Discours de m. bernard ferrand, président du syndicat des éleveurs

Autres informations / 14.11.2008

Discours de m. bernard ferrand, président du syndicat des éleveurs

 

« Mesdames et Messieurs les élus,

Messieurs les Présidents,

Monsieur le Président de l’Asselco,

Chers amis,

 

C’est toujours un grand moment, un moment magique, que cette

brillante soirée de l’Asselco,

-         

par le nombre que vous êtes,

-         

par la qualité de chacun d’entre vous,

-         

par votre rôle éminent dans l’élevage français,

-         

par vos si brillants succès en courses, avec des

résultats encore plus exceptionnels cette année.

 

L’Asselco est un des membres essentiels dans la vie de notre

association et permet ainsi au Syndicat des éleveurs, avec ses 2.300 membres,

d’être la force la plus importante de toute l’Institution des Courses.

Tous ensemble, nous devons donner encore plus de poids, plus

de représentativité, plus de force à notre syndicat pour peser, tant au plan

régional que national sur le développement de l’institution du Galop.

Un dynamisme nouveau doit animer chacune de nos

représentations régionales et le Syndicat, bien sûr, car nous devons apporter

un professionnalisme encore plus efficace à nos membres, élargir notre champ

d’action et même internationaliser nos missions.

 

C’est la raison pour laquelle votre Syndicat intensifie

fortement aujourd’hui son action et je voudrais vous donner quelques axes sur

lesquels nous travaillons :

1. une organisation

nouvelle et immédiate ; début 2009, Patrice Renaudin, 36ans au cœur du

syndicat, quitte ses fonctions de Directeur. Mais il reste comme conseiller sur

le domaine juridique et les questions sanitaires.

2. le

lancement en janvier d’un nouveau site internet, vivant, interactif, très

complet, très professionnel. Un site, partiellement réservé aux seuls membres

du Syndicat, avec une mise en place très structurée de la partie étalons, riche

de très nombreuses informations et études. Cette partie vous informera et vous

permettra une analyse encore plus fine de vos croisements. La partie réservée

aux étalons sera gratuite car elle assurera la promotion du cheptel des étalons

français.

3. un plan de

communication ambitieux pour mieux faire connaître à l’ensemble des éleveurs

français les missions et les actions du Syndicat et recruter encore de nouveaux

membres et nous rendre encore plus fort.

4. une action

de communication sur les étalons faisant la monte en France pour stopper

l’hémorragie de nos 800 juments partant, tous les ans, en Angleterre et en

Irlande. La situation des étalons frémit aujourd’hui. Les thèmes de cette

communication pourraient être :

§  les

succès des étalons français dans les courses internationales. 2008 en apporte

la preuve avec les magnifiques Marchand d’Or, Goldikova et Natagora.

§  Le

redressement très sensible de notre parc d’étalons : les arrivées de King’s

Best, Literato, Falco et d’autres sont là pour le prouver.

§  La

conjonction des jeunes étalons et nos nouvelles primes qui atteignent alors

21%,

§  Une

action de promotion internationale au profit des étalons français en

partenariat avec France Galop. Il s’agit de faire une tournante dans différents

pays européens : Allemagne, pays de l’Est, Scandinavie. Cette action doit

être menée avec le FRBC. En 2009, nous commencerons par l’Allemagne.

5. Ouverture de notre syndicat à d’autres pays

d’Europe :

§  la Belgique, la Suisse,

§  Pourquoi

pas demain à l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne ?

Pourquoi cette ouverture ? Plusieurs raisons militent à

cela :

-         

pour eux, ils sont sinistrés et nous avons un devoir de

solidarité,

-         

pour nous, car plus nous étendrons notre champ

d’influence, plus nous renforcerons le poids du syndicat et la solidarité

internationale doit jouer dans des périodes difficiles comme aujourd’hui avec,

par exemple, l’ouverture des jeux au plan européen.

-         

Pour nos étalonniers.

-         

Pour nos haras avec la possibilité de nouveaux chiffres

d’affaires.

-         

Le mécanisme des primes est conservé : pas de

primes pour les éleveurs étrangers.

6. Recensement de investisseurs pour des opérations sur des étalons :

L’opération du genre Falco doit être reconduite. Le rôle

fédérateur du syndicat doit permettre de créer des regroupements d’éleveurs, des

pools d’investisseurs.

7. L’Europe : nous devons continuer à jouer notre rôle

de leader.

8. L’émission Equidia sur l’élevage, des tournées d’élevage

en France

 

Pour conclure, je tiens à remercier chaleureusement Jean-Hugues

de Chevigny, dix ans à la tête de l’Asselco. Je présente également mes félicitations

à Loïc Malivet, Président de l’Asselco et Roger Simon, vice-président.

Alors mes chers amis : restons unis, restons

solidaires.

Soyons offensifs et ambitieux dans nos projets, dans notre

volonté formelle de faire gagner nos idées et soyons tous ensemble les artisans

d’une nouvelle et grande réussite de notre élevage et de nos courses. »

 

 

 

Discours de Loïc Malivet, Président de l’Asselco

 

« M. Bernard Ferrand, Président du Syndicat des

Eleveurs et conseiller du Président de France Galop,

M. Bentaha, Conseiller régional en charge de la filière

équine avec qui nous avons des relations de confiance et d’efficacité,

M. Maurice Perrion, Conseiller général et maire de Ligné que

nous remercions pour son hospitalité,

M. Lanou, sous-préfet d’Ancenis,

M. Henri-Alex Pantall, Président du comité régional,

M. Jacques Belline, Président du Conseil des Equidés,

M. Gérard Nicol, Président de l’Association des

Propriétaires de Chevaux de courses au Galop de l’Ouest,

M. Claude Rouget, Président des Entraîneurs de l’Ouest,

M. Nicolas Devilder, Président de l’Association des AQPS de

l’Ouest,

M. Jean-Pierre de Gasté, Président de l’Association

Française du Cheval Arabe de Courses, à qui l’on doit le super week-end du Qatar

Prix de l’Arc de Triomphe,

MM. Gorioux et Parot, Directeurs de Haras Nationaux,

Eric Hoyeau, Président du Directoire d’Arqana,

M. Guy Blasco d’Osarus,

MM. Les Présidents des Sociétés de Courses,

Mesdames, Messieurs,

 

L’Asselco et son comité sont heureux de vous accueillir pour

la traditionnelle Nuit de l’élevage et des courses. L’année 2008 aura été une

année très importante pour l’Asselco, pour notre syndicat national et pour les

courses. Nous avons débuté par les élections à France Galop. Roger Simon a mené

la liste de notre syndicat, avec son enthousiasme habituel : il a contribué

aux très bons résultats que nous avons obtenus. Les élections régionales furent

plus difficiles malgré le bon travail mais mal récompensé de nos représentants.

L’Asselco est actuellement le plus important syndicat régional, mais

malheureusement nous souffrons d’un mauvais taux de participation aux scrutins.

Il faudra s’en souvenir dans trois ans.

En avril, nous avons renouvelé notre conseil

d’administration Asselco. MM. de Tarragon et Lecoq ne souhaitaient pas se

représenter et je tiens à les remercier pour leurs participations à nos

différentes manifestations et réunions.

Trois nouveaux membres ont été élus : Sophie Boulin qui

élève dans la Mayenne,

Gilles Lusson, éleveur/permis d’entraîner dans la Sarthe et Pierric Rouxel

qui exerce au Haras de Maulepaire depuis des années. Un nouveau bureau a été

constitué. Jean-Hugues de Chevigny, président depuis plus de dix ans n’a pas

souhaité renouveler son mandat tout en restant un membre très actif du Comité.

J’ai donc été élu à la

Présidence.

Je ne serai pas le Président de la rupture, j’espère ne pas

vous décevoir en continuant sur le chemin tracé par mes trois prédécesseurs,

Daniel Augereau, Roger Simon et Jean-Hugues de Chevigny. L’année 2008 a été exceptionnelle,

nos éleveurs se sont distingués à des niveaux de plus en plus hauts. Je ne veux

pas dévoiler le challenge que Roger Simon va présenter, mais sachez qu’une

quinzaine de courses de Groupes ont été gagnées par nos adhérents. Dans les

années 90, nous pensions que les élevages mammouths allaient se partager les

gagnants de Groupe. Il n’en est rien. Les éleveurs de l’ouest par leurs

investissements, leurs savoir-faire et leur passion ont su relever ce défi.

Pensez-vous que les éleveurs de Vision d’Etat et Princesse d’Anjou ont cassé

leur tirelire pour acheter les mères de ces gagnants de Gr1 ? Ils n’ont

pas eu à traverser la manche pour trouver leurs étalons, ce rêve est donc bien

accessible à tous.

L’année 2009 sera une année charnière très importante.

L’Asselco va créer un site internet, pour mieux communiquer. Nous allons créer

un catalogue de vente en ligne, les deux agences Arqana et Osarus ne pouvant

absorber toute la production. Nous espérons ainsi vous aider à placer vos

poulains. Nous allons continuer et améliorer notre partenariat avec quatre

hippodromes : Craon, Angers, Nantes et Le Lion d’Angers, ainsi qu’avec

l’APGO. Nous allons nous unir avec les propriétaires pour créer de nouvelles

dynamiques.

Pendant cette année 2009, il faudra veiller à ce que nos

avancées sur la répartition des allocations entre Paris et nos régions soient

maintenue, et que le maillage raisonnable du territoire annoncé par le

Président de France Galop n’ampute pas nos deux régions, d’hippodromes

importants pour certaines catégories de chevaux.

Le gros dossier dont dépend notre passion à tous est à son

stade le plus important : l’ouverture des marchés sera effective au 1er

semestre 2010, Bernard Ferrand, notre Président national, qui a été le

rassembleur des socioprofessionnels et qui se bat sur tous les fronts, y est

très attentif et nous tiendra informé.

Je remercie les donateurs de saillies, courtiers et haras

sans lesquels cette soirée n’aurait pas le même attrait. Par leur générosité,

ils nous ont permis de vous offrir une cinquantaine de saillies d’un bon

niveau. Si par bonheur vous gagnez à notre tirage, n’hésitez pas à échanger

quelques mots avec son donateur, il pourra vous conseiller sur le choix de

votre jument.

Je vous souhaite à présent une très bonne soirée, que vous puissiez

pendant ces quelques heures passées en notre compagnie oublier vos tracas

quotidiens. »