Deux anglais règnent dans le prix de france !

Autres informations / 09.11.2008

Deux anglais règnent dans le prix de france !

Samedi 8 novembre, Auteuil. La 108e

édition du Prix de France, le plus grand rendez-vous automnal de l’obstacle

pour les amateurs français et étrangers, a vu le jumelé de deux anglais :

Jason McKeown et David Dunsdon. La lutte a été superbe, mais finalement Mitchelo (Michel Georges), monté par le

premier cité, s’est montré le plus fort.

Jason McKeown a remporté de la

sorte sa troisième course à Auteuil cette année, après avoir fait sien le Prix

du Colonel de la Horie,

au mois de mars, et le Prix du Maréchal Foch, le jour du Grand Steeple-chase de

Paris (Gr1). « Je suis vraiment très

heureux de remporter cette course, si importante pour nous, les amateurs, a

déclaré le gentleman anglais. Il est difficile de trouver des opportunités pour

monter des bons chevaux en Angleterre lorsque l’on est amateur et en France la

possibilité m’est donnée. » Placé à mi-peloton, Mitchelo s’est

rapproché avant le saut de la rivière des tribunes pour évoluer en quatrième ou

cinquième position. Après six chutes, ils n’étaient plus que huit en course en

abordant la phase finale. En tête avec Objectif

Special (Ungaro), Mitchelo a pris sa

mesure 50 mètres

avant le poteau d’arrivée, après avoir lutté durant toute la phase de plat.

 

Robert Danloux : « Je

me rappelle d’une édition où nous n’étions plus que deux ! »

« Nous avions un beau peloton, bien fourni, nous a déclaré Robert

Danloux, président du Club des gentlemen-riders et des cavalières (Club GRC).

Ils étaient quatorze au départ, mais le terrain très pénible a fait chuter

certains de nos amateurs qui montaient des bons serviteurs, seulement fatigués

dans ce genre de terrain. Mais je me rappelle d’une édition, il y a une

vingtaine d’années, où nous n’étions plus que deux en course : Gérard de

Chevigny et moi-même ! Finalement, c’est Gérard qui a gagné. Cette année,

nous avons eu une superbe arrivée avec cette longue lutte entre deux amateurs

anglais. Les gentlemen étrangers n’hésitent pas à venir en France pour monter

les plus belles épreuves du programme et, la preuve en est, ils sont capables

de réussir Auteuil. Je tiens aussi à féliciter tous les participants. Certains

d’entre eux montent dans les deux disciplines. Je pense à Florent Guy, tête de

liste des amateurs. Il monte surtout en plat et poursuit aujourd’hui un but

précis : battre le record de victoires en la matière. Mais il joue tout de

même le jeu et n’hésite pas à répondre présent lors des grands rendez-vous de

l’obstacle. »