Prix kergorlay

Autres informations / 24.08.2008

Prix kergorlay

 

COASTAL

PATH PASSE PAR LA CôTE

Dimanche 24 août, Deauville. N’ayant aucune opposition en France chez

les stayers, Coastal Path (Halling) s’en été allé faire un tour en Angleterre

dans la Gold Cup

(Gr1). Là-bas, il avait trouvé en la personne de l’ogre Yeats (Sadler’s Wells),

triple lauréat de cette épreuve mythique, à qui parler. Sans démériter, Coastal

Path prenait la 3e place, montrant juste qu’il manquait un peu d’expérience. Ce

dimanche, nous aurons le plaisir de le revoir évoluer en France dans le Prix Kergorlay (Gr2) et il pourrait bien reprendre le

cours de ses succès et ajouter un nouveau groupe à sa collection.

Troisième

de cette épreuve l’an dernier, Ponte Tresa (Sycios) a obtenu le même classement

cette année lors de ses deux tentatives contre Coastal Path. Elle aura

l’avantage d’être entraînée sur place et son mentor, Yves de Nicolaÿ, nous a

expliqué : « Lors de sa dernière course, le terrain n’était pas

à remettre en cause. Elle s’est tout simplement contractée. Je pars assez confiant. »

Une des inconnues de l’épreuve est le degré de forme de Varévées (Kahyasi).

Après une bonne rentrée dans le Grand Prix de Chantilly (Gr2), elle a un peu

déçu dans le Prix Maurice de Nieuil (Gr2). Cette pouliche de bon terrain peut

reprendre ici le cours de ces bonnes tentatives avant, certainement, d’aller

courir la Melbourne Cup

(Gr1). Enfin, l’autre Français au départ est Green Tango (Majorien),

impressionnant le 9 juillet lorsqu’il a gagné le Prix de Hastings, sur ce

parcours. Toutefois, son entraîneur, Philippe Van de Poële, a

prévenu : «  Il ne courra que si le terrain est au moins à

3,6. »

Les

étrangers attaquent en nombre dans ce Prix Kergorlay (Gr2). L’ex-français Royal

and Regal (Sadler’s Wells), entraîné l’an dernier par André Fabre, compte depuis

une 2e place derrière Geordieland (Johann Quartz). Or ce dernier est le 2e de la Gold Cup cette année. Il

s’est toujours montré régulier et détient une bonne chance, tout comme

Finalmente (Kahyasi), qui l’a battu le 29 mai à Sandown. Enfin, les Allemands

Limatus (Law Society), qui reste sur une victoire courageuse à Chantilly, et

Caudillo (Acatenango), 2e d’Incanto Dream (Galileo) dans le Prix Maurice de

Nieuil (Gr2), ne seront pas à négliger non plus.