Prix guillaume d’ornano

Autres informations / 23.08.2008

Prix guillaume d’ornano

LA REVANCHE

DU PRIX EUGENE ADAM

Samedi

23 août, Deauville. Le Prix

Guillaume d’Ornano (Gr2) pourrait bien s’apparenter à une revanche du Prix

Eugène Adam (Gr2), disputé sur les 2.000m avec tournant de Maisons-Laffitte,

puisque les poulains du trio de tête du 22 juillet se retrouvent une nouvelle

fois. Les données varient pourtant cette fois et l’ordre pourrait donc bien

être changé. Le parcours de Maisons-Laffitte corde à droite est assez spécial

et ne permet pas aux chevaux à équilibre imparfait de s’exprimer pleinement. A

contrario, le tracé de Deauville, qui ne possède pas de piège particulier,

permet aux concurrents d’utiliser toutes les tactiques, sans être non plus le

plus sélectif du monde…

Après le

Prix Eugène Adam, Carlos Laffon-Parias, entraîneur de Chinchon (Marju), nous

avait parlé du parcours. Cette fois, son pensionnaire devrait être plus à

l’aise à Deauville et peut donc prendre sa revanche sur Twice Over

(Observatory) et City Leader (Fasliyev) qui l’ont devancé. Il s’est toujours

montré volontaire et régulier et mériterait une victoire à ce niveau. Ce

constat valait pour Twice Over avant le Prix Eugène Adam. Il avait toujours été

hautement considéré en Angleterre, étant même un moment le favori du Derby

d’Epsom (Gr1). Envoyé sur le mile, il a rencontré Henrythenavigator (Kingmambo)

qui lui a donné une explication de texte sur cet exercice. La distance de

2.000m est en plein dans ses cordes et, malgré les 2 kilos supplémentaires, il

devrait encore bien courir. Enfin, le 2e de cette épreuve référence, City

Leader peut lui aussi prendre sa revanche sur Twice Over. Il a laissé une très

belle impression à Maisons-Laffitte, terminant très fort après avoir attendu. Or

le parcours des bords de Seine désavantage fortement les attentistes, ce qui

laisse à penser que City Leader est un bon cheval.

La ligne du

prix Eugène Adam n’est néanmoins pas à être considérée seule. On trouve de bons

éléments qui n’ont pas participé à cette course. C’est le cas du britannique

River Proud (Proud Citizen) qui est déjà venu en France pour terminer 3e de la Poule d’Essai (Gr1), grâce à

une fin de course tonitruante. Il vient de faire sa rentrée, s’imposant

facilement dans une Listed à Goodwood et on peut penser que son entraîneur,

Paul Cole, qui apprécie la

France (voir Abbeyside et Percolator), a cette épreuve en

ligne de mire.

Portant un

bien joli nom, Change the World (Sakhee) reste sur une très bonne valeur. Il

vient de se classer 5e du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1). Sur la foi de

cette performance, il devrait pouvoir jouer un bon rôle ici. Il avait fait

impression en remportant le Derby du Midi (L), à Bordeaux. En effet, il avait

failli tomber à mi-ligne droite, mais s’était relancé ensuite pour s’imposer,

preuve qu’il possède un moteur sortant de l’ordinaire. Starlish (Rock of

Gibraltar) aussi possède des moyens. D’ailleurs, il aurait dû, sans un écart au

passage de la sortie des chevaux, remporter le Prix Hocquart (Gr2). Par la

suite, il a eu un mauvais numéro de corde dans le Jockey-Club (Gr1), s’y

classant 14e, avant de décevoir dans le Prix Daphnis (Gr3). Quel visage nous

montrera-t-il ici ? Difficile de le savoir et il a besoin de rassurer.

L’autre inconnue de l’épreuve réside dans la candidature de Russian Cross (Cape

Cross), JDG Rising Star. Il reste sur un très

brillant succès, sur 2.000m à Chantilly, où il s’est imposé de 10 longueurs

dans un excellent chrono. Ce poulain de grande famille passera ici un vrai test.