Un omnium de l’ouest sans épouvantail

Autres informations / 01.11.2008

Un omnium de l’ouest sans épouvantail

(présentation

2e course de Cholet)

 

Les

conditions très ouvertes du Grand Prix de Cholet, également désigné par Omnium

de l’Ouest (25e édition), permettent à un plateau hétéroclite de

s’exprimer. Cette course, portant le label B, a ainsi attiré les convoitises

d’un ancien placé de Groupe, Stop Making

Sense (Lujain). Ce nouveau pensionnaire de Rupert Pritchard-Gordon, après

avoir quitté les boxes d’André Fabre, détient ainsi la meilleure valeur du lot (valeur

France Galop : 45) et affronte des rivaux à sa portée. Tudor Court (Cape Cross) a une carrière

atypique puisqu’elle a d’abord couru sur les hippodromes britanniques, sous la

férule de Mark Johnston, avant de rejoindre l’effectif d’Henri-Alex Pantall. La

pouliche aime les voyages, elle reste sur deux troisièmes places dans des

Listeds allemandes et avait précédemment foulé les pistes de Dax et de

Senonnes. Cette sœur de Fly To The Stars

(Bluebird), lauréat des Lockinge Stakes (Gr1) et de Fallen Star (Brief Truce), placée de Groupe, peut réussir à monter

le niveau de ses victoires. Son mentor nous a commenté : « C’est une

pouliche dotée d’un peu de caractère et j’ai donc décidé de la munir d’œillères

pour la première fois. Elle est bien au niveau condition comme l’attestent ses

deux dernières places de troisième au niveau Listed en Allemagne. Ce qui

m’inquiète le plus est l’état probable du terrain qui devrait être très lourd.

Je ne pense pas que cela soit un avantage pour elle. »

Ice Shelf (Verglas) s’est

également illustré à l’étranger récemment en se classant deuxième d’une Listed

espagnole, à San Sebastian. Le 22 mai à Longchamp dans une B, il avait gagné,

de peu certes, mais précédait un certain Never

on Sunday (Sunday Break), impressionnant lauréat de Groupe 3 – le Prix du

Prince d’Orange – ensuite. Le protégé de Jean-Claude Rouget, Poly Dance (Le Triton) est très

régulier au niveau des courses à conditions et mérite aussi une mention. A

7ans, il montre encore une belle volonté de se battre.

L’Omnium

était par le passé une course ouverte aux 2ans et plus. C’est la première année

qu’il se dispute avec la formule restreinte : « ouverte aux 3ans et

plus ». Henri-Alex Pantall, qui a travaillé sur les conditions de courses

de cette épreuve, nous a expliqué : « C’est la première année que

nous l’avons fermée aux 2ans sachant que par le passé peu de jeunes tentaient

l’aventure. Mais leurs résultats n’ont pas été à la hauteur et nous avons

décidé de venir sur cette formule plus classique des 3ans et plus. »