Sprint cup : african rose au nez et a la barbe des mâles et des vieux

Autres informations / 14.09.2008

Sprint cup : african rose au nez et a la barbe des mâles et des vieux

 

Samedi 14 septembre, Doncaster (Angleterre).

En remportant le Haydock Sprint Cup, à l’issue d’une belle course d’attente (lire notre compte-rendu en page 6), African Rose (Observatory) a confirmé son excellente 2e place acquise dans le Prix Maurice de Gheest derrière le crack Marchand d’Or (Marchand de Sable). C’était, déjà, face aux mâles et aux vieux…

Sa victoire de samedi est un exploit pour une pouliche de 3ans française. Tout le monde sait à quel point il est difficile de battre les sprinteurs britanniques, surtout chez eux ! Et surtout, comme nous l’expliquait hier Criquette HeadMaarek, qu’il lui a fallu endurer un voyage et une longue attente qui auraient pu se révéler désastreux. Les péripéties auxquelles la pouliche a été soumise sont d’ailleurs la première chose dont Criquette nous a parlé, une heure après la victoire : « Franchement, avant la course, j’étais un peu inquiète parce que African Rose a été contrainte à une « préparation » vraiment très particulière [suite à l’annulation des courses à Haydock, elle a dû partir à Newmarket, y patienter une semaine, puis repartir à Doncaster, ndlr]. Vous vous rendez compte ? Vous amenez une pouliche à son top, pour qu’elle fasse sa meilleure valeur dans les 24 heures et là, on vous annonce qu’il va falloir attendre une semaine avant de courir ! Ce n’est pas facile de garder un cheval sous pression, sans en faire trop, pour ne pas l’user, ni pas assez, pour ne pas qu’il retombe. Heureusement, tout s’est très bien passé dans les écuries de Juddmonte [propriétaire de la pouliche] à Newmarket. » Puis, revenant sur la course : « En faisant ce qu’elle a fait aujourd’hui, elle prouve qu’elle est une très bonne pouliche. Elle est très dure et fait toutes ses courses. » Racing manager de l’écurie Abdullah, Teddy Grimthorpe déclarait pour sa part à nos confrères britanniques : « Criquette a fait un super boulot avec elle et c’était son idée de courir le Maurice de Gheest. Après qu’elle ait si bien couru à Deauville, c’était naturel de venir tenter notre chance dans le Haydock Sprint Cup. Ensuite, tout ne s’est pas passé comme prévu. Avec tout ce qu’elle a vécu depuis une semaine, je crois que nous allons devoir lui donner le temps dont elle aura besoin pour bien récupérer. Elle est toujours engagée dans le Prix de l’Abbaye de Longchamp du 5 octobre, mais a aussi la possibilité de courir une épreuve du Breeders’Cup. »

Une fois dans sa stalle, le frenchbred Equiano (Acclamation) a tenté de la quitter avant qu’elle ne s’ouvre. Or forcer sa stalle est un motif de disqualification en Angleterre. Il a donc été sommé de ressortir et de rentrer chez lui sans avoir couru…