Vodka : pour un exploit au féminin

Autres informations / 30.11.2008

Vodka : pour un exploit au féminin

Dimanche

30 novembre, Fuchu (Tokyo, Japon). En Europe, on connait le phénomène

« vodka », partenaire branché des jeunes en soirées. Au Japon, Vodka (Tanino Gimlet) est un phénomène

d’un autre type. C’est une pouliche qui a battu, l’an passé, les mâles dans le

Derby Japonais (Gr1). Un exploit qui n’avait pas été réalisé depuis 64ans. Elle

a confirmé cette saison, remportant deux Gr1 après une expédition avortée pour

venir courir l’Arc (Gr1). Continuant sur sa lancée, elle relève le défi dans le

Japan Cup (Gr1), dont elle a pris la quatrième place l’an dernier. Si elle a

manqué son rendez-vous avec l’Europe, ce sont cette fois les chevaux du vieux

continent qui viennent à sa rencontre… Seule pouliche au départ, Vodka peut aussi

devenir la troisième femelle au palmarès du Japan Cup. La dernière est Stanerra

en 1983.

 

Derniers réglages côté européens

La délégation européenne

pourra compter sur trois représentants : Purple Moon (Galileo), Sixties

Icon (Galileo) et Papal Pull

(Montjeu).

Purple Moon possède une

sérieuse expérience des voyages. Il a terminé l’an dernier deuxième du

Melbourne Cup (Gr1) et son entraîneur, Luca Cumani, a déjà remporté cette

épreuve en 2005 avec Alkaased

(Kingmambo). « Il a l’air bien et je

me réjouis qu’il puisse trouver du terrain léger, a expliqué Luca Cumani à la

presse japonaise. Je n’ai plus qu’à attendre dimanche maintenant. » 

Sixties Icon reste sur une

tentative bien décevante dans le Breeders’ Cup Marathon qui lui semblait

pourtant promis. Jeremy Noseda, son entraîneur, a déclaré après le dernier

travail de son protégé : « Le

cheval est toujours bien. Les chevaux japonais sont durs et ce sera un bonus si

jamais nous pouvons les battre après une longue saison. Nous avons la stalle 11

et, en partant du milieu sur une course de 2.400m, cela laisse le temps pour

trouver sa place. »

Enfin, Papal Pull a bien du

mal à répéter sa performance des King George (Gr1), où il avait échoué de peu

face au « bulldozer » Duke of

Marmalade (Danehill). « Il est

très frais et son appétit est énorme, a déclaré un assistant de Sir Michael

Stoute. Il boit bien et sa température est normale. Son dernier exercice était

très bon et nous attendons dimanche avec impatience. »

 

Les français dans la course

Olivier Peslier Christophe

Lemaire et seront en selle dans ce Gr1 japonais. Olivier Peslier sera en selle

sur Tosen Captain, un fils de Jungle Pocket. C’est justement Jungle

Pocket qui avait apporté une victoire dans le Japan Cup au jockey français en

2001. Tosen Captain reste sur une seizième place dans le Tenno Sho (Gr1),

remporté par Vodka et son entraîneur, Katsuhiko Sumii, a déclaré à la presse

japonaise : « La dernière fois,

il a manqué de « gaz » quand il a voulu suivre des chevaux durs. C’est

un cheval qui n’a pas de changement de vitesse, c’est pourquoi je pense que

l’hippodrome de Tokyo sera mieux pour lui. »

Christophe Lemaire sera lui

sur Asakusa Kings (White Muzzle),

qu’il va découvrir. Le jockey français a livré son point de vue aux

japonais : « Je pense que le

Tenno Sho était sur une distance trop courte pour lui [2.000m et il se classait

huitième, ndlr]. A sa séance d’entraînement, je l’ai trouvé très bien. S’il

peut se détendre durant la première partie du parcours, il devrait bien se

défendre. »

 

L’Amérique reste à quai

Malade, l’américain Marsh Side (Gone West) ne courra pas le

Japan Cup. « Il était bien vendredi.

Mais, ce matin (lire samedi), avant d’aller sur la piste, je ne l’ai pas senti

très bien, a expliqué Neil Drysdale, son entraîneur. Après la séance, il a

commencé à tousser. C’est pour cela que j’ai décidé de faire non-partant. Je

suis désolé d’avoir dû faire cela, mais je pense revenir l’an prochain avec

Marsh Side si sa forme est bonne. »

 

 

Japan Cup

Gr1,

3ans et plus, 2.400m, 3.872.000€

#        Partants                                Pères                         Jockeys                        Poids

1        Oken Bruce Lee (M3)         Jungle Pocket           Hiroyuki Uchida         55

2        Meisho Samson (M5)          Opera House            Mamoru Ishibashi       57

3        Tosen Captain (M4)             Jungle Pocket           Olivier Peslier              57

4        Vodka (F4)                          Tanino Gimlet          Yasunari Iwata            55

5        Daiwa Wild Boar (M3)       Agnes Tachyon        Hiroshi Kitamura        55

6        Purple Moon (H5)               Galileo                      James

Spencer             57

7        Never Bouchon (M5)          Marvelous Sunday   Norihiro Yokoyama    57

8        Toho Alan (M5)                   Dance in the Dark    Shinji

Fujita                 57

9        Deep Sky (M3)                    Agnes Tachyon        Hirofumi

Shii              55

10      Osumi Grass One (M6)       Grass Wonder          Yuga Kawada             57

11      Sixties Icon (M5)                 Galileo                      John

Murtagh              57

12      Marsh Side (M5)                 Gone West               NON-PARTANT

13      Matsurida Gogh (M5)         Sunday Silence        Masayoshi

Ebina         57

14      Papal Bull (M5)                   Montjeu                    Ryan

Moore                57

15      Asakusa Kings (M4)            White Muzzle           Christophe

Lemaire     57

16      Screen Hero (M4)                Grass Wonder          Mirco

Demuro             57

17      Admire Monarch (M7)        Dream Well              Katsumi

Ando            57

18      Cosmo Bulk (M7)                Zagreb                      Masami

Matsuoka       57