Prix armistice

Autres informations / 15.10.2008

Prix armistice

Alors que Marinous s’élançait en léger retrait, Anticenter,

Ombromanto et Astur Green se révélaient les plus prompts à l’ouverture des

stalles. Anticenter conservait un instant le meilleur au début de la ligne d’en

face, flanqué de Cueto, auteur d’un bon rapproché, mais ce dernier ne tardait

pas à s’installer au commandement bientôt rejoint par Edtom. Anticenter était

relégué sur une 2e ligne, côté corde, accompagné par Ombromanto. Le

favori Astur Green tentait de faire mouvement au bout de la ligne d’en face

mais, contraint aux extérieurs, il n’allait longtemps pouvoir faire illusion.

Cueto repartait de plus belle à l’entrée de la dernière ligne droite, Edtom ne

pouvant longtemps soutenir la comparaison devant finalement se contenter de la 4e

place. Enticenter se lançait à la poursuite du fuyard, à mi-ligne droite, mais,

bien que refaisant du terrain tout au long des 250 derniers mètres, il allait

devoir se contenter d’échouer à un nez de Cueto. En retrait, Marinous revenait

bien conclure de la seconde moitié du peloton obtenant sûrement le second

accessit devant Edtom qui avait plafonné et Money Money Honey, jamais

réellement dangereux.

 

PRIX DOUVE

Toujours vu sur une 4e ligne, le long du rail, Ge

Décoiffe a pu se décaler en progression peu après l’entrée de l’ultime ligne

droite abordée, se lançant à la poursuite de la grande animatrice, Vitesse

Supérieure, pour en disposer sûrement dans les derniers mètres à l’issue d’un

superbe effort final. Partie très vite, en dehors, Vitesse Supérieure a pu se

rabattre au commandement après trois ou quatre cents mètres de course, faisant

longtemps illusion pour la victoire avant de devoir s’incliner pour finir. Bien

partie, reprise, Shanna Béré a toujours figuré dans le sillage de Vitesse

Supérieure, tentant en vain de lui prendre le meilleur dans les 200 derniers

mètres avant de devoir se contenter de la 3e place. Auteur d’un bel

effort aux « 400 », en épaisseur, Sapfo n’a pu que partiellement le

soutenir jusqu’au bout échouant à une honorable 4e place. Island

Home a conclu plaisamment à la 5e place. Queen at Last a mieux couru

que ne l’indique son classement.

 

PRIX FINASSEUR

Gunslinger a concédé 3 ou 4 longueurs à la sortie des boîtes

avant de recoller en progression, se positionnant sur une 3e et

dernière ligne, le long du rail, après 500 mètres de course. A

cet instant du parcours le beau Prince Apollo, auteur du meilleur départ, en

dehors, assurait le tempo flanqué de Wifi. San Carlos galopait en 3e

position, côté corde, épaulé par Maille le Nelois. Bellamy Prince accompagnait

Gunslinger en queue du petit peloton. Les positions n’allaient plus évoluer

jusqu’à mi-tournant final où Prince Apollo accélérait en progression pénétrant

en tête dans l’ultime ligne droite, une franche longueur devant San Carlos qui

se tenait dans son sillage. Wifi tentait de répondre à ce changement de vitesse

mais il n’allait longtemps pouvoir soutenir la comparaison. Gunslinger était

contraint de changer de ligne, à mi-ligne droite, avant de trouver son action

concluant très plaisamment pour s’emparer d’une prometteuse 3e

place, en léger retrait de San Carlos. Quant à Prince Apollo, il n’avait jamais

été inquiété pour finir s’imposant dans un excellent style. Bellamy Prince

venait en retrait à la 4e place devant un décevant Wifi et Maille le

Melois, le premier battu lors du sprint final.

 

PRIX UGANDA

Remarquée lors de sa dernière tentative provinciale où, plus

chanceuse, elle aurait sérieusement inquiété la bonne Montagne Lointaine,

Audebelle est parvenue à renouer avec le succès à l’issue d’un parcours

savamment concocté par Ioritz Mendizabal. Bien partie, en pleine piste, la

fille d’Ange Gabriel a pu rapidement se positionner dans le sillage de la

favorite et animatrice, Rising Tornado. A mi-ligne d’en face cette dernière

assurait toujours le tempo flanquée de Bitooh. Audebelle attendait donc son

heure, à l’abri, sur une 2e ligne, flanquée de L’Etoile de Moscou

(œillères pour la première fois). Melody Break et Call Me Kitty venaient

ensuite alors qu’Estrela Helen et Miss Courteillaise fermaient la marche. Les

positions n’allaient plus évoluer jusqu’à la sortie du dernier tournant où

Rising Tornado repartait de plus belle avant de subir les attaques. Si Bitooh

rentrait rapidement dans le rang, devant se contenter de la 5e

place, L’Etoile de Moscou venait librement s’assurer le meilleur peu après la

mi-ligne droite. Audebelle passait à son tour à l’attaque, le long du rail,

venant ajuster la pouliche de l’Ecurie Wildenstein aux abords du disque final,

à son intérieur. En retrait, Rising Tornado, quelque peu décevante, avait

plafonné ne pouvant repousser l’excellente fin de course de Melody Break qui a

couru en gros progrès par rapport à sa première tentative sur notre sol…

 

PRIX DE SARTROUVILLE

Impressionnant lauréat, à ce niveau, à Strasbourg, fin

septembre, Orlik, pourtant très brillant durant le parcours, a brillamment

doublé la mise dans cette compétition réservée aux femmes jockeys. Toujours vue

sur une 3e puis sur une 2e ligne, le long du rail, le

fils de Goofalik a pu progresser librement, en dedans, peu après l’ultime ligne

droite entamée avant de prendre le meilleur à la distance puis de filer au

poteau. Toujours vu en première ligne, encadrant l’animateur, Oundle Scoundrel,

et Premier Violon, Chantarella s’est vaillamment défendue jusqu’au bout

conservant sûrement l’accessit d’honneur malgré la belle défense de Marchand

Dolois qui n’avait jamais quitté le sillage des leaders. Premier Violon, 4e,

avait un peu marqué le pas pour finir, sans démériter, après avoir toujours été

contraint de galoper en épaisseur. Attentiste, Le Champion a surgi à mi-ligne

droite, en pleine piste, semblant un instant en mesure de « dévorer »

ses rivaux avant de rester dans son action devant finalement se contenter de la

5e place.

 

PRIX DE MARLY-EN-VILLE

Dans ce handicap fourni en partants, la course en tête s’est

une nouvelle fois révélée payante. Auteur d’un excellent départ, en pleine

piste, Icy Major a rapidement été installé au commandement par Davy Bonilla

avant de contrôler les opérations, repartant de plus belle dans les 300

derniers mètres pour s’imposer avec aisance. Toujours vu dans son sillage, Raj

Love Royale a bien conclu obtenant une nette 2e place. Encore pointé

en dernière position en compagnie de Fleurina, à la sortie du dernier tournant,

Mister Moonlight est venu conclure dans une magnifique action à la 3e

place refaisant un terrain considérable tout au long des 250 derniers mètres.

En retrait de ce trio de tête, Valse de la Tour, en dedans, et Miss Nevees, à

son extérieur, de livraient une belle lutte pour l’octroi de la 4e

place qui revenait finalement à la seconde citée. Son of Sarah a mieux couru

que ne l’indique son classement étant desservi par un très mauvais numéro dans

les stalles.

 

PRIX DE LA HUME

Malgré l’allongement de la distance (2.800), la course en

tête s’est une nouvelle fois révélée payante dans ce handicap pour chevaux

d’âge. Auteur d’un bon départ, en dedans, Swang Song a pu prendre le train à

son compte dès les premiers décamètres avant de contrôler les épreuves précédant

Cash Point, dans son sillage, lui-même flanqué de Valse de la Tour. Le train était peu

soutenu dans la ligne d’en face où l’on notait toutefois un violent rapproché

d’Epac, tout en dehors, qui quittait les derniers rangs pour venir en première

ligne dans le dernier tournant. Vitora venait également se positionner non loin

des premiers. Swang Song repartait de plus belle dans les 300 derniers mètres

s’imposant sûrement offrant par la même occasion un coup de deux à Ioritz

Mendizabal. Soutenant bien son effort jusqu’au bout, Vitora venait ravir

l’accessit d’honneur à Tadoun de Juilley, constant figurant et courageux

jusqu’au bout. Amalthee, toujours vu sur une 3e ligne, le long du

rail, devait se contenter de la 4e place devant Debicki.

 

PRIX DE SAINT-FORGET

Une fois n’est pas coutume, les attentistes se sont taillé

la part du lion sur une piste, il est vrai, bien assouplie par les pluies

tombées en fin d’après-midi. Pour ses premiers pas dans les réclamers, Grebe

Huppe a réalisé un coup d’éclat, venant des derniers rangs crucifier ses rivaux

dans les 200 derniers mètres, en pleine piste, à l’issue d’une tranchante fin

de course. Après avoir patienté au sein du peloton, Saalewuste a bien soutenu

un effort entamé dans le dernier tournant semblant un instant en mesure de

s’imposer avant de subir la loi du pensionnaire d’Eric Leray. Tardant quelque

peu à s’exprimer lors du sprint final, Knowing Look a regagné de nombreux

rangs, le long du rail, dans la phase finale, obtenant une méritoire 3e

place devant Lobau et Shaheen Hawk, départagés par la photo finish pour

l’octroi de la 4e place.