Prix de meautry

Autres informations / 31.08.2008

Prix de meautry

 

TIZA, LE SUD-AFRICAIN QUI AIME

DEAUVILLE

Dimanche 31 août, Deauville.

Le 11 juillet 2007, un Sud-Africain débute à Deauville dans le Prix de

Ris-Orangis (Gr3). Il s’agit de Tiza

(Goldkeeper), qui va créer la surprise et s’imposer. « J’ai trouvé mon

sprinter » avait alors déclaré Christophe Soumillon. Par la suite, Tiza

avait alterné les hauts et les bas, montrant tantôt de belles choses, tantôt courant

en dessous de la valeur qu’il avait affichée ce 11 juillet 2007. Cette fois,

dans le Prix de Meautry (Gr3), nous avons vu le vrai Tiza. Celui qui gagne

grâce à de belles fins de courses. C’est Alain de Royer Dupré, son entraîneur,

qui nous explique comment il a retrouvé le vrai Tiza. « Curieusement,

j’avais le sentiment qu’il était très bien cette année, mais deux fois [ses

deux dernières courses, ndlr], il a couru sans cœur. Aujourd’hui, il a senti

qu’il dominait et nous lui avons mis les peaux de moutons pour la première

fois, ce qui l’a certainement aidé. Christophe [Soumillon, ndlr] le connaît

très bien. Le matin, nous lui avons donné des tâches faciles pour l’habituer à

gagner. Je m’attendais à tout aujourd’hui ! » Christophe Soumillon,

son pilote, disait pour sa part : «J’en avais déjà parlé à Alain de

Royer Dupré. Et quand Gérald Mossé l’a monté, il lui a également dit que Tiza

serait mieux avec les œillères australiennes. C’est un cheval délicat et toute

l’équipe a fait son maximum pour qu’il soit au top aujourd’hui. Il faut ajouter

qu’il avait son terrain : plus c’est souple, mieux c’est pour lui. »

Comme on le voit, les œillères australiennes ont joué un grand rôle dans la

performance de Tiza.

Deuxième,

Inxile (Fayruz) a réalisé une performance de choix. Ce poulain imposant n’a pas

hésité à partir de loin et n’a jamais véritablement faibli pour finir. Il

réalise une grande performance ici, car il n’est jamais évident pour les 3ans

d’affronter leurs aînées. Il devrait encore progresser et fera un très bon

sprinter d’âge. David Nicholls, son entraîneur, était de cet avis,

ajoutant : « Sa course m’a plu. La distance n’a pas été trop

longue pour lui, car je pense qu’il pourra aller sur plus long. Il aurait juste

fallu qu’il soit accompagné dans son effort un peu plus longtemps. Il s’est

retrouvé en tête un peu trop tôt en fait. C’est un cheval jeune, qui va encore

progresser. Il a beaucoup grandi et pris de la force en l’espace de deux mois.

Il lui reste juste maintenant à grandir dans sa tête. »