Rolling bag : premier gagnant de stakes pour rashbag

Autres informations / 20.09.2008

Rolling bag : premier gagnant de stakes pour rashbag

Vendredi 19 septembre, Lyon-Parilly. La fin

de saison approche et les belles épreuves pour la génération des 2ans se

succèdent dorénavant à bon rythme. Avant le Prix des Chênes (Gr3 – 1.600m),

disputé se samedi, se courait le Prix Jourdegalop.com – Critérium de Lyon (L)

sur 1.600m. Cette épreuve a vu la révélation d’un poulain prometteur, Rolling Bag (Rashbag). Cette victoire

est également une grande première pour son père, Rashbag (voir encadré) ; Rolling Bag est le premier gagné de

Listed de cet étalon.

Déjà, au rond, Rolling Bag était le poulain qui sortait du

lot. En course, il a confirmé que cela n’était pas qu’une impression visuelle.

On peut même penser qu’il aurait eu sa chance dans le Prix des Chênes. Mais son

entraîneur, Michel Roussel, a joué (avec sagesse), la carte de la sécurité avec

son pensionnaire qui n’avait, en tout et pour tout, gagné qu’une

« G » à L a Teste. Un grand bon en avant pour Rolling Bag qui se voit

projeter sur le devant de la scène et succède au palmarès de ce Critérium à de

très bons éléments tels Thewayyouare (Kingmambo)

et Literato (Kendor). Michel Roussel

peut donc envisager l’avenir sereinement et, après la course, il nous

expliquait : « Je pense

qu’il fera un bon 3ans. C’est un grand cheval qui n’est donc pas encore arrivé

totalement à maturité ; il devrait progresser. Il avait débuté gentiment à

La Teste, car

c’est à côté de chez nous, avant de s’imposer ensuite. On a tenté une Listed

directemen, car on ne voulait pas le courir de trop. A l’entraînement, j’avais

des lignes avec Kokawango, un 2ans

rapide qui a gagné une « B » à Paris. Rolling Bag montrait un peu

plus de qualité que lui et possède plus de tenue : c’est un poulain de

1.600m à 2.000m. Maintenant, on va voir sa récupération. Le Prix Thomas Bryon

(Gr3 – 10 octobre) pourrait être une opportunité mais c’est un peu rapproché, seulement

dans trois semaines. Rien n’est encore décidé et il pourrait n’être revu en

piste qu’une fois avant la fin de l’année. »

Deuxième, Easy

Sunday (Diableneyev) a montré de nets progrès par rapport à ses dernières

sorties. Après de très bons débuts, elle nous avait un petit peu laissé sur

notre faim. Bufera (King’s Best),

sœur de l’excellente Albisola, se

classe pour sa part troisième pour son premier essai à ce niveau. Une place qui

devrait appeler une victoire à ce niveau. Quant à la favorite, Full Snow Moon (Vindication), elle a un

peu déçu et se classe quatrième. Comme dans le Critérium du Fond Européen de

l’Elevage (L), elle n’a pas réellement changé de vitesse au moment du

démarrage.

 

FOCUS

SUR RASHBAG

« Ce

fut mon premier bon cheval, nous avait déclaré Daniel-Yves Trèves sous la

casaque duquel courait Rashbag. Il avait gagné le Prix de Condé (Gr3) et avait

terminé quatrième du Grand Prix de Paris (Gr1). » Un

bon classement qui sera malheureusement entaché d’une blessure au boulet.

Dès ses 2ans, Rashbag

(Reprimand) avait montré de la qualité. Il avait remporté quatre courses, pour

cinq sorties, dont le convoité Critérium de l’Ouest (L) et le Prix de Condé

(Gr3). Il avait également pris la deuxième place du Critérium du Fond Européen

de l’Elevage (L).

A 3ans, il disputera seulement quatre courses (à cause de

sa blessure). Il terminera deuxième de Rouvres

(Anabaa) dans le Prix de Guiche (Gr3) et, plutôt que d’aller sur le Prix Jean

Prat (Gr1 – 1.800m à l’époque, remporté par Rouvres), son entourage a opté pour

le Grand Prix de Paris dont il terminera quatrième. Malheureusement ensuite, sa

blessure l’a contraint à revoir ses ambitions à la baisse à 4ans et 5ans. Il disputera

durant cette période treize courses à conditions, en remportant cinq et prenant

de nombreux accessits.

RASHBAG,

CôTé HARAS

Désormais, Rashbag a une nouvelle vie, celle d’étalon. Il

est depuis au Haras des Granges et a ses premiers 2ans en compétition cette

année. Il revendique d’ores et déjà un très bon ratio de réussite : pour

le moment, six de ses produits ont été vus en piste (source France Galop) et

trois d’entre eux sont gagné. Rash

et Rolling Bag sont ses meilleurs

produits avec chacun deux victoires (dont désormais une Listed pour Rolling

Bag).

Comme l’a souligné Mathieu Daguzan-Garros, responsable du

Haras des Granges, Rashbag ne devrait pas faire que des 2ans

précoces : «  C’était un

cheval qui allait de 1.600m à 2.000m et qui était parti pour réaliser une bonne

carrière à 3ans et 4ans, nous disait-il. Tout dépend de la jumenterie que l’on

lui propose. Dans la famille de Rashbag on trouve de tout. Des sprinteurs, des

chevaux de tenue et même des chevaux d’obstacles. La plupart ayant réussi à

très haut niveau. Rashbag possède un modèle qui s’adapte à tout type de

juments. Pour le moment, on ne peut pas encore dire qu’il « signe »

réellement ses produits. » Avec plus de recul, d’ici un ou deux ans,

la production de Rashbag devrait pouvoir nous en dire plus. Mais, vu le peu de

produits que nous avons vus pour le moment en piste, son ratio le porte en

avant. Cette année, Rashbag, qui fait la monte à 1.500€, et a sailli une

trentaine de juments.