War power, comme a l’entrainement

Autres informations / 23.08.2008

War power, comme a l’entrainement

Vendredi

22 août, Deauville. Les

chevaux américains de Jean-Claude Rouget sont, on le sait, très à l’aise sur le

sable. On ne peut plus normal puisque leurs pères ont souvent fait leur preuve

sur le dirt. On en eu encore la confirmation avec War Power (Pulpit), qui a

littéralement « déposé » l’opposition dans le Prix de la Grenterie (Course F). Il

affiche de net progrès, notamment physique, par rapport à sa course de début,

dans le Prix de Tancarville (Course F), dont il avait pris la 5e place, sur un

terrain qui n’était pas fait pour lui. Jean-Claude Rouget, qui entraîne ce fils

de Pulpit (père aussi de Blue Exit, lauréat cette année du Prix Matchem, L),

expliquait après la course : « Il a un physique extraordinaire.

En débutant, il était encore très gros et cette course lui a fait du bien. Il a

fait ce que je t’attendais de lui aujourd’hui [lire vendredi, ndlr]. Il devrait

pouvoir courir les bonnes épreuves de fin d’année de 2ans. » Andy Smith,

qui s’occupe des intérêts en France de Joseph Allen, son propriétaire,

confirmait cette analyse, ajoutant : « Il avait besoin de courir

lors de ses débuts et le terrain lourd ne l’a pas avantagé. Il a une grande et

bonne accélération. Maintenant, il est encore un peu tôt pour parler de grands

objectifs à venir pour lui, mais c’est un cheval sur lequel nous fondons

quelques espoirs. »

Ce Prix de la Genterie s’est résumé à

deux courses. Celle de War Officer et celle des six autres concurrents. Dans

l’épreuve « bis », Stricke (Della Francesca) est sorti vainqueur de

la lutte l’opposant à Dovil Boy (Clodovil). Propriétaire de Stricke, Gilles

Maarek nous disait : « C’est un poulain que j’ai acheté 16.000€

en octobre dernier à Deauville. J’ai choisi un des yearlings de la première

production de Della Francesca car Della Francesca était très signé par Danzig,

son père. Concernant Stricke, il court très bien et je suis satisfait de lui.

Il a montré que le sable ne le rebutait pas mais la distance est, pour le

moment, un peu longue pour lui. Il a mis du temps à venir, progressant subitement

vers mai-juin et aujourd’hui [lire vendredi, ndlr], il confirme ses débuts,

face à un poulain qui a progressé plus que lui. » En effet, Stricke et War

Power s’étaient affrontés en débutant et Stricke avait alors devancé War Power

d’une demi-longueur. Cette fois, le résultat est plus qu’inversé mais les

données n’étaient plus du tout les mêmes. Enfin, il faut signaler la bonne

prestation de Dovil Boy. On l’a cru totalement battu un instant mais il est

revenu inquiéter Stricke pour finir, signe d’un très grand courage.


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.