Prix de tancarville

Autres informations / 02.08.2008

Prix de tancarville

Alors que le futur lauréat, Naaqoos, s'élançait le plus lentement

concédant 2 ou 3 longueurs, West Honour était le plus véloce, en dedans, venant

rapidement prendre le train à son compte, bien appuyé le long du rail. Sunday

Explosive ne tardait pas à se positionner à son extérieur bientôt rejoint par

le favori War Power, en pleine piste. Ces trois concurrents galopaient de front

à la mi-course alors qu'Anticenter passait à l'attaque, encore plus en dehors,

imité peu après par Naaqoos qui comblait beaucoup de terrain, tout à

l'extérieur. Soutenant magnifiquement son effort jusqu'au bout bien que versant

un court instant, le poulain du très en forme Freddy Head s'imposait avec une

belle autorité face à Aston Hill qui avait toujours figuré sur une 2e ligne

avant de bien soutenir un effort entamé à environ 500 mètres du disque

final. Un instant contrarié dans sa progression alors qu'il cherchait le

passage dans le dos des animateurs, Stricke est revenu conclure dans une

plaisante action, en retrait, à la 3e place. West Honour, quatrième, avait

marqué un peu le pas pour finir alors que War Power, dominé à la distance,

s'est bien ressaisi dans les derniers décamètres revenant échouer de peu pour

la 4e place.

 

PRIX DE LA VILLE DE

SAUTERNES

Arrivée très disputée et quelque peu mouvementée dans ce gros handicap

où Refik, bien que contrarié aux abords du disque final, est parvenu à

s'infiltrer entre Vantage Point, qui venait pourtant de pencher et Satwa

Prince, qui n'est pas aller tout à fait droit non plus. Refik réussissait à

donner un excellent coup de reins pour prendre une courte tête à Satwa Prince à

son extérieur, au passage du disque final. Sur une quatrième ligne, au centre,

à mi-ligne d'en face, Aragog a comblé beaucoup de terrain dans les 300 derniers

mètres venant s'emparer du second accessit dans les derniers mètres devant

Vantage Point qui avait toujours figuré en première ligne, en 3e épaisseur, nez

au vent, avant de prendre résolument le meilleur à mi-ligne droite faisant

longtemps illusion pour un meilleur classement avant de quelque peu marquer le

pas, sans démériter. Rapidement positionné sur une 3e ligne, en 3e épaisseur, à

l'abri, Vassilievsky a été un très court instant contrarié lors de l'incident

survenu aux abords du disque final devant finalement se contenter de la 5e

place devant Styx. Partis très vite, Guldimix et Diarist ont longtemps animé

les débats avant de céder peu après l'entrée de l'ultime ligne droite abordée.

Penkinella n'a pas eu toutes ses aises, côté corde, à mi-ligne droite, alors

qu'elle semblait posséder quelques ressources...

 

PRIX DE PSYCHE

Partie très vite, tout en dehors, Changing Skies n'a pas tardé à

s'assurer le meilleur abordant la ligne d'en face devant une deuxième ligne

formée de Zina Blue, Caesarine et Loutka, en 3e épaisseur. Goathemala venait

ensuite alors qu'Albisola, Prudenzia et Myakoda fermaient la marche. Le peloton

était bien groupé dans un dernier tournant abordé conjointement par Changing

Skies, Caesarine et Loutka qui précédaient Zina Blue et Goathemala. Proviso

quittait la queue de peloton pour se rapprocher librement, tout en dehors. La

pouliche d'André Fabre faisait, un instant, illusion pour la victoire mais Top

Toss, pourtant encore pointée en huit ou neuvième position à la sortie du dernier

tournant venait de trouver l'ouverture, le long du rail, effectuant un

excellent changement de vitesse pour venir finalement dicter sa loi sur le fil.

Proviso, longtemps en passe de s'imposer, perdait même l'accessit d'honneur

après développement de la photo finish face à Changing Skies, revenue bien

conclure après avoir été un instant prise de vitesse. Albisola est venue des

derniers rangs remarquablement conclure en tête des battues devant Lady

Deauville qui a bien tenu sa partie d'un bout à l'autre du parcours.

 

PRIX DE LISIEUX

Dans ce pendant pour pouliches du maiden d'ouverture, Christophe

Soumillon a longtemps semblé en mesure de signer un joli coup de trois, en

selle sur Soneva, avant de se faire ajuster sur le fil par All Speedy qui est

venue conclure la plus vite, le long du rail, comblant beaucoup de terrain pour

s'imposer dans un excellent style. Venue en progression sur une première ligne

composée de Flyingwithbebe, Vitesse Supérieure et Genuine Lauren, Soneva avait

pris la mesure de ses rivales à la distance avant de subir la loi de la

pouliche de Sandrine Tarrou. Très courageuse jusqu'au bout après avoir

rapidement occupé les premiers rangs, Flyingwithbebe conservait assez sûrement

le second accessit devant Genuine Lauren qui avait longtemps fait illusion pour

un meilleur classement et Singing Machine qui venait trois longueurs plus loin,

en dedans.

 

PRIX ROYAL BARRIERE

Petite surprise à l'arrivée de cette course à conditions disputée sur le

sable où la pouliche la plus titrée – et de loin ! –, Chill, n'a pu soutenir la

comparaison lors du sprint final devant se contenter d'une décevante 4e place.

Le succès est revenu à un étonnant Or Violet, toujours vu en dernière position

d'un petit peloton emmené par Kaboura et qui a trouvé un boulevard, le long du

rail, peu après l'entrée de l'ultime ligne droite abordée, venant sûrement

arbitrer les débats à la distance pour s'imposer avec autorité devant deux

grands spécialiste de la PSF

normande, Salsa de la Tour

et Lanabablue. Le premier cité a toujours figuré en trois ou quatrième position

derrière Kaboura et Chill avant de conclure honorablement pour s'emparer de

l'accessit d'honneur dans la phase finale face à Lanabalue qui nous a gratifiés

d'une excellente fin de course après avoir attendu son heure en avant-dernière

position. Perfect Courtesy a nettement marqué à la sortie d'un dernier tournant

qu'il avait abordé en 2e position, en dehors.

 

PRIX DE BEUZEVILLE

Si le grandissime favori, Jokari, toujours très performant sur le sable

deauvillais, n'a pu répondre présent, ne pouvant s'exprimer lors du sprint

final alors qu'il se trouvait en queue de peloton, Youaremysunshine n'a pas

rencontré d'opposition dans les 250 derniers mètres venant dicter sa loi très

sûrement après avoir sagement attendu son heure à proximité des leaders,

Mannico et Katly. Si la seconde citée allait rapidement marquer le pas à

l'entame des 400 derniers mètres, le partenaire de Johan Victoire s'est

vaillamment défendu jusqu'au bout parvenant à sauvegarder l'accessit d'honneur

malgré le superbe retour final de Stay Another Day, venue de la seconde moitié

du peloton conclure en trombe à la 3e place. De suite dans le sillage de

Mannico, Dîner en Ville a longtemps fait illusion pour les places avant de

marquer un peu le pas dans les 150 derniers mètres, échouant au pied du podium.

Verglas en Mai venait un peu plus loin.

 

PRIX GEORGES COURTOIS

Valeur montante chez les gentlemen, Eric Hoyeau a encore monté une bien

jolie course en selle sur le très en vue Schomir prenant un assez bon départ,

le long du rail (stalle 1) avant d'attendre sagement son heure sur une 4e

ligne, à quelques longueurs des leaders Vadlix et Sabbaag qui menaient grand

train. Une fois l'ouverture trouvée, en dedans, peu après l'entrée de la

dernière ligne droite Schomir a déployé sa grande action pour venir rapidement

s'assurer le meilleur puis filer au poteau sans autre forme de procès. Venu en

progression, Jazz Sweep a bien soutenu un effort entamé dans le dernier

tournant obtenant de haute lutte l'accessit d'honneur derrière l'intouchable

lauréat. Contraint de galoper nez au vent, en début d'épreuve, Desert Jim est ensuite

venu se rabattre sur une 2e ligne, aux côtés de Swang Song. Il s’est mêlé à la

lutte pour la victoire aux 300

mètres avant de devoir se contenter de la 3e place

devant Pickering qui a longtemps attendu son heure, en queue de peloton, avant

de faire mouvement dans le dernier tournant faisant un instant illusion pour un

meilleur classement, à mi-ligne droite, en pleine piste.

 

PRIX DE LIVAROT

Déjà lauréat, en milieu de réunion, le régional de l'étape, Philippe Van

de Poële a réalisé un joli coup de deux dans cette 2e épreuve sellant

victorieusement Un Nonantais. Attentiste, sur une 3e ligne, en seconde

épaisseur mais à l'abri dans le sillage de La Demoiselle, le

partenaire de Ronan Thomas a déboîté en progression à l'entrée de la dernière

ligne droite se lançant à la poursuite de l'animateur, Panache Blanc, avant

d'en disposer sûrement à la distance puis de filer au poteau. Toujours vu dans

le sillage du leader, Highest Ridge a bien conclu une fois l'ouverture trouvée

venant s'emparer de l'accessit d'honneur dans les derniers décamètres face à La Demoiselle, excellente

finisseuse pour venir toiser Panache Blanc dans les ultimes foulées.

Attentiste, à mi-peloton, Fitell n'a cessé de regagner des rangs tout au long

des 300 derniers mètres devant toutefois se contenter de la 5e place.