Retour des ventes

Autres informations / 19.08.2008

Retour des ventes

 

Du côté des acheteurs

 

Gilles Forien – Agence FIPS

Avec 14 lots adjugés, l’agence FIPS de Gilles Forien se

classe au 7e rang des acheteurs. L’ensemble des acquisitions s’élève

à 1.192.000€ pour une moyenne de 85.143€. Pour le courtier français, « le

marché était évidemment très bon. On avait toujours dit que Deauville réunissait

tous les ingrédients pour devenir la première place de ventes européenne :

la ville et la qualité de vie de Deauville, les courses et le « know

how » (le savoir-faire, le tour de main). Cette vente a confirmé cet

espoir. Il faut aussi dire que les haras présentent mieux les chevaux

maintenant. Sur ce point, il y a eu une professionnalisation de la

présentation. J’ai eu du mal à acheter sur ce marché très orienté à la hausse.

J’ai été souvent battu mais c’est une bonne nouvelle et cela prouve que le

marché du pur sang se porte bien en France. La question est de savoir comment

les autres marchés européens vont réagir. Je dois dire qu’Arqana a développé

beaucoup d’éléments nouveaux en terme de promotion à l’étranger. Les gens sont

venus et ont trouvé des animaux bien présentés, qui correspondaient à leurs

attentes. Ce qui signifie également que la sélection avait été bien faite par

Arqana. C’est en tous points réussi. Arqana est devenu une place de référence

du marché du pur sang dans le monde. Je crois qu’on a passé là un cap. »

Malgré ce contexte difficile, dans le camp des acheteurs,

Fips a fait beaucoup mieux qu’en 2007 (13 lots pour 656.000€). « La

différence vient du fait que, cette année, la marquise de Moratalla est venue

et a souhaité acheté un certain nombre de yearlings. Ce qui a représenté une

dizaine de lots au final. Nous avons été sous-enchérisseur final sur le

top-price. Lorsque nous avions fait le tour des chevaux, j’avais prévenu la

marquise qu’un fils de Galileo était magnifique et qu’il allait faire le top de

la vente. Cela s’est confirmé et malgré ses efforts, elle n’a pu

l’obtenir. »

 

 

Du côté des vendeurs

 

Gilles Forien – Haras de la Reboursière et de

Montaigu

Gilles Forien possède la particularité d’appartenir

également au camp des vendeurs avec le haras de la Reboursière et de

Montaigu. « Nous avons bien vendu et arrivons au 3e rang des

vendeurs (27 lots pour 3.784.000€ et 140.148€ de moyenne, ndlr). » Cela

place la Reboursière

et Montaigu à la même place que l’an dernier mais avec un chiffre d’affaires

sensiblement plus élevé (2.727.000€ en 2007). « Mis à part quelques très

rares cas, tous nos chevaux ont fait leur prix, voire même plus pour certains.

Il faut juste relever qu’il n’y a pas eu l’étincelle qui aurait fait monter

très haut un lot. Notre point fort était d’avoir fait beaucoup de gagnants de

manière récente (Belle et Célèbre, Literato, ndlr). Cette année, tout était

rassemblé pour cette vente se passe bien : les résultats des chevaux

vendus par Arqana sont excellents et la qualité des consignors était en hausse.

Il s’est agi une belle vente dont le résultat n’est pas le fruit du hasard.

Tout le monde était « abasourdi » de plaisir. »

 

Alain Régnier – haras de la

Haie Neuve

Avec 9 lots vendus à une moyenne de 34.000€, Alain Régnier a

réalisé sensiblement le même score que l’an dernier (10 lots vendus à une

moyenne de 36.500€). « J’ai pâti du fait d’avoir beaucoup de chevaux à la

fin du catalogue, dans les 50 dernier numéros. Or, on a constaté un décrochage

à ce moment. Les numéros ont alors été beaucoup plus durs. Je suis un peu déçu

par les scores affichés par certains de mes lots mais j’ai eu également un lot

qui a fait plus que je le pensai. Le point positif est que tous mes chevaux

vont dans des bonnes maisons. Jacques Rossi, par exemple, voulait le poulain de

Della Francesca (#349) car il a déjà le frère Saphir Béré (1 victoire et 2

places en 3 sorties). Il l’a obtenu et c’est très bien. »