Rescato de l’oust en route vers le maurice gillois

Autres informations / 04.09.2008

Rescato de l’oust en route vers le maurice gillois

Jeudi 4

septembre, Auteuil.

Sur la piste neuve de l’hippodrome d’Auteuil et en bon terrain, une tactique

peut devenir prépondérante : la « tête et corde ». Plusieurs

fois au cours de l’après-midi nous avons vu cette tactique réussir, notamment

dans le Prix Gélas grâce avec Rescato de

l’Oust (Maresca Sorrento). Il faut dire que cette façon de courir a

toujours été la sienne et qu’il n’a donc pas couru contre ses aptitudes ce

jeudi. Mais au-delà de la manière, le style était bien présent et l’on devrait

maintenant pouvoir revoir Rescato de l’Oust dans les bonnes épreuves du second

semestre. Son propriétaire, Marcel Doudard, signalait d’ailleurs après la

course : « C’était une rentrée alors nous avions donné comme

ordre à son jockey de ne pas être dur. C’est ce qu’il l’a fait et il l’a très

bien monté ». Il y a donc encore de la marge pour Rescato de l’Oust. Il

devait d’ailleurs maintenant être orienté vers les belles, épreuves, comme

l’expliquait son entraîneur, Jean-Yves Beaurain : « C’est un super

cheval. Il devrait maintenant préparer le Prix Maurice Gillois. Ce n’est

peut-être pas un crack, mais je pense qu’il est seulement en-dessous des deux

ou trois meilleurs de sa génération. Il me permet de réaliser mon premier coup

de deux à Auteuil, en tant qu’entraîneur. D’ailleurs, je reste sur un

« hat-trick » en obstacle, puisque j’ai gagné il y a peu à

Saint-Malo. » Rendez-vous est donc pris pour Rescato de l’Oust, qui

devrait être revu le 9 novembre, dans le Prix Maurice Gillois-Grand

Steeple-Chase des 4ans (Gr1). La tâche du lauréat a sans douté été facilitée

par l’absence de Chercheur d’Or (Robin des Champs).

La

deuxième place est revenue à Springtale (Panis) qui a fait illusion pour la

victoire et n’a concédé finalement qu’une longueur et demie. Quand on sait

qu’elle n’avait couru qu’une fois cette année, le 11 août à Clairefontaine, il

faut parler d’une sortie remarquable et prometteuse. Il y a onze mois, elle

avait pris la deuxième place du Prix Noiro derrière Santa Bamba (Saint des

Saints) qui s’affirmait alors comme la leader de sa génération sur le steeple.