Monoalco en vedette

Autres informations / 12.10.2008

Monoalco en vedette

PRIX CARMARTHEN

 En quatre mois, la

donne a changé. Ou quasiment. Car si Monoalco (Dom Alco), l’un des meilleurs

hurdlers chez les chevaux d’âge au printemps sera bien présent dans le Prix

Carmarthen (Gr3), des absences comme celles des « Mulryan », d’Œil du Maître,

de Malikhan ou encore de Chestnut Charlie ne passent pas inaperçues.

Du printemps à l’automne, le visage de l’élite sur les haies

a changé. Mais Monoalco est toujours présent, figure de proue de cette

promotion 2008. Véritable révélation du printemps, la perle de Philippe Peltier

a été de tous les combats. Après avoir réalisé le triplé : Hypothèse/Rambaud/La

Barka, il a dû se contenter de la troisième place dans la Grande Course de

Haies d’Auteuil (Gr1) derrière Œil du Maître et Mid Dancer. Ce jour-là, son

entraîneur nous expliquait que le cheval avait souffert de la chaleur. Pas revu

depuis cette tentative, Monoalco a fait l’impasse sur le Prix de Compiègne. «

Il est déjà en condition avancée, a déclaré le professionnel à Paris Turf.

D’ailleurs, j’ai la réputation d’amener mes chevaux prêts en course, tant il

est vrai que ce n’est pas en faisant de longs galops de chasse que l’on peut

gagner à Auteuil. (…) Après un repos bien mérité, il n’était pas assez prêt

pour courir le Prix de Compiègne. Avec trois semaines supplémentaires de

travail, il devrait très bien courir, même sous 70 kilos. »

 

Coralhasi, le nouveau venu

Pour sa rentrée, Monoalco pourrait directement faire mouche

surtout que le lot n’est pas aussi relevé que ceux qu’il a dû affronter au

premier semestre. Le pensionnaire de Jean-Paul Gallorini, Œil du Maître, a été

retiré de la liste des partants. Mais l’entraîneur a laissé Coralhasi

(Kahyasi), une nouvelle recrue. Cheval de handicap, il a découvert la

compétition au niveau Groupe avec son nouvel entraîneur. Avec lui, il a signé

deux succès en deux sorties dont un dans la préparatoire à ce Prix Carmarthen,

le Prix de Compiègne. Surprenant, il battait ce jour-là des chevaux qu’il retrouvera

comme Grande Haya (Solid Illusion).

Régulier à ce niveau, Grande Haya a une fois encore répondu

présent à l’image de Drôle de Drame (Munir) et de Petit Tracy (April Night).

Bien qu’étant plus expérimentés que Coralhasi dans les épreuves de Groupe, ces

trois chevaux n’ont pu que jouer des seconds rôles dans les grandes joutes du

printemps.