Une belle occasion pour echoes rock

Autres informations / 14.11.2008

Une belle occasion pour echoes rock

Le Prix Biribi est une course à conditions sur le parcours

particulier des 1.600m de la moyenne piste de l’hippodrome des bords de Seine.

Sur ce tracé, il convient d’occuper une bonne place dès les premiers mètres de

course car il est assez difficile de revenir de l’arrière-garde. Echoes Rock (Tiger Hill) cherche sa

course depuis le début de l’année. Sa dernière victoire remonte au 27 juin

2007, dans le Grand Prix de Compiègne (L) dans lequel il concluait dead-heat

avec Elasos (Pythios). Deuxième du

Prix La Force

(Gr3) en 2006, il a toujours montré un brin de classe sans pouvoir concrétiser

en gagnant au niveau Groupe. Ayant déjà bien fait à Maisons-Laffitte, en

terrain lourd, il peut enfin signer son premier succès de l’année. Mais il

devra faire face à Quest For Honor

(Highest Honor). Le vainqueur du Prix Greffulhe (Gr2) en 2007 a été acheté pour la

somme de 150.000€ par Michel Cheno pour la marquise de Moratalla, lors de la

vente de l’Arc organisée par Arqana. Huitième du Prix Perth (Gr3) pour sa

première sortie sous ses nouvelles couleurs, le pensionnaire de Thierry Doumen

n’a pas si mal couru. En effet, il n’a pas pu réellement s’exprimer au Val

d’Or. Il trouve ici des conditions de course qui peuvent l’avantager. Brave

cheval de vitesse, Prince Fasliyev

(Fasliyev) a montré ses limites au niveau Groupe, mais est grande forme et a

tout à fait sa place dans cette compétition relativement relevée. Fareion (Areion) vient d’Allemagne où

il a appris son métier à l’école des handicaps. Six fois victorieux, il est sur

la montante et parait apte à monter encore de catégorie. Entraîné par le

redoutable Mario Hofer, Triple Beat

(Beat Hollow) a, aussi, disputé plusieurs handicaps outre-Rhin, avec de bons

résultats à la clé ce qui peut lui permettre de viser une bonne place à l’arrivée.

D’autres chevaux, qui ont évolué dans de bons lots par le passé, semblent avoir

du mal à retrouver leur niveau. On peut penser à Kersimon (Simon du Désert), lauréat de Listed en 2006, Skagerrak (Dynaformer), très à l’aise

dans le terrain souple, L’Impressionniste

(Peintre Célèbre), qui sera plus à son aise sur le sable cet hiver. Il y a encore

Galaxie des Sables (Marchand de

Sable), deuxième de Listed à 2ans, qui tarde à revenir à son bon niveau. Mesa Marauder (Indian Ridge), cinquième

du Grand Handicap de Deauville (L) est un cheval endurci dans les gros

handicaps, capable de faire de belles choses dans ses bons jours.