Stravinsky dance met en jeu son invincibilité

Autres informations / 08.11.2008

Stravinsky dance met en jeu son invincibilité

Samedi 8 novembre, Auteuil.  Stravinsky Dance (Stravinsky) restera-t-elle invaincue sur les obstacles en

empochant le Prix Bournosienne (Gr3) ? C’est le défi à relever que lui

lance son entraîneur, Jehan Bertran de Balanda. Le lot est restreint, elles ne

sont que huit, et Stravinsky Dance vient de battre l’opposition la plus

sérieuse dans l’une des voies pouvant mener au « Bournosienne », le

Prix de l’Hippodrome de Seiches-sur-le-Loir. Rien ne laisse penser qu’elle

pourrait être battue et particulièrement lorsque l’on regarde de plus près ses

dernières performances. Par deux fois, elle s’est montrée irrésistible. Dans la

phase finale, ses adversaires n’ont jamais pu rivaliser avec elle. Si elle

gagne samedi, elle marcherait dans les pas d’Ombre d’Estruval (Nikos) qui est restée invaincue en remportant le

Prix Bournosienne en 2005. La pensionnaire de Stéphane Kalley est d’ailleurs la

plus belle référence depuis que la course s’est vue attribuer le label Gr3 en

2004. En effet, Ombre d’Estruval a ensuite pris le premier accessit du Prix

Ferdinand Dufaure (Gr1) derrière l’un des meilleurs chevaux d’Auteuil, Or Noir de Somoza (Discover d’Auteuil).

Evidemment, en 2001, on note également au palmarès la championne Karly Flight (Mansonnien).

 

Première et deuxième dauphine de Stravinsky Dance

Le Prix Prix de l’Hippodrome de

Seiches-sur-le-Loir a vu s’opposer la majorité des prétendantes à la victoire

samedi. Sylvertune (Green Tune) et N’Oublie Jamais (Loup Solitaire) ont respectivement pris le premier et le

deuxième accessit. En trois sorties sur les haies, Sylvertune a commis un seul faux

pas en prenant la sixième place du Prix de Chambly (L) après des débuts

victorieux. De son côté, N’Oublie Jamais faisait une rentrée après quatre mois

d’absence dans cette épreuve préparatoire et sa troisième place n’en a que plus

de valeur. « Elle m’a plu pour son

retour en compétition, nous a déclaré Jean-Paul Gallorini. Elle progresse, mais

la pouliche de Jehan Bertran de Balanda me paraît bonne… Il faut maintenant

qu’elle confirme dans le terrain qui sera plus que lourd. Il conviendra aux

vraies nageuses. »

 

« Baraka » et « Bonita » sur des chemins différents

Si Bonita du Berlais (King’s Theatre) a été dirigée

vers ce Gr3, Baraka du Berlais

(Bonnet Rouge) prendra part au Prix Cambacérès (Gr1) qui se joue dimanche. Dans

le Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2), préparatoire au Gr1, la deuxième nommée

a pris le premier accessit tandis que « Bonita » a dû se contenter de

la quatrième place. Pourtant, au mois de septembre, les deux compagnes étaient

inséparables et Baraka finissait toujours deuxième…derrière la prétendante au

« Bournosienne ». Comme Baraka du Berlais, Avenue Marceau (Enrique) disputera la Grande Course de

Haies des 3ans dimanche plutôt que le Gr3 de samedi.