Yan durepaire : « diableside possède une belle marge de progression »

Autres informations / 11.11.2008

Yan durepaire : « diableside possède une belle marge de progression »

Mardi 11 novembre, Toulouse. « Il m’étonne un peu aujourd’hui, nous

courions vraiment pour une place », nous a déclaré Yan Durepaire,

entraîneur de Diableside

(Diableneyev), lauréat du Critérium du Languedoc (L). Placé à l’extérieur du

peloton, Diableside a passé le peloton en revue dans la phase finale tout en

versant fortement sur sa droite sans gêner aucun concurrent. Il remporte

nettement sa première Listed et apporte la troisième victoire à ce niveau cette

année au palmarès de Yan Durepaire après les succès de Lessing (Orpen), dans le Prix Ronde de Nuit, et de Pride Dancer (Fasliyev), dans le Prix

Herod. «Je ne sais pas pourquoi il a

penché comme cela sur sa droite, a poursuivi l’entraîneur français installé en

Espagne. J’avais dit à Christophe Soumillon qu’il était droitier d’après ses

performances antérieures et ses travaux du matin. C’est un poulain sain et net

qui est surtout un peu coquin. »

 

Yan Durepaire : « Il

possède une marge de progression »

Diableside possédait une

référence sérieuse : sa troisième place dans le Critérium du Béquet (L),

remportée par Milanais (Dyhim

Diamond), deuxième du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Aseena (Verglas) prenait la deuxième place et vient de s’imposer

dans une course D à Bordeaux-le-Bouscat. Diableside progresse au fil de ses

sorties et cette performance, malgré une immaturité certaine, en appelle

d’autres à 3ans. « Il est muni de

peaux de moutons parce qu’il est un peu regardant, encore un peu bébé, nous

explique Yan Durepaire. Je pense qu’il possède une belle marge de progression car

c’est un poulain tout neuf et son physique peut encore s’améliorer. Nous lui

avons laissé un peu de temps après le Critérium du Béquet car il a fait un

suros. Je suis par ailleurs très content de gagner avec un mâle. J’ai gagné

toutes mes bonnes courses avec des femelles en Espagne et depuis, je suis un

peu étiquetté en tant qu’entraîneur de pouliches !»

 

La belle course de Princess Roseburg

Toujours présent dans ce

Critérium du Languedoc (L), Jean-Claude Rouget a remporté les deux dernières

éditions avec Literato (Kendor), en

2006, et Mousse au Chocolat

(Hennessy), l’an passé. Mais cette année, l’entraîneur palois doit se contenter

du premier accessit avec Princess Roseburg (Johannesburg). Placée en

dernière position le long de la corde, la pouliche a pris le chemin de

l’intérieur pour produire son effort dans un peloton qui s’était décalé en

pleine piste pour aborder la dernière ligne droite. Toujours très régulière,

Princess Roseburg prend une seconde place consécutive à ce niveau et reste donc

en quête d’une victoire de black-type.

 

Heard a Whisper, la favorite battue

Heard a Whisper (Diesis) restait sur deux

victoires consécutives, dont la dernière dans une course B à Deauville. Mais la

pensionnaire d’André Fabre, placée à la corde dans le sillage de l’animateur, Estoril City (Elusive City), a dû se contenter de la troisième place

nettement battue par les deux premiers. Se montrant brillant en début de

parcours puis pris de vitesse lors de l’emballage final, l’inexpérimenté, Hermoun (Septième Ciel), qui disputait

seulement sa deuxième course, est venu s’emparer de la quatrième place au prix

d’un bel effort final.