Une œuvre signée boudin

Autres informations / 20.10.2008

Une œuvre signée boudin

LONGCHAMP, Dimanche 19 octobre

Portant le nom de l’un des pionniers de l’impressionnisme, Eugène Boudin, le fils de Peintre Célèbre, Boudin, a mené son œuvre à bien en remportant le Prix de Belleville (F), une épreuve réservée aux inédits.

Parti légèrement en retrait, le pensionnaire d’André Fabre s’est tout de même porté au commandement grâce à son numéro 1 dans les stalles. Les ordres étaient de le monter en tête. Imprimant un train régulier, Boudin a ensuite repoussé toutes les attaques dans la ligne droite. Son entraîneur dit de lui qu’il est un poulain très sérieux. La casaque de Boudin n’est pas sans rappeler son illustre prédécesseur, Hurricane Run (Montjeu) vainqueur du Prix de Belleville en 2004 lorsqu’il portait les couleurs du Gestüt Ammerland.

Deuxième, Almail (Swain) a tracé un parcours très correct. Placé dans le peloton de tête côté corde, le protégé de Freddy Head a bien tenu sa partie. « Il court très bien, nous a déclaré Freddy Head. Et il doit tenir la distance. Je ne sais pas si nous le reverrons en piste avant la fin de l’année. » Almail a endigué l’attaque de Peligroso (Trempolino), auteur d’une belle remontée en épaisseur. Le pensionnaire de Mario Hofer a cependant penché sur sa droite, en gênant de ce fait le favori Riviera Cocktail (Giant’s Causeway), qui ne possédait pas cependant les ressources nécessaires pour monter sur le podium.