Los gigantes pour un rachat

Autres informations / 08.09.2008

Los gigantes pour un rachat

Lundi 8 septembre, Craon. Ils ne

sont que sept dans le Critérium de l’Ouest (L). Jean-Claude Rouget et

Henri-Alex Pantall présentent à eux deux plus de la moitié des partants. Le

premier vient défier le second sur ses terres avec deux poulains : Los Gigantes (Kendor) et Wangokaye

(Okawango). Pour lui donner le change, Alex Pantall s’est armé quant à lui de

deux pouliches : Prize Magic (Elusive Quality) et Vital Body (Gold Away).

Los Gigantes n’a commis qu’un

seul faux pas. C’était à Deauville dans le Prix François Boutin (L). Il

terminait à plus de onze longueurs du premier, Soul City (Elusive City), lauréat du Prix la Rochette (Gr3), dimanche.

Cependant, c’est une contre-performance qui n’est pas à l’image de sa qualité

démontrée antérieurement. Il a, en effet, remporté une course B avec la manière

à Deauville le 5 juillet. Le deuxième pensionnaire de l’entraîneur palois,

Wangokaye, a mis plus de temps à dévoiler sa qualité. C’est dorénavant chose

faîte grâce à sa dernière victoire dans une course D à Vichy sur 1.400m.

Rallongé au fil de ses sorties, il aborde pour la première fois une distance équivalente

ou légèrement supérieure au mile.

Du côté de chez Alex Pantall,

c’est Prize Magic qui semble posséder la meilleure chance pour contrecarrer la

délégation « Rouget ». Encore tendre, elle a pris la deuxième place

d’une course F pour son unique sortie. Issue de Cape Verdi (Caerleon) une lauréate des 1000 Guinées anglaises (Gr1)

sous les couleurs Godolphin, Prize est en fait apparentée à une grande famille

Wildenstein : celle des « A » à l’origine d’Aquarelliste ou

Arcangues. Vital Body ne possède pas beaucoup plus de métier avec seulement

deux sorties publiques. Dès ses débuts en compétition le 3 août, elle a dû

lutter avec Topclas (Kutub) pour la victoire dans un maiden. Ce jour-là, dix

longueurs, séparaient les deux premières du reste du peloton. Topclas fait

partie des bons 2ans de Philippe Demercastel cette année. Depuis, il s’est

imposé dans le Prix des Roches Noires. Pour sa deuxième sortie, Vital Body a

pris une cinquième place à Clairefontaine, deux longueurs seulement derrière Doriana (Lord of Men), lauréate ce

jour-là, qu’elle retrouve dans ce Critérium. Cette dernière reste du deux

succès sur 1.400m. Elle permet à son entraîneur Alain de Royer Dupré d’endosser

le rôle d’arbitre dans le match Rouget versus Pantall. « Elle est mûre et elle a du métier, nous a déclaré Alain de Royer

Dupré. Nous allons essayer de la valoriser dans cette Listed. »