Une etape « torrid » a craon

Autres informations / 08.09.2008

Une etape « torrid » a craon

Lundi 8 septembre, Craon. La

9e étape du Défi du Galop qui prend place à Craon, dans le cadre des

Trois Glorieuses, ne s’annonce pas, avant le coup, comme la plus passionnante

du circuit. En effet, on ne trouve que sept concurrents au départ. Le fait que

cette épreuve ne soit classée « que » Course A peut expliquer en

partie ce peu d’enthousiasme. On trouve néanmoins quelques compétiteurs de bon

niveau au départ, à l’image de Torrid

Hell (Vettori), qui défend la casaque du Deauville Racing Club Sas. Jusqu’à

présent, au niveau Listed, il a pris deux cinquièmes places en autant de

tentatives. Au niveau inférieur tel que celui qu’il rencontre à Craon ce lundi,

il peut sérieusement améliorer son classement. De plus, il bénéficiera d’un

avantage au poids non négligeable dans ce type de compétition. Face à lui, Light Impact (Fantastic Light)

s’annonce comme une redoutable adversaire. Elle avait commencé l’année par deux

faciles victoires avant de « perdre » de pied à Nantes avec une cinquième

place à la clé. On peut mettre cette contre-performance sur le compte du tracé

spécial de l’hippodrome du Petit-Port. Si elle s’adapte au profil de Craon qui

renferme quelques particularités indéniables – on pense ici à son dernier

tournant serré –, elle peut retrouver le chemin de la victoire. Fontcia (Enrique) pourrait également

profiter de ce Grand Prix de la

Ville de Craon-Mayenne pour renouer avec un succès qui la

fuit depuis le 17 mars 2007. Depuis, elle s’est montrée régulière dans

l’ensemble, prenant des accessits à très bon niveau. Un terrain souple devrait

lui permettre de réaliser sa meilleure valeur. Autre sujet régulier, Ombrageux (Anabaa) s’est fait une

spécialité de ces types d’épreuves en provinces. Il s’adapte à tous les tracés

et a montré récemment qu’il revenait à son meilleur niveau. Il l’a montré à

Vichy où, le 30 juillet, il n’a trouvé que Marend

(Green Tune – Grand Prix de Deauville, Gr2) pour le devancer. Les trois concurrents

du haut du tableau paraissent, théoriquement, posséder une chance inférieure

aux quatre concurrents précités. Pourtant, leurs candidatures ne doivent pas

être passées sous silence, car sur un tracé comme Craon, les aptitudes jouent

parfois plus que la classe intrinsèque. C’est pourquoi, Kimble (Jimble), qui a fait ses preuves dans les handicaps pour

stayer, Mandali (Sinndar), qui vient

de renouer avec la victoire à Deauville et qui avait donné des espoirs en début

de carrière peuvent également jouer un bon rôle ici. Sur ce dernier, Alain de

Royer Dupré nous a expliqué : « Il

a été castré l’an dernier car il montrait du « mauvais-vouloir ».

Nous lui avons ensuite laissé du temps. L’interrogation réside surtout dans le

fait qu’il passe du sable au gazon. » Quant à Loup de Mer (Law Society), il revient peu à peu en forme après

avoir eu des problèmes de cœur tout en ayant changé d’entraînement.