Pride dancer, digne fille de fasliyev

Autres informations / 20.10.2008

Pride dancer, digne fille de fasliyev

LONGCHAMP, Dimanche 19 octobre

 Le parcours des 1.400mètres de Longchamp reste assez spécial et il faut posséder beaucoup de vitesse pour y briller. De la vitesse, Pride Dancer (Fasliyev) en a à revendre, en digne fille de Fasliyev. Venue vite en tête avant de reprendre, elle s’est montrée très tenace jusqu’au second poteau pour repousser tous les assauts. Stéphane Pasquier, qui signait ici sa troisième victoire de l’après-midi (avant d’en remporter une autre avec Steed (Double Bed)) l’expliquait avec humour après la course : « Pour que ce soit la Saint Pasquier, il faut que Christophe Soumillon et Christophe Lemaire soient à pied ! Concernant Pride Dancer, elle est allée vite en début de parcours, puis s’est bien reprise et a bien respiré. »

 

Une première listed pour ses propriétaires

Pride Dancer possède une carrière tout en progression. Comme beaucoup de pensionnaires de Yann Durepaire, elle a commencé sa carrière à La Teste, avant de venir remporter une course E, le Prix de Beaurepaire, à Chantilly. Dimanche, pour son premier essai au niveau Listed, elle a fait mouche, sur un parcours qui est fait pour elle. Yann Durepaire n’a pu assister à la victoire de sa pensionnaire, étant retenu dans les transports, mais l’une de ses propriétaires, Pura Fernandez était présente et nous disait après la course : « Nous sommes très heureux de cette victoire, qui est notre première au niveau Listed en France. Pride Dancer a toujours répondu présente et, même quand elle était battue, elle était toujours très près de la première place. Nous y comptions un petit peu, car Pride Dancer avait bien travaillé. Elle a beaucoup de vitesse et a besoin de rythme. Nous avons toujours aimé les chevaux et cela fait 25 ans que nous allons aux courses à Madrid. Désormais, nous avons sept chevaux, qui sont à l’entraînement chez Yann Durepaire. Il n’est pas sûr que Pride Dancer soit revue en piste cette année. Elle va certainement aller se reposer afin d’attendre l’année prochaine. »

 

 

Et de trois pour Stéphane Pasquier qui a une nouvelle fois fait preuve de sa science du train en selle sur Pride Dancer. Bien partie, en dehors, la fille de Fasliyev est venue relayer Alta Luna, dans la descente, à l'issue d'un superbe effort, avant de contrôler les opérations, sur un tempo moins soutenu puis de replacer une nouvelle accélération, à mi-ligne droite, et de vivre sur son avance... Du beau travail ! Attentiste, sur une 3e ligne, en seconde épaisseur, Bum Bum a remarquablement conclu venant s'emparer de l'accessit d'honneur dans les derniers hectomètres. Piégée au sein du peloton suite aux relais du début de parcours, le favori Good Bye My Friend a tardé à s'exprimer avant de finir en trombe pour arracher la 3e place à Roi des Sables, constamment vu à la hanche de l'animatrice et future lauréate. Voie de Printemps venait ensuite.