Rainbow view illumine ascot

Autres informations / 27.09.2008

Rainbow view illumine ascot

Samedi 27 septembre, Ascot. Le Fillies’ Mile (Gr1),

l’équivalent de notre Prix Marcel Boussac (Gr1), est souvent remporté par des

pouliches de grand talent. En feuilletant le palmarès, on tombe sur les noms de

Listen (Sadler’s Wells) l’an

dernier, longtemps absente cette année, Nannina

(Medicean – Coronation Stakes) ou encore Gossamer

(Sadler’s Wells – 1.000 Guinées). Cette édition 2008 a tenu toutes ses

promesses. La lauréate, Rainbow View

(Dynaformer) est à coup sûr d’un excellent niveau. Très bien montée par Jimmy

Fortune, elle a facilement pris l’avantage à ses sept rivales. Certes, l’écart

à l’arrivée n’est pas d’une rue (ou d’un « block »), mais Rainbow

View a arrêté d’être sollicitée par son jockey avant le poteau. La marge et le

talent sont bien là chez cette fille de Dynaformer.

John

Gosden, qui remportait là son premier Gr1 du jour, ne tarissait pas d’éloge à

propos de sa protégé : « Elle

avait gagné ses trois premières courses en montrant qu’elle possédait beaucoup

de vitesse. Ici, les conditions étaient ici différentes et elle a montré

qu’elle avait aussi de la tenue. Je pense que sa dauphine du jour est très

bonne. C’était un très bon lot et je suis donc enchanté de sa performance. Elle

n’est pas très grande, mais a beaucoup de cœur et me rappelle beaucoup Ryafan

(voir « référence à Ryafan »). Maintenant, les 1.000 Guinées 2009

sont sur son agenda avant ensuite de penser aux Oaks (Gr1). Elle devrait

progresser encore durant entre 2 et 3ans, comme beaucoup de produit de Dynaformer. »

 

Une mère un peu française

La mère

de Rainbow View, No Matter What

(Nureyev), a longtemps couru en France. Entraînée par Johnathan Pease, elle a

remporté le Prix des Lilas (L), à Fontainebleau, en 2000. Par la suite, elle a

été exportée aux Etats-Unis, où elle a gagné les Del Mar Oaks (Gr1). Rainbow

View a un frère ayant couru en France, Winter

View (Thunder Gulch). Cheval honnête, il est plutôt considéré comme un

cheval de niveau handicap.

 

La référence à Ryafan

L’allusion

de John Gosden à Ryafan (Lear Fan)

renvoie à une représentante de Khalid Abdullah qu’il a entraînée au milieu des

années 90. En dix courses, elle en avait remporté sept, dont quatre Gr1, dont

le Marcel Boussac en 1996. Rainbow View, invaincue en quatre sorties, est

désormais la favorite des Guinées à 7/4.

 

La colère de John Gosden

Avant la

réunion, John Gosden a reproché sans ménagement aux officiels d’Ascot un arrosage

final qu’il a jugé excessif. « Je suis bien sûr heureux du résultat mais

j’ai eu des mots avec Chris

Stickels, Directeur de l’hippodrome, car je ne crois pas en l’arrosage à cette

époque l’année. »

Ce sont

un peu les mêmes propos qu’on a pu retrouver dans la bouche d’Aidan O’Brien qui

a trouvé la piste trop souple pour les aptitudes de Henrythenavigator.