Prix des feuillants

Autres informations / 27.10.2008

Prix des feuillants

Cool King a rapidement pris le train à son compte précédant

le débutant Chock a Block après 200 mètres de course. Spirit of the King venait

en 3e position devant Rendezvous. Ces quatre poulains galopaient en

file indienne, seul Orzare cheminant en 2e épaisseur, à la hanche de

Rendezvous. Autre inédit, Desertar fermait la marche. Les positions

n’évoluaient pas dans la descente où le rythme était toujours assez sélectif

sous l’impulsion de Cool King. Dans le dernier tournant le leader assurait

toujours le tempo mais il n’allait pas tarder à être débordé par Chock a Block

qui venait s’assurer franchement le meilleur à l’issue d’un beau changement de

vitesse filant au poteau sans autre forme de procès. Impressionnant ! En

retrait de ce superbe lauréat, la lutte était beaucoup plus disputée pour

l’octroi de l’accessit d’honneur, Rendezvous, le long du rail, et Desertar, à

son extérieur, concluant sur la même ligne. Le second cité n’avait cessé de

refaire du terrain, en pleine piste, dans l’ultime ligne droite avant de

légèrement « coincer » dans les derniers décamètres se faisant

rejoindre tout à la fin par Rendezvous, excellent finisseur, côté corde, après

avoir été un instant pris de vitesse. Spirit of the King venait un peu plus

loin devant Cool King qui avait nettement marqué le pas et Orzare, lointain

sixième…

 

PRIX DE LA CITE

Si c’était encore à prouver, Robert Collet n’est pas qu’un

entraîneur spécialisé dans les handicaps… Preuve en est le succès qu’il a signé

dans ce pendant pour pouliches du maiden d’ouverture, compétition qui lui était

déjà revenue… Gayaline a profité de sa pôle position dans les stalles pour

s’emparer rapidement du commandement précédant, en début de parcours, Entre

Deux Eaux, Mirandola’s Dream et Sand River, bien groupées. Patagonia Dream

venait en léger retrait devant Dianeva et Muhtaba, toutes trois galopant en

file indienne. Gayaline dévalait le bas de la descente flanquée d’Entre Deux

Eaux qui galopait à ¾. Mirandola’s Dream et Sand River formaient la 2e

ligne. Gayaline repartait de plus belle à l’entrée de la dernière ligne droite

mais elle n’allait longtemps pouvoir faire illusion devant se contenter de la 3e

place. Entre Deux Eaux lui prenait nettement le meilleur, à la distance,

semblant devoir filer vers un facile succès. Mais Mirandola’s Dream trouvait

alors son action après avoir été décalée en progression concluant très

plaisamment pour finalement échouer d’assez peu. Quant à la favorite, Sand

River, finalement 4e, elle a été prise de vitesse avant de revenir

terminer honorablement. Patagonian Dream, 5e, venait plus loin

devant Muhtaba et Dianeva.

 

PRIX MAJOR FRIDOLIN

Les places à la corde ont joué un rôle déterminant sur ce

tracé seule Eire, finalement quatrième après développement de la photo finish,

parvenant à revenir de l’arrière-garde. Parti très vite Bermeco – stalle 2 - a

rapidement pris le train à son compte faisant très longtemps illusion pour la

victoire avant de se faire déborder par Kfar Yona – corde 1 - dans les derniers

décamètres. Le protégé du très en forme Alain Bodin n’avait jamais quitté le

sillage de l’animateur avant de lui porter l’estocade pour finir. Attentiste, à

portée de fusil des premiers, Zitenly a remarquablement conclu pour s’emparer

sûrement de la 3e place. Encore engluée au sein du peloton, le long

du rail, Eire a été contrainte de louvoyer dans les 300 derniers mètres avant

de finir en trombe pour s’emparer, sur le fil, de la 4e place, juste

devant Slickly Royal, constant figurant. Psy Chic et Mesa Marauder venaient

ensuite échouant au pied du podium du quinté malgré de très bonnes fins de

course.

 

 

 

 

PRIX CASIMIR DELAMARRE

Dominique Bœuf a une nouvelle fois monté une course à

montrer dans les écoles… Venu rapidement relayer les animatrices de la première

heure, Sakza puis Boccatanera, en selle sur Rainbow Dancing, le futur lauréat a

ensuite imprimé un tempo régulier et assez sélectif avant de redémarrer au

moment opportun, se mettant hors de portée de ses rivales… Toujours vue dans

son sillage, Sakza a fini plaisamment une fois l’ouverture trouvée s’emparant

sûrement de l’accessit d’honneur devant la très en vue Danse Grecque qui n’a

pas bénéficié du meilleur des parcours étant longtemps contrainte de progresser

en épaisseur. Malgré ce paramètre, la protégée de l’Ecurie Wildenstein

parvenait à sauvegarder la 3e place face à Virana qui est venue

remarquablement finir, en dedans, après avoir connu des soucis de trafic dans

les 250 derniers mètres, devant slalomer avant de trouver son jour. Tubular

Bells, 5e, venait une longueur et demie plus loin après avoir

toujours fait bonne contenance, sur une 3e ligne. Quant à la très en

vue Sanjida, elle n’a jamais réellement donné d’espoirs à ses preneurs.

 

PRIX ROYAL-OAK

Yeats a fait mentir ses détracteurs ! C’est bien le

meilleur stayer européen… à Ascot comme à Longchamp. Preuve en est

l’impressionnant succès qu’il a obtenu dans ce dernier temps fort automnal

disputé au Bois de Boulogne. Servi cette fois par un tempo ultra sélectif

imprimé par son compagnon de couleurs, Mikhail Fokine, le triple vainqueur de

la Gold Cup a sagement attendu son heure dans le sillage de son leader avant de

passer à l’attaque dans le dernier tournant. Prenant résolument le meilleur à

la sortie de ce dernier, énergiquement soutenu par John-Patrick Murtagh, le

fils de Sadler’s Wells a rapidement pris ses distances sur ses rivaux avant de

vivre sur son avance. Toujours vu en cinquième position d’un peloton très

étiré, Allegretto s’est révélé le plus pugnace dans les 150 derniers mètres

arbitrant les débats pour l’octroi de l’accessit d’honneur devant Veracity,

courageux en diable après s’être toujours maintenu en 3e position

d’un peloton très étiré. Attentiste, en six ou septième position, Bannaby est

venu à 2 ou 3 longueurs de Yeats, à mi-ligne droite, avant de légèrement

plafonner pour finir devant finalement se contenter de conclure en tête des

battus. Toujours vu dans le trio de queue en compagnie de Getaway et de

Brisant, Watar a prononcé un bel effort, en pleine piste, à mi-ligne droite,

qu’il n’a pu que partiellement soutenir échouant au 5e rang. Quant à

Getaway il n’a  pas eu les coudées

franches  lors du sprint final, ne

semblant toutefois pas en mesure de jouer un meilleur rôle… Septième, Le

Miracle a conclu dans une probante action, en léger retrait.

 

PRIX DE VIVIENNE

Nouvelle surprise dans ce réclamer où Source Bleue est venue

dicter sa loi à l’issue d’un beau changement de vitesse. Toujours vu en quatre

ou cinquième position, en 2e épaisseur, d’un peloton étiré emmené

par Sorokin, la future lauréate est passée à l’attaque peu après l’entrée de

l’ultime ligne droite se révélant intraitable dans la phase finale. Bien

partie, reprise, la favorite Stricke a attendu son heure, le long du rail, en

léger retrait des premiers, avant de bien conclure à l’intérieur de Source

Bleue ne pouvant toutefois la remonter. En léger retrait, Piste Perdue

résistait de justesse à Chombo, venu bien conclure côté corde, pour l’octroi de

la 3e place. Cocody a longtemps été remarqué aux derniers rangs

avant de regagner de nombreuses longueurs dans les 300 derniers mètres. Après

avoir longtemps composé le trio de tête, Sorokin, Quai de Conti et Gaelique

Show ont rapidement abdiqué lors du sprint final. Pink Candie a tenté en vain

de se mêler à la lutte pour les premières places, en pleine piste, à mi-ligne

droite.

 

 

 

PRIX DU MONTPARNASSE

Venu rapidement relayer les animateurs de la première heure,

Clecame et Miss Farmer, Parfum des Dieux a ensuite contrôlé les opérations,

repartant de plus belle dans la phase finale pour s’imposer avec autorité

malgré tous les efforts de Salut l’Africain qui allait devoir se contenter de

l’accessit d’honneur. Après s’être maintenu dans le sillage de l’animateur et

futur lauréat, Clecame a bien conclu, le long du rail, non sans avoir eu un instant

toutes ses aises, Pafum des Dieux ne conservant pas sa ligne, à la distance.

Après enquête Parfum des Dieux était finalement rétrogradée à la troisième

place, Salut l’Africain héritant du succès. Revenue de la seconde moitié du

peloton, Shalamara a comblé pas mal de terrain tout au long des 300 derniers

mètres devant toutefois se contenter de conclure en tête des battus. Zia Zofi,

cinquième, a fait bonne contenance d’un bout à l’autre du parcours, faisant un

instant illusion pour un meilleur classement. Gris Tendre n’évolue plus au

niveau qui était le sien en début de carrière, n’ayant jamais été en mesure de

faire illusion.

 

PRIX MACKENSIE GRIEVES

Longtemps engluée le long du rail, dans le sillage

d’Harmonieux, le plus prompt à l’ouverture des stalle, Zaliana a trouvé une

ouverture tardive avant de déployer de belles foulées pour filer au poteau

vainement poursuivie par Auzi. Attentiste, en léger retrait d’une première

ligne formée d’Harmonieux, d’Hot Spot, d’Hidden Rainbow et de Salut Thomas, en

4e épaisseur, le partenaire de Julien Augé a magnifiquement conclu,

au centre, pour venir s’octroyer une probante 2e place. Encore en

retrait, à mi-ligne droite, Surtsey a fini en trombe, en dehors, venant

s’emparer de la 3e place pour finir devant A La Vida et Nuit de

Glace, départagées par la photo finish. Harmonieux était rentré dans le rang à

mi-ligne droite. Dhyim Boréale a longtemps fait illusion pour les places avant

de se faire déborder tout à la fin.

 

PRIX MUSEE D’ORSAY

Il était préférable d’être nyctalope pour suivre la 3e

épreuve d’un handicap divisé qui s’est disputé dans la pénombre… Venu

rapidement se positionner dans le sillage du leader, Viens Dîner, Star Val a

pris résolument le meilleur à l’entrée de la dernière ligne droite pour filer

au poteau, s’imposant avec désinvolture. Malgré une bonne fin de course, Fil

Rouge n’a pu inquiéter la future lauréate s’octroyant toutefois une nette 2e

place. Rapidement en bon rang, en dehors, Rondador s’est vaillamment défendu

jusqu’au bout conservant la 3e place devant Calicon qui a conclu

dans une plaisante action, en tête des battus, précédant Grap de Mai, autre bon

finisseur. Pris de vitesse en début de parcours, Baroudyx a fait mouvement, à

mi-ligne droite, en dehors, ne pouvant toutefois soutenir son effort jusqu’au bout.