Long run a le champ libre

Autres informations / 12.10.2008

Long run a le champ libre

PRIX GEORGES DE TALHOUËT-ROY

 

Fini de faire bande à part. Les poulains et les pouliches se

retrouvent dans le Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) après s’être préparés

chacun de leur côté dans le « Robert Lejeune » (L) et le Prix de Chambly (L).

Quelques-uns des meilleurs 3ans sur les haies seront donc au départ de l’ultime

étape avant le Prix Cambacérès (Gr1, le 09/11). Mais quelques-uns seulement,

car Viotti (Dream Well), leader de sa génération, manque à l’appel.

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent. Dauphin de

Viotti lors de leurs deux sorties communes, Long Run (Cadoudal) s’est imposé

pour sa rentrée automnale au début du mois de septembre malgré quelques petites

fautes commises durant le parcours. « Il était en surcharge pondérale et

n’était évidemment pas à 100% de ses moyens, nous a déclaré son entraîneur

Guillaume Macaire. Il a encore de la marge car je ne voudrais pas l’amener trop

prêt avant le Jour J (le Prix CambacérèsGC de Haies des 3ans, Gr1, le 9/11,

ndlr). C’est un poulain qui a beaucoup de force et un grand braquet. Il est

donc avantagé dans les terrains lourds quand d’autres peuvent être à la peine.

Mais dimanche, le terrain sera souple seulement. » Long Run n’a volontairement

pas fait sa rentrée dans le Prix Robert Lejeune (L) à la fin du mois de

septembre, afin d’espacer ses courses.

A l’inverse, Toulesquatre (Goldeneyev) n’a pas manqué le

rendez-vous. Troisième à la fin du mois de septembre, il effectuait ce jour-là

une rentrée de cinq mois. Sur cette performance, il fera partie des poulains

les plus en vue de ce Prix Talhouët-Roy

LES INSÉPARABLES « DU BERLAIS »

Pendant pour les femelles du Prix Robert Lejeune, le Prix de

Chambly mettait aux prises quelques prétendantes au grand sacre automnal. Pour

la troisième fois, les deux compagnes d’élevage et de boxe, Bonita du Berlais

(King’s Theatre) et Baraka du Berlais (Bonnet Rouge), se retrouveront en compétition.

Lors de leurs deux sorties précédentes, elles ont à chaque fois composé le

jumelé gagnant, la première nommée devant la deuxième.

Toujours dans leurs traces, Avenue Marceau (Enrique) sera

une fois encore au rendez-vous. La pensionnaire de Yannick Fouin a pris la

troisième place du Prix de Chambly derrière les  deux  compagnes.

 Habituellement « un

peu bouillante » comme nous le déclarait son mentor lors de sa dernière sortie,

Avenue Marceau s’est montrée davantage détendue la dernière fois, et pour cette

raison, elle devrait courir sans ses bouchons. Sa course déterminera si elle

tente l’aventure dans le Prix Cambacérès ou si elle poursuit un but moins

ambitieux, le Prix Bournosienne (Gr3, le 08/11).