Toujours la forme freddy

Autres informations / 05.08.2008

Toujours la forme freddy

CLAIREFONTAINE, Lundi 4 juillet

Deux maidens pour 3ans apportaient            un peu           

de relief, avec les courses de Gentleman, à cette réunion de Clairefontaine.

Côté pouliches, la victoire est revenue de bout en bout à Mahaatheer (Daylami).

Le redoutable tandem Freddy Head-Davy Bonilla a encore frappé. Quand la forme

est là, rien ne vous arrête… [Voir à ce sujet notre interview sur JDG-TV,

visible en cliquant sur ce        lien http://www.jourdegalop.com/pages/jdgtv.php].

Mahaather fait partie d’une bonne famille du cheik Hamdan, puisqu’elle est une

nièce de Samsaam (Sadler’s Wells), 2e du Prix Kergolay (Gr2) en 2001. Sa mère,

Al ihtithar (Barathéa) est pour sa part double lauréate de listed en Angleterre

en 2003. Après la victoire de sa pensionnaire, Freddy Head expliquait : «

J’étais assez confiant, car elle avait bien couru à Longchamp. Davy a décidé

d’aller devant, à son train. Je pense qu’il faut parfois laisser faire les

jockeys qui connaissent bien leur monture. » Mahaatheer devance la grise Cosmic

Fire (Dalakhani), qui devra donc attendre encore un peu pour ouvrir son

palmarès…

 

Chez les mâles, le courageux Timos (Sholokhov) s’est imposé,

repoussant la bonne attaque de Bizerte (King’s Best). Timos venait de débuter

sur cette piste, se classant 2e de Winkle (High Chaparral) et confirme donc

aujourd’hui sa qualité.   Son entraîneur,

Thierry Doumen, déclarait à propos de son protégé : « Il gagne de manière

satisfaisante et confirme ses débuts. Il avait bien débuté en allant devant, et

était monté sur cette course. Je suis toujours content de faire gagner la

casaque de la Marquise, car cette casaque fait partie de mon enfance, de mes

débuts et de ma carrière… » La mère de Timos, Triclaria (Surumu), n’a jamais

couru, mais a déjà donné au haras Tareno (Sadler’s Wells), double lauréat de

Gr3 en Allemagne. S’il continue à afficher des progrès, Timos pourrait bien se

bâtir un palmarès aussi riche que son frère. Quant au favori de l’épreuve,

Elbrus (Giant’s Causeway), il s’est beaucoup tendu derrière les stalles,

perdant alors une grande partie de son influx et de ses chances de victoire.

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.