurs rompus à ce type de tournoi le magnifiquement présenté

(un pléonasme pour les représentants de Cyriaque Diard) Morya s’est joué de

l’opposition dans la phase finale. Brillant en début de parcours, encore dernier

à la sortie du dernier tournant, en dedans, dans une compétition qui avait

manqué de sélectivité, le fils de Marchand de Sable a été contraint de quelque

peu slalomer dans les 300 derniers mètres afin de venir porter son attaque. Une

fois bien en ligne, le partenaire de Laurent Huart n’allait faire qu’une

bouchée du grand animateur, Glatit, ce dernier ne pouvant conserver l’accessit

d’honneur pour finir, Nummenor venant le lui ravir à l’issue d’un bel effort

final. Contraint de négocier le dernier tournant en 3e épaisseur,

Val Vert a fait illusion pour un meilleur classement devant finalement se

contenter de conclure en tête des battus devant Arab Prince qui n’avait pas

quitté le sillage des leaders.

 

PRIX DE NEUVY AU HOULME

Il a été impossible de revenir de l’arrière-garde dans ce

petit handicap où Bord à Bord et Olivier Peslier ont rapidement pris le

meilleur imposant un faux-train avant de redémarrer sèchement à l’entrée de la

dernière ligne droite. Le fils de Kendor faisait très longtemps illusion pour

le succès mais il allait se faire ajuster pour finir par Coco Star qui avait

toujours figuré dans son sillage avant de se lancer à la poursuite de

l’animateur, en disposant dans les derniers décamètres. En assez net retrait

Big Lion, toujours vu sur une 3e ligne, en seconde épaisseur mais à

l’abri dans le sillage de Menckenesque, concluait courageusement pour s’emparer

du second accessit face à Polish Rings, constamment sur une 3e

ligne, le long du rail. Pour l’avenir on retiendra le superbe effort final de

Can’t Catch Me qui avait pourtant concédé plusieurs longueurs à l’ouverture des

stalles avant de venir des derniers rangs finir très plaisamment à la 5e

place, côté corde.

 

PRIX DU RIBARDON

Alors qu’El Puerto s’élançait en léger retrait, Asi Wasta

venait rapidement s’assurer le meilleur abordant la ligne d’en face légèrement

détaché de New Best et de Ninka. Coloriste, Laomedon et Churriana venaient

ensuite alors que l’arrière-garde était composée de Mister Moonlight, El

Puerto, Ginger Bride et Vivalto. Plusieurs compétiteurs allaient tenter de

faire mouvement en épaisseur dans le dernier tournant notamment Rapsodie du

Désert et Shaheen Hawk qui n’allaient toutefois pouvoir soutenir leurs efforts

très longtemps. Pendant ce temps Asi Wasta était menacée par Ninka dans le

dernier tournant, cette dernière s’assurant un court instant le meilleur avant

que ne surgissent les attaques, en pleine piste. Venu du sein du peloton,

Fantasy King prenait l’avantage à la distance pour ensuite résister à

l’excellent effort final de Tuaoi. En retrait Churriana, autre bonne

finisseuse, obtenait sûrement le second accessit aux dépens d’El Puerto, Mister

Moonlight et New Best, qui aurait certainement pu prétendre à un bien meilleur

classement s’il n’avait longtemps été contraint de ronger son frein, le long du

rail.